Stationnement au CIUSSS: une insensibilité envers les régions, selon Donald Martel

Le député Donald Martel... (Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste)

Agrandir

Le député Donald Martel

Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laurie Noreau
Le Nouvelliste

(Bécancour) Les nouveaux tarifs de stationnement qui s'appliqueront aux employés du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) Mauricie-Centre-du-Québec démontrent un manque de sensibilité envers les réalités régionales. C'est du moins l'avis du député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, qui craint que ces hausses ne nuisent à la qualité de vie des citoyens.

Donald Martel se dit «choqué» de ce qu'il considère comme la première intervention significative du CIUSSS sur son territoire. Selon lui, l'uniformisation des tarifs de stationnement ne peut s'appliquer indistinctement sur tout le territoire.

«Le PDG du CIUSSS, Martin Beaumont, prévoit harmoniser la tarification des stationnement à la grandeur du territoire sans tenir compte du caractère urbain ou rural des emplacements. Ceci aura pour effet d'instaurer un stationnement payant à la Résidence et au CLSC de Fortierville», déplore-t-il.

M. Martel craint que cette nouvelle mesure incitera les employés à se stationner en bordure de la route ou dans le stationnement de l'église.

«Cela créera des problèmes d'une autre nature dont la gestion reviendra à la municipalité. A-t-on réfléchi à l'impact qu'une telle mesure pourrait avoir sur la qualité de vie des résidents, sur la sécurité et sur le déploiement des services municipaux, notamment en hiver?», questionne-t-il.

«Dès l'annonce de l'implantation du CIUSSS, j'avais exprimé la préoccupation que cette nouvelle structure tienne compte des besoins des régions. Ce qu'on constate ici n'est vraiment pas bon signe. C'est le genre d'uniformisation susceptible de créer une impression de totale insensibilité de la part des décideurs envers les régions», soutient-il.

Donald Martel souhaite que le CIUSSS se mette à l'écoute des besoins des gens et qu'il réécrive cette politique d'harmonisation qui «crée des problèmes plus importants que ceux qu'elle prétend régler», estime-t-il.

Selon la nouvelle grille tarifaire, les employés réguliers devront débourser 5 $ par semaine dès cet automne pour avoir accès à une vignette de stationnement. Les cadres intermédiaires paieront 7 $, les hors-cadres et cadres supérieurs, 9 $, et les médecins, 13 $. Des hausses d'un dollar par année sont prévues jusqu'en 2018.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer