Karine Béliveau élue présidente de la Chambre de commerce et d'industrie du Coeur-du-Québec

La nouvelle présidente de la Chambre de commerce...

Agrandir

La nouvelle présidente de la Chambre de commerce et d'industrie du Coeur-du-Québec, Karine Béliveau.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Bécancour) La Chambre de commerce et d'industrie du Coeur-du-Québec (CCICQ) pourra compter sur la fibre entrepreneuriale d'une nouvelle présidente en la personne de Karine Béliveau, issue du commerce Béliveau Pièces et accessoires de Saint-Wenceslas. Mme Béliveau a été confirmée dans ses fonctions lors de l'Assemblée générale annuelle de la CCICQ le 17 juin dernier.

Mère de quatre enfants, la femme d'affaires s'installera donc dans le plus haut siège de la CCICQ pour l'année 2015-2016, siège jusqu'alors occupé par son prédécesseur Jean-Guy Doucet. Mme Béliveau entend poursuivre le travail abattu dans les dernières années pour relancer l'économie toujours ébranlée par la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2.

«La CCICQ travaille d'arrache-pied pour réunir, informer et solidifier notre région si durement touchée depuis quelques années. Je suis particulièrement fière d'y contribuer par mon membership et mon implication à d'autres organismes. [...] Chaque service créé ou maintenu, chaque entreprise qui se développe chez nous, permet aux gens d'ici d'y vivre, d'y travailler et d'y voir un avenir», signale Mme Béliveau.

Notons que par cette nomination, le conseil d'administration de la CCICQ, formé de quatorze administrateurs, atteint la parité entre les hommes et les femmes.

Cette assemblée générale annuelle fut l'occasion pour les membres et sympathisants présents de faire un bilan des activités du regroupement de gens d'affaires. Sur une note négative, la directrice générale, Martine Pépin, a mentionné à regret qu'un déficit de 18 120 $ trouait actuellement les coffres de la CCICQ, déficit causé par la diminution du membership, par la baisse de soutien financier de certains partenaires, ainsi que des dépenses imprévues dans la restructuration du bureau des véhicules automobiles de Nicolet.

Rappelons à cet effet que la CCICQ possède un bureau d'immatriculation et de renouvellement de permis autorisé de la Société de l'assurance automobile du Québec.

Une année difficile creusée, également, à la suite des nombreux remaniements gouvernementaux, souvent faits aux frais des organismes régionaux. Ainsi, la CCICQ a dû remercier une employée qui occupait le poste d'agente de développement pour les projets spéciaux.

Sur une note plus positive, les membres de la CCICQ ont chaudement applaudi les récents développements dans les dossiers de l'implantation de IFFCO Canada et de STOLT LNGaz sur son territoire. Cela sans compter les projets actuellement sur la table de travail, dont les autoroutes 30 et 55, la passerelle de Nicolet, l'accessibilité au fleuve Saint-Laurent, le réseau de gaz naturel et le fonds de diversification.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer