La poursuite du financement réclamée pour les projets Boxe

Les jeunes participants au projet Boxe-Toit JEF ont... (Photo: Marc Rochette, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les jeunes participants au projet Boxe-Toit JEF ont fait une démonstration de leur savoir-faire.

Photo: Marc Rochette, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Saint-Pierre-les-Becquets) Malgré trois années d'expériences fructueuses dans le cadre de deux projets Boxe dans la MRC de Bécancour, l'organisme en travail de rue Toit JEF se doit de mettre fin à cette aventure, faute de financement.

«Ce fut une réussite sur tous les plans», a lancé sans équivoque la directrice de l'école secondaire Les Seigneuries, Monique Rivard.

Cette activité Boxe a vu le jour en 2011 à la suite d'une concertation avec certains jeunes à qui l'offre de services en activité physique à l'école ne correspondait pas nécessairement aux besoins identifiés par eux. Si, à la base, ce projet-pilote choisi par les jeunes visait au développement de saines habitudes de vie, il s'est révélé plus complet dans les différentes sphères de leur vie, à la lumière de leur témoignage.

«L'expérience, qui s'est avérée novatrice, s'est poursuivie grâce à l'obtention de deux subventions distinctes, pour trois années successives, et qui se terminera le 29 juin prochain», a expliqué la directrice de Toit JEF, Ginette Deshaies, qui se croise les doigts pour un nouveau financement à l'automne, mais cette fois, auprès du ministre de la Sécurité publique. Car les 86 562 $ reçus au cours des trois dernières années provenaient d'une autre source, soit la Table régionale de l'éducation Centre-du-Québec.

Une moyenne de 20 jeunes par groupe se sont impliqués dans la pratique de la boxe et se sont également engagés à participer à des ateliers et à des rencontres individuelles et familiales tout au long du projet. Cette forme d'intervention leur a offert la possibilité de se dépasser afin qu'ils améliorent leurs conditions de vie et qu'ils développent des passions vers une participation sociale active.

Tout au long du projet, plusieurs entraîneurs se sont investis par l'entremise de Nicolas Cholette, du Club Performance, Mikael Zewski, boxeur professionnel et, pour la dernière année, Steven Bédard et Patrice Martin, de Steevie Boxe.

«L'équipe de Toit JEF a su développer un modèle unique d'intervention avec ces jeunes pour ainsi créer un type de projets des plus innovants au Québec dont nous sommes fiers de l'efficacité et d'en être l'organisme créateur», a conclu Mme Deshaies.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer