Investissement de 300 000 $ au restaurant de l'Hôtel Montfort

À l'avant-plan, on retrouve Marise Hunter et Sandy... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

À l'avant-plan, on retrouve Marise Hunter et Sandy Bourgoin, concessionnaires du restaurant Ô Réfectoire, Nicolas Béliveau Beaubien et son père Denis Beaubien, copropriétaires de l'Hôtel Montfort, et Olivier Fontaine, concessionnaire du restaurant Ô Réfectoire. À l'arrière, on aperçoit la directrice générale de l'Hôtel Montfort, Nancy Lemire, et le maire de Nicolet, Alain Drouin.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Nicolet) Décidément, l'Hôtel Montfort de Nicolet a le vent dans les voiles. Après l'ajout d'un nouveau pavillon de 32 chambres et d'un centre de congrès en 2014, voilà que son restaurant Ô Réfectoire vient d'être agrandi au coût de 300 000 dollars pour répondre aux besoins d'une clientèle en pleine croissance.

Après deux ans et demi d'opération, le nombre de places disponibles passe donc de 50 à 120 et une superbe terrasse permettant de profiter des beaux jours ensoleillés vient de s'ajouter à l'offre.

L'équipe du restaurant Ô Réfectoire peut maintenant recevoir les groupes plus adéquatement puisque la salle à manger est divisée en deux parties. Selon les concessionnaires Olivier Fontaine, Marise Hunter et Sandy Bourgoin, qui possèdent le Resto-bières Le Thymbré, c'est l'endroit idéal pour un souper entre amis ou collègues de bureau.

La nouvelle section offre une belle fenestration, et de belles banquettes. Le bois et la pierre lui confèrent une ambiance feutrée. De plus, une terrasse pourra bientôt accueillir jusqu'à 45 personnes.

«Ce sera sans contredit le lieu de prédilection des épicuriens pour la saison estivale. D'ailleurs, ce sera l'occasion pour la clientèle de découvrir les nouveautés du menu concocté par les chefs», a fait savoir la directrice générale de l'Hôtel Montfort, Nancy Lemire, qui invite les gens à consulter le nouveau site Internet du restaurant (www.orefectoire.com).

L'un des deux copropriétaires, Nicolas Béliveau Beaubien, a expliqué que la salle à manger ne pouvait plus répondre à la demande, d'où la nécessité de l'agrandir. «Et le projet s'harmonise bien avec la bâtisse existante», a-t-il souligné.

Son père, Denis Beaubien, n'a pas manqué de rappeler l'accueil «incroyable» de la Ville de Nicolet pour son projet hôtelier. «Nous avons d'autres nouveaux projets qui vont attirer du monde», a-t-il annoncé, évoquant l'établissement d'un circuit touristique en lien avec ses autres hôtels au Québec, dont la future construction de 140 places à Drummondville.

Pour l'instant, 80 % de la clientèle de l'Hôtel Montfort est corporative, et le reste, touristique. Le copropriétaire paternel souhaite atteindre un équilibre 50-50. Et la dimension humanitaire des installations nicolétaines lui tient particulièrement à coeur.

«C'est un projet qui était à peu près inimaginable il y a quelques années. La concrétisation est au-delà de nos rêves les plus fous», a conclu le maire de Nicolet, Alain Drouin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer