Jean-Guy Dubois: «Bien faire et laisser braire»

Jean-Guy Dubois, maire de Bécancour.... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Jean-Guy Dubois, maire de Bécancour.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Bécancour) «Je ne suis pas du genre à déchirer ma chemise sur la place publique. Je n'ai pas le goût de jouer à la victime. Les coups de gueule, merci pour moi. Ce n'est pas le genre de ligue dans laquelle je veux jouer. Comme me le répétait souvent mon père et que j'ai enseigné à mes enfants, bien faire et laisser braire.»

Voilà comment Jean-Guy Dubois a réagi en soirée à la sortie de son homologue de Drummondville, Alexandre Cusson.

Le maire de Bécancour dit «continuer à penser qu'on fait partie de la région 17». «Il faut trouver des points de rencontre pour une vraie régionalité. Il faut fixer les paramètres comme il faut. Et j'ai même songé d'avoir une rencontre avec les deux (maires de Victoriaville et Drummondville)», a-t-il confié.

Au reproche d'avoir nui à la région dans le dossier du projet de loi 10, il répond que «c'est la première nouvelle que j'en ai». «J'ai appris par les journaux la rencontre de M. Cusson avec le ministre Barrette. Il a soutenu y représenter les intérêts de tous les intervenants de la région 17. Avait-il oublié d'en informer Bécancour et Nicolet?», demande M. Dubois.

«M. Cusson va-t-il me reprocher de consacrer la même énergie à défendre ma ville et mes citoyens que celle qu'il consacre aux siens?», a-t-il conclu.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer