Projets industriels: la MRC de Bécancour sous pression

Mario Lyonnais... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

Mario Lyonnais

Photo: Émilie O'Connor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Bécancour) «Plusieurs dossiers irritent les citoyens. Il est temps d'avoir un peu de courage politique». Voilà le message lancé par l'un d'eux, Bob Lemay, au conseil des maires de la MRC de Bécancour qui aura été mis sous pression mercredi soir lors de la séance régulière.

Parmi la trentaine de personnes dans la salle, le consultant en environnement, Serge Fortier, a fait remarquer aux élus que «les hydrocarbures s'en viennent dans le parc avec Stolt et le port pétrolier».

Par ailleurs, le préfet Mario Lyonnais a senti le besoin de justifier sa position favorable au gaz de schiste telle que rapportée récemment par The Globe and Mail. «Je sais faire la différence», a-t-il lancé par rapport à son opinion comme maire de Sainte-Françoise et celle de préfet. On sait que la MRC prône plutôt la création d'une société d'État avant de donner le feu vert à l'exploitation du gaz de schiste.

Pressé de questions, il a accepté d'étudier en séance de travail la suggestion de créer un comité de développement durable au sein de la MRC.

De plus, Bob Lemay a accusé le milieu politique d'avoir craché sur le projet de RER Hydro, «une entreprise avec une technologie novatrice dans l'énergie verte».

«J'ai toujours souhaité de tout mon coeur que ça se réalise», a répondu vivement le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, tout en confirmant que le bâtiment était maintenant vide alors qu'il évalue à «50-50» les chances de faillite ou de relance.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer