Stolt LNGaz: une troisième phase évoquée

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Bécancour) Passablement moins courue mardi après-midi, la deuxième séance du BAPE aura permis d'apprendre que les 488 millions de dollars d'investissements annoncés par Stolt LNGaz ne concerne qu'une première étape, ce qui laisse poindre des retombées économiques beaucoup plus intéressantes que prévues pour la région.

C'est à une demande de précision de la part des commissaires qu'il a été possible de savoir que la réalisation de l'ensemble du projet pourrait donc se traduire par des investissements frôlant plutôt le milliard de dollars pour parvenir à produire le million de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) soumis à l'exercice d'approbation environnementale.

Et le directeur, Affaires publiques et Relations avec les communautés, pour Stolt LNGaz, Richard Brosseau, a même évoqué la possibilité d'une troisième phase qui, toutefois, n'est pas traitée dans le présent processus d'audiences publiques sur l'environnement.

Selon lui, une deuxième phase serait déjà synonyme de retombées supplémentaires au niveau de la construction et des emplois. Déjà, on sait que pour bâtir les infrastructures de la première phase sur une période de 25 mois, cela nécessiterait une moyenne de 200 travailleurs sur le chantier par année, avec une pointe de 250 au plus fort des travaux, et durant l'exploitation, 30 emplois seraient créés à Bécancour.

Au cours de l'après-midi, le promoteur a voulu se faire rassurant sur les effets dominos externes en cas d'accident à l'usine alors que le pipeline d'expédition de GNL vers la jetée préoccupait une citoyenne, Nicole Racine, surtout en lien avec d'autres réservoirs industriels environnants.

Lors de la deuxième partie de l'audience publique, qui débutera le 9 mars prochain, à l'Église multifonctionnelle de Bécancour, la commission recueillera l'opinion et les suggestions du public. Elle entendra alors toute personne, tout organisme, tout groupe ou toute municipalité qui désire s'exprimer sur le projet, que ce soit sous forme de mémoire ou de présentation verbale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer