Consultation pour le nouveau pacte rural dans Nicolet-Yamaska

Le Théâtre Belcourt fait partie des infrastructures qui... (Photo d'archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Théâtre Belcourt fait partie des infrastructures qui ont été améliorées grâce au fonds du Pacte rural de la MRC de Nicolet-Yamaska.

Photo d'archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Plante
Le Nouvelliste

(Nicolet) Alors que la Chambre de commerce de la Rive-Sud tape du pied et réclame des actions économiques rapides et que le député de Nicolet-Bécancour rage de ne voir aucun projet concret se mettre en place depuis la fermeture de Gentilly-2, le CLD de Nicolet-Bécancour rappelle pour sa part que le fonds du Pacte rural de la MRC de Nicolet-Yamaska a permis depuis sept ans la réalisation de 108 projets financés en partie par le Pacte rural (2,5 millions $) générant ainsi un effet de levier pour un investissement total de 21 771 710 $.

Dans un communiqué émis vendredi, le CLD Nicolet-Yamaska note que la réussite de ce programme repose sur la mobilisation des milieux. Or, 2015 marque le point de départ d'un nouveau Pacte rural de cinq ans pour cette MRC qui tiendra d'ici la fin mars des consultations publiques et un grand forum afin de se doter d'une planification stratégique territoriale.

Ceux qui sont sceptiques ou qui connaissent peu ou pas du tout le Pacte rural du ministère des Affaires municipales, seront surpris d'apprendre que c'est en partie grâce à ce fonds qu'ont été améliorées plusieurs infrastructures telles que le Théâtre Belcourt, le Centre des arts, les Coops santé Jean-Pierre Despins et Shooner-Jauvin et le Centre Gabrielle Granger, et que la MRC a été dotée de nouvelles constructions telles que le Centre multifonctionnel Richard Lebeau et l'Institut Post-Secondaire des Premières Nations. Enfin, des projets tels que La route des navigateurs, le site Internet agendaloisir.ca et la Radio CKBN, ont également été supportés par le fonds du Pacte rural.

Comme le milieu avait aussi choisi de donner la priorité aux projets provenant des secteurs de la culture et du patrimoine ainsi que du sport, on a également vu apparaître de nouvelles bibliothèques, des parcs dotés de jeux, des patinoires et des centres communautaires.

Josiane Fontaine, agente de développement rural, rappelle que la réussite de ce programme repose sur la mobilisation des milieux qui doivent rester dynamiques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer