Carnaval de Gentilly: «C'est une façon de vivre»

On a procédé à la levée officielle du... (Photo: Marc Rochette, Le Nouvelliste)

Agrandir

On a procédé à la levée officielle du drapeau de la 46e édition du Carnaval de Gentilly. Sur la photo, on aperçoit le président Steve Brunelle, Bonhomme et le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois.

Photo: Marc Rochette, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Bécancour) «Le Carnaval de Gentilly, c'est une façon de vivre. Ça marche quand on travaille ensemble.» C'est en ces termes que le président de la 46e édition, Steve Brunelle, a marqué la levée officielle du drapeau devant l'hôtel de ville de Bécancour.

Attaché à son milieu, le directeur général de la SADC de Nicolet-Bécancour est bien conscient des difficultés vécues par son village d'adoption. «On a été touché par la fermeture de Gentilly-2. Il y a des fuites commerciales. On est en période de transition, avec des annonces dans le parc. Comment faire pour ressortir du lot?», a-t-il fait valoir en point de presse.

Or, le thème de l'édition 2014-2015 n'est pas un hasard: «parce que ça prend toute une communauté pour faire un carnaval». Et le président Brunelle n'est pas peu fier de l'implication de plus de 400 bénévoles, «une démonstration de mobilisation majeure». Tout comme il se réjouit du fait que la moitié des 104 membres du comité organisateur soient âgés de 40 ans et moins. «C'est une belle repousse. Il y a du bénévolat dans la relève», a d'ailleurs indiqué le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois.

Ayant déjà lui-même personnifié Bonhomme, le premier magistrat parle d'un événement «unique et particulier» dont la culture va maintenant «être transportée au niveau du 50e». «Je ne veux pas que la ville grossisse, je veux qu'elle grandisse», a-t-il lancé, évoquant la qualité de vie reflétée par toutes ces activités qui s'étendent sur cinq mois.

Déjà, celles qui ont eu lieu avant les Fêtes, comme la cache aux lutins et la soirée du 24 décembre sur le perron de l'église, ont été très populaires.

Le Carnaval de Gentilly, c'est19 événements à grand déploiement et des activités pour tous les âges et tous les styles.

Le samedi soir, 10 janvier, aura lieu un premier bal masqué de l'histoire du Carnaval à la salle Yvon-Guimond. On en profitera pour couronner l'une des duchesses, une formule qui vise à «intégrer les jeunes», précise M. Brunelle. Un bingo sera organisé le lendemain au même endroit.

Le week-end suivant sera marqué par une soirée de fondue chinoise à volonté, au Moulin Michel, un rallye automobile «Où est Steve?» à saveur spéciale pour le 50e anniversaire de la Ville, et de la pêche sur glace. La programmation complète est disponible au www.carnavalgentilly.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer