Bécancour doit emprunter 1 300 000 $

La Centrale de traitement d'eau potable de la... (Photo: Marcel Aubry)

Agrandir

La Centrale de traitement d'eau potable de la Ville de Bécancour sera dotée d'un nouveau système d'ozonation à compter du printemps 2012. La Ville ira en appel d'offres à cette fin en septembre.

Photo: Marcel Aubry

Marcel Aubry
Le Nouvelliste

(Bécancour) La Ville de Bécancour doit emprunter 1 300 000 $ dans le but d'acquitter les coûts du nouveau système d'ozonation qui sera appelé à remplacer l'actuel système en place depuis 1989 à sa Centrale de traitement d'eau potable.

Cette dernière est située en bordure du fleuve, à la hauteur du Club de golf Godefroy, dans le secteur Saint-Grégoire. Le maire, Maurice Richard, a indiqué que ce montant était prévu au budget.

Selon le directeur des Travaux publics, Claude Valiquette, la Ville va aller en appel d'offres en septembre. Il faudra ensuite compter trois ou quatre mois pour la livraison de l'appareil. On prévoit que les travaux d'installation du nouveau système devraient être terminés vers la fin d'avril 2012.

Le règlement d'emprunt à cette fin a déjà été adopté par le conseil municipal et le certificat de procédures d'enregistrement a été déposé à la dernière séance ordinaire du conseil.

L'actuelle Centrale de traitement deau potable existe à Bécancour depuis 1972 mais elle n'est dotée que depuis 1989 d'un système d'ozonation.

Ce dernier date tout de même maintenant de 22 ans et, selon M. Valiquette, comme il s'agit d'un système de vieille génération, il a perdu de son efficacité par rapport aux débits d'eau qui y sont traités.

Par ailleurs, le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP) exige des municipalités qu'elles aient un système qui soit redondant de manière à pouvoir compter sur une solution de rechange lorsque l'appareil tombe en panne, ce qui n'est pas le cas avec le système actuel.

«Actuellement, si jamais on a une panne, il nous faut utiliser autres choses pour désinfecter», explique M. Valiquette, tout en soulignant que le système d'ozonation est actuellement le plus efficace sur le marché pour la désinfection et qu'en plus, il n'altère absolument pas le goût de l'eau.

Le système d'ozonation recherché par la Ville de Bécancour est fabriqué un peu partout, selon le directeur des Travaux publics, soit au Canada, aux États-Unis, en France, en Allemagne, etc.

Généralement, la compagnie qui obtient la plus basse soumission conforme au terme de l'appel d'offres, fournit le matériel à un entrepreneur en mécanique qui procède ensuite à son installation.

La Centrale de traitement d'eau de la Ville de Bécancour produit environ 18 000 mètres cubes d'eau potable par jour. Elle dessert les secteurs de Bécancour, Sainte-Angèle, Saint-Grégoire, Précieux-Sang et Sainte-Gertrude.

En cas de besoin, elle peut aussi desservir le secteur Gentilly dont l'alimentation principale se fait par les sources situées sur la rue des Verdiers (1300 mètres cubes par jour).

Les municipalités de Sainte-Monique et de Sainte-Marie-de-Blandford sont également desservies par le réseau d'aqueduc de la Ville de Bécancour en vertu des ententes intermunicipales conclues avec ces municipalités.

Malgré le coût souvent significatif d'une installation d'ozonation de l'eau, l'ozone est cependant employé parce qu'il présente une série d'avantages par rapport au chlore.

Ainsi, il ne reste pas présent dans l'eau; il ne provoque pas l'apparition de produits organochlorés, qui peuvent être cancérigènes; et il ne laisse pas de mauvais goût peu apprécié des consommateurs d'eau potable.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer