Rivière Nicolet: 40 000 tonnes de pierre nécessaires

Pagé Construction (Division de Sintra) réalise actuellement des... (Photo: Marcel Aubry)

Agrandir

Pagé Construction (Division de Sintra) réalise actuellement des travaux d'empierrement en bordure de la rivière Nicolet dans le but de stabiliser la berge dans le secteur du pont du Rang de l'Île à Nicolet.

Photo: Marcel Aubry

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marcel Aubry
Le Nouvelliste

(Nicolet) L'entreprise Pagé Construction (Division de Sintra) de Bécancour réalise actuellement d'importants travaux de stabilisation de la berge située du côté est de la rivière Nicolet dans le secteur du pont du rang de l'Île à Nicolet. Plus de 40 000 tonnes de pierre seront nécessaires pour cet ouvrage.

Ces travaux d'empierrement sont réalisés sur une distance de 350 mètres à partir de l'endroit où des travaux semblables avaient été faits, en 2005 et 2006, en allant vers Sainte-Monique.

En décembre dernier, le conseil municipal de Nicolet avait adopté un règlement comprenant un emprunt de 2 367 000 $ pour défrayer les coûts de ces travaux mais les soumissions ouvertes une dizaine de jours plus tard avaient permis aux dirigeants municipaux de laisser échapper un gros soupir de soulagement puisque l'offre présentée par le plus bas des 11 soumissionnaires, Pagé Construction, a été faite au montant de 1 548 172 $, soit tout près de 200 000 $ de moins que les estimations de coûts prévues auparavant.

Lorsque les travaux ont commencé, le 18 janvier, l'entrepreneur a d'abord procédé au déboisement des deux chemins d'accès qui ont par la suite été aménagés à partir du rang du Petit Saint-Esprit dans le but de permettre aux camions de transporter la pierre jusque sur le bord de la rivière Nicolet, de chaque côté du pont du rang de l'Île.

De la pierre, il en faut beaucoup puisque selon les estimations faites avant le début des travaux sur le terrain par la firme Teknika HBA, on en prévoyait en effet plus de 40 000 tonnes à 16 $ la tonne, ce qui représente à ce seul chapitre une facture de plus de 640 000 $. On parle de six calibres de pierre différents.

Le transport des matériaux par camions constitue toutefois le gros de la facture, soit plus du tiers des coûts globaux. La pierre provient de la carrière PCM située en bordure de la route 161, à Saint-Wenceslas.

Heureusement pour les contribuables nicolétains, le gouvernement du Québec subventionnera les travaux en cours, d'une durée prévue de 17 semaines, à hauteur d'environ 72%. Le solde sera financé par un emprunt de la Ville remboursable sur une période de 15 ans.

Les ministères de la Sécurité publique et des Transports avaient avisé les autorités municipales en août dernier que «de nouveaux travaux de stabilisation étaient souhaitables en raison de divers risques de glissements de terrains» dans ce secteur.

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer