L'endettement per capita, à comparer avec prudence...

Avec un niveau d'endettement net par habitant de... (Photo: Gabriel Delisle)

Agrandir

Avec un niveau d'endettement net par habitant de 2490$, La Tuque se situe tout près de la moyenne provnciale.

Photo: Gabriel Delisle

Partager

Martin Francoeur
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) S'il apparaît intéressant et pertinent de comparer l'endettement par habitant dans les différentes municipalités, l'exercice doit toutefois se faire avec prudence. L'endettement per capita est un indicateur financier parmi d'autres et s'il y a parfois des pointes qui peuvent sembler inquiétantes, il faut considérer que la statistique pourrait n'être que ponctuelle. Et que l'inquiétude n'est probablement pas fondée.

Selon Jean Monfet, directeur général des finances municipales au ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire (MAMROT), il y a trois indicateurs que l'on peut observer si on s'intéresse à l'endettement municipal.

Dans un premier temps, on peut regarder la dette par rapport à l'actif de la municipalité, c'est-à-dire la valeur des immobilisations de la municipalité. Un deuxième indicateur est celui de la dette par rapport à la richesse foncière uniformisée (RFU), qui peut s'avérer plus juste dans certains cas, mais qui comporte aussi certains écueils dans d'autres types de municipalités.

Enfin, il y a l'indicateur de l'endettement net à long terme per capita, qui est parfois frappant, mais qui n'est pas toujours un modèle de pertinence.

«Dans le fond, ce qu'on veut dire, c'est qu'il n'y a pas d'indicateur parfait. C'est un peu ça la difficulté qu'on a lorsqu'on compare des informations financières sur les municipalités», explique M. Monfet.

Selon ce dernier, il n'y a pas lieu de paniquer quand une dette per capita est plus élevée. «Généralement, quand une petite municipalité a un endettement per capita plus élevé, c'est parce qu'il y a récemment eu un emprunt pour un important projet d'infrastructures. On parle souvent de travaux reliés aux égouts ou à l'aqueduc», note-t-il.

Et dans ce cas, c'est généralement bon signe pour les indicateurs futurs. Une municipalité qui se dote d'installations ou qui les entretient adéquatement améliore la valeur de ses infrastructures et pourrait donc se retrouver en meilleure position dans un classement autre que celui de l'endettement par habitant.

«Si on fait le même exercice dans cinq ou dix ans, la municipalité qui se retrouve aujourd'hui avec un endettement per capita élevé ne le sera probablement plus», ajoute pour sa part Émilie Lord, conseillère en communication au MAMROT.

Le ministère est plus enclin à observer l'état de la santé financière des municipalités en regardant l'endettement par rapport à la richesse foncière uniformisée. «On a aussi des indicateurs secondaires, mais celui-là est le plus utile pour nous», explique M. Monfet. S'il devait arriver que l'endettement d'une municipalité dépasse la richesse foncière, il y aurait assurément, à défaut de parler de panique en la demeure, des froncements de sourcils au ministère.

Certains programmes d'aide financière, notamment pour les infrastructures, tiennent compte de l'impact de la dette pour une municipalité. «Dans certains cas, il y a une modulation qui est possible, notamment pour certains programmes reliés aux infrastructures d'eau potable», note-t-il.

Il arrive donc que le pourcentage de coûts admissibles soit plus élevé, pour aider les plus petites municipalités - ou les moins riches selon la richesse foncière - à se doter d'infrastructures autrement trop coûteuses pour elles.

[Municipalité : Population | Dette par habitant | Endettement total net à long terme]

Aston-Jonction : 393 | 3 $ | 1092 $

Baie-du-Febvre : 1085 | 2532 $ | 2 747 311 $

Grand-Saint-Esprit : 474 | 1527 $ | 726 798 $

La Visitation-de-Yamaska : 345 | 2576 $ | 888 754 $

Nicolet 7633 | 1407 $ | 10 742 034 $

Pierreville : 2261 | 854 $ | 1 931 200 $

Saint-Célestin (municipalité) : 634 | 594 $ | 376 539 $

Saint-Célestin (village) : 781 | 672 $ | 524 569 $

Saint-Elphège : 266 | 2460 $ | 654 489 $

Saint-François-du-Lac : 1979 | 351 $ | 694 397 $

Saint-Léonard-d'Aston : 2211 | N/D | N/D

Saint-Wenceslas : 1112 | 690 $ | 767 063 $

Saint-Zéphirin-de-Courval : 809 | 2249 $ | 1 819 061 $

Sainte-Eulalie : 915 | 3540 $ | 3 239 051 $

Sainte-Monique : 517 | 1178 $ | 609 208 $

Sainte-Perpétue : 979 | 1236 $ | 1 210 149 $

[Municipalité : Population | Dette par habitant | Endettement total net à long terme]

Batiscan : 941 | 1353 $ | 1 273 521 $

Champlain : 1630 | 2721 $ | 4 435 792 $

Notre-Dame-du-Mont-Carmel : 5464 | 1225 $ | 6 691 746 $

Saint-Luc-de-Vincennes : 532 | 809 $ | 430 386 $

Saint-Maurice : 2720 | 892 $ | 2 455 470 $

Saint-Narcisse : 1794 | 970 $ | 1 741 064 $

Saint-Prosper-de-Champlain : 507 | 1379 $ | 698 997 $

Saint-Stanislas : 960 | 1343 $ | 1 288 910 $

Sainte-Anne-de-la-Pérade : 1975 | 2156 $ | 4 258 444 $

Sainte-Geneviève-de-Batiscan : 1047 | 6826 $ | 7 146 578 $

[Municipalité : Population | Dette par habitant | Endettement total net à long terme]

Bécancour : 12 013 | 3954 $ | 47 493 557 $

Deschaillons-sur-Saint-Laurent : 987 | 938 $ | 925 386 $

Fortierville : 733 | 865 $ | 634 385 $

Lemieux : 331 | 3373 $ | 1 116 306 $

Manseau : 891 | N/D | N/D

Parisville : 491 | 65 $ | 32 122 $

Saint-Pierre-les-Becquets : 1192 | 726 $ | 865 131 $

Saint-Sylvère : 847 | 884 $ | 749 006 $

Sainte-Cécile-de-Lévrard : 414 | N/D | N/D

Sainte-Françoise : 468 | 1018 $ | 476 542 $

Sainte-Marie-de-Blandford : 498 | 1092 $ | 543 610 $

Sainte-Sophie-de-Lévrard : 779 | 591 $ | 460 272 $

[Municipalité : Population | Dette par habitant | Endettement total net à long terme]

Grandes-Piles : 387 | 2238 $ | 866 202 $

Hérouxville : 1275 | 1381 $ | 1 761 338 $

Lac-aux-Sables : 1329 | 2070 $ | 2 750 397 $

Notre-Dame-de-Montauban : 845 | 564 $ | 476 524 $

Saint-Adelphe : 982 | 1008 $ | 989 997 $

Saint-Roch-de-Mékinac : 284 | 1417 $ | 402 514 $

Saint-Séverin : 830 | 1827 $ | 1 516 475 $

Saint-Tite : 3725 | 988 $ | 3 678 882 $

Sainte-Thècle : 2507 | 836 $ | 2 094 602 $

Trois-Rives : 439 | 624 $ | 273 874 $

[Municipalité : Population | Dette par habitant | Endettement total net à long terme]

La Bostonnais : 609 | 579 $ | 352 771 $

Lac-Édouard : 167 | 2216 $ | 370 102 $

La Tuque : 11 510 | 2490 $ | 28 869 439 $

[Municipalité : Population | Dette par habitant | Endettement total net à long terme]

Charette : 938 | 1672 $ | 1 568 464 $

Louiseville : 7402 | 1917 $ | 14 191 512 $

Maskinongé : 2274 | 673 $ | 1 530 260 $

Saint-Alexis-des-Monts : 3213 | 1230 $ | 3 952 629 $

Saint-Barnabé : 1219 | 5171 $ | 6 303 115 $

Saint-Boniface : 4496 | 1729 $ | 7 772 685 $

Saint-Édouard-de-Maskinongé : 822 | 1598 $ | 1 313 474 $

Saint-Élie-de-Caxton : 1783 | 1726 $ | 3 077 401 $

Saint-Étienne-des-Grès : 4301 | 1893 $ | 8 143 504 $

Saint-Justin : 1022 | 1437 $ | 1 468 276 $

Saint-Léon-le-Grand : 973 | 899 $ | 874 539 $

Saint-Mathieu-du-Parc : 1473 | 1012 $ | 1 490 032 $

Saint-Paulin : 1582 | N/D | N/D

Saint-Sévère : 346 | 508 $ | 175 890 $

Sainte-Angèle-de-Prémont : 706 | 1748 $ | 1 233 903 $

Sainte-Ursule : 1377 | 2830 $ | 3 897 117 $

Yamachiche : 2762 | 651 $ | 1 798 953 $

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer