La rectrice de l'UQTR veut une table de leaders

Nadia Ghazzali, rectrice de l'UQTR.... (Photo: Sylvain Mayer)

Agrandir

Nadia Ghazzali, rectrice de l'UQTR.

Photo: Sylvain Mayer

Partager

Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La rectrice de l'UQTR, Nadia Ghazzali, estime que la région aurait tout intérêt à créer une «table de leaders» afin d'être plus concurrentielle et de pouvoir défendre avec plus d'efficacité les projets de développement qui lui tiennent à coeur.

«Je pense qu'on a intérêt à travailler ensemble et à devenir plus concurrentiel. Quand je vais défendre auprès du gouvernement, auprès des bailleurs de fonds, par exemple, un projet qu'on a avec monsieur le maire de Trois-Rivières, il ne faut pas que j'y aille toute seule. Il faut qu'on y aille tous ensemble, que ce soit l'Université, les industries, les politiciens ou la mairie», plaide-t-elle.

«Malheureusement, on n'a pas cette culture-là. Je l'ai vu à quelques reprises. On ne l'a pas», constate la rectrice qui prône la mobilisation de la région, une mobilisation d'autant plus importante qu'il y a aura 26 000 emplois à combler, en 2015, en Mauricie, rappelle-t-elle, dont 80 % seront consécutifs à des prises de retraite. «En 2031, le tiers de la population aura plus de 65 ans et la moitié seulement sera en âge de travailler», dit-elle.

«Le défi d'attraction», rappelle la rectrice, «est un défi important.»

Mme Ghazzali, qui s'exprimait hier matin devant la Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières, croit que «Gentilly-2 va nous forcer, qu'on le veuille ou pas, à travailler ensemble.»

«Quand je suis arrivée, la première question que j'ai posée à mon directeur de fondation fut: Y a-t-il un cercle, une table de leaders? Il m'a dit, c'est quoi, ça? J'ai dit, des gens qui se rencontrent sur une base mensuelle, par exemple, autour d'une table, qui parlent de projets mobilisateurs et structurants pour la Ville. Il faut mobiliser les instances de concertation», fait valoir la rectrice qui a vu ce genre de cercle à l'oeuvre dans la Ville de Québec où elle a habité pendant 20 ans. «C'est très puissant», dit-elle.

Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, qui a assisté à la conférence de Mme Ghazzali, estime qu'il s'agit là d'une «très bonne idée».

«Si on a tous les leaders assis autour d'une table, on peut s'entraider dans nos projets. Quand on est uni pour aller faire front commun, pour faire comprendre à notre gouvernement que c'est un projet qui est prioritaire, ça a pas mal plus de poids... malgré que, présentement, on fait front commun pour la centrale nucléaire et ça n'a aucun poids», constate-t-il avec une mine de découra-gement.

Mais il n'y a pas que le projet de Gentilly-2 à défendre. Déjà, la Ville et l'UQTR ont décidé de faire front commun afin de développer un projet dans le secteur aéro-nautique.

La Ville, qui a offert 1,5 million $ à l'UQTR dans le cadre de l'actuelle campagne majeure de financement, a demandé qu'environ 500 000 $ soient réservés au développement d'un maillage entre les chercheurs de l'UQTR et les entreprises qui oeuvrent à l'aéroport dans le domaine de l'aéronautique.

«L'idée, c'est de développer encore plus l'aéronautique au niveau de Trois-Rivières», explique le maire.

«Quoi de mieux que de mettre en lien l'Université qui a l'expertise, le savoir-faire, les professeurs, les chercheurs, pour venir en aide à nos entreprises et développer de nouveaux secteurs d'activités, de nouveaux réseaux, de nouveaux produits», fait valoir le maire. Une entente sera d'ailleurs annoncée demain.

La rectrice Ghazzali estime que pour se développer et réussir, il faut faire de la rétention et attirer du sang neuf.

«On ne peut plus garder le statu quo. Il faut qu'on travaille ensemble. Il faut qu'on soit attractif, mais pas chacun de son côté. Tous ensemble. Et c'est ce que je vous propose», dit-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer