Les étudiants de l'UQTR ont enfin leur pavillon

De gauche à droite: Jean-Guy Paré, président du... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

De gauche à droite: Jean-Guy Paré, président du conseil d'administration de la Fondation de l'UQTR, Carole-Ann Rouillard, présidente de l'AGÉUQTR, Nadia Ghazzali, rectrice, Yves Lévesque, maire de Trois-Rivières et Cléo Marchand, vice-recteur à l'Administration et aux Finances.

Photo: Stéphane Lessard

Partager

Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Depuis 2006 qu'ils y travaillaient, les étudiants de l'Université du Québec à Trois-Rivières auront bientôt leur propre pavillon où logeront leur Association générale ainsi que les diverses associations étudiantes.

Le projet consiste en un agrandissement de 1300... - image 1.0

Agrandir

Le projet consiste en un agrandissement de 1300 mètres carrés doublé d'une rénovation et d'un réaménagement de 600 mètres carrés du pavillon Nérée-Beauchemin

Le coup d'envoi des travaux a été donné hier après-midi alors qu'était lancée la traditionnelle première pelletée de terre. Il s'agit d'un projet de 3,2 millions qui consiste en l'agrandissement et au réaménagement de l'actuel pavillon Nérée-Beauchemin.

Les étudiants contribueront pour la somme de 2,5 millions $ tandis que la Ville de Trois-Rivières y va d'une participation de 400 000 $ prélevée à même le don qu'elle avait fait à la campagne majeure de financement 2009-2014 de la Fondation de l'UQTR. L'Université, de son côté, y injecte 300 000 $.

Il s'agit donc d'un agrandissement de 1300 mètres carrés doublé d'une rénovation et d'un réaménagement de 600 mètres carrés du pavillon Nérée-Beauchemin. Trente-cinq bureaux locaux seront aménagés dans ces espaces pour les associations étudiantes qui logeaient, depuis plusieurs années, dans des espaces réduits au sous-sol du pavillon Pierre-Boucher.

L'édifice contiendra une halte-garderie de 20 places ainsi qu'un salon d'allaitement de quatre places.

Grâce aux nouveaux aménagements, le bistro La Chasse Galerie disposera d'un débarcadère pour les livraisons de fournitures.

Un lien technique souterrain sera construit afin de relier le pavillon Nérée-Beauchemin au pavillon Léon-Provancher pour les services de la vapeur de la chaufferie, de l'eau refroidie pour la climatisation, du réseau de protection incendie, alarmes et contrôles d'accès ainsi que d'Internet et de la téléphonie.

Les salles de toilettes seront rénovées et l'entrée électrique sera mise à niveau, deux éléments pris en charge par l'UQTR.

Certains occupants actuels seront déménagés, dont les officiers de la protection publique qui s'en iront au pavillon Ringuet. La Galerie d'art R3 sera relogée au pavillon Benjamin-Sulte. La pastorale serait, elle, déménagée au Suzor-Côté «jusqu'à ce qu'on ait déterminé la grandeur de la chapelle ainsi que du bureau», a signalé le vice-recteur à l'Administration et aux Finances, Cléo Marchand.

Onze espaces de stationnement seront sacrifiés pour laisser place à l'agrandissement.

Le nouveau pavillon sera aussi mis à niveau sur le plan énergétique. L'isolation dépassera les standards, les fenêtres seront en verre thermos à haute efficacité. Des matériaux «régionaux», dit M. Marchand, comme le bois et l'aluminium, seront employés dans la nouvelle construction tandis que le chauffage, l'éclairage et la climatisation seront à la fine pointe de la technologie afin de générer des économies. Même les toilettes seront à débit réduit. Bref, il s'agira d'une construction soucieuse de l'environnement, signale le vice-recteur.

«En participant à la construction du futur pavillon à la Vie étudiante nous sommes heureux de faire en sorte que la vie étudiante s'épanouisse encore d'avantage. Cette nouvelle infrastructure sera un lieu propice pour ceux et celles qui désirent s'investir, faire preuve d'initiative et contribuer à leur façon au dynamisme de l'UQTR», a signalé la rectrice, Nadia Ghazzali.

Saluant l'initiative des étudiants, la rectrice a précisé que «ce nouveau pavillon, nous le devons d'abord à leur sens de l'engagement et à leur apport généreux lors de l'actuelle campagne majeure de financement.»

«La vitalité du campus passe par une implication étudiante soutenue», ajoute-t-elle. «Les étudiants enrichissent la vie universitaire de bien des manières, entre autres par leur engagement dans la vie associative», a souligné Mme Ghazzali.

«Enfin, oui enfin, nous aurons notre pavillon à la Vie étudiante», se réjouit la toute nouvelle présidente de l'AGÉUQTR, Carole-Ann Rouillard.

«Nous disons merci aux étudiantes et aux étudiants d'hier, d'aujourd'hui et de demain pour leur participation de près de 3 millions $», dit-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer