Un appui à la navigabilité du Saint-Maurice

Le ministre délégué au Tourisme, Pascal Bérubé, a... (Photo: Sylvain Mayer)

Agrandir

Le ministre délégué au Tourisme, Pascal Bérubé, a annoncé le renouvellement de l'entente de partenariat régional en tourisme pour un montant de 1 273 000 $. On le voit en compagnie du maire de La Tuque, Normand Beaudoin et du président de Tourisme Mauricie, Benoit Gauthier.

Photo: Sylvain Mayer

Partager

Le Nouvelliste

C'est sans nul doute le dossier de la navigabilité de la rivière Saint-Maurice, avec 275 000 $ directement rattachés à ce projet, qui profitera d'abord du renouvellement de l'Entente de partenariat régional en tourisme, annoncé hier, chez Boréalis, par le ministre délégué au Tourisme, Pascal Bérubé. Cette entente qui vise à favoriser le développement de l'offre touristique totalise 1 275 000 $ sur trois ans.

L'annonce s'est faite dans une atmosphère bon enfant en présence de la députation régionale ainsi que des maires de Trois-Rivières, Shawinigan et de

La Tuque et des préfets des MRC de Maskinongé, Mékinac et des Chenaux et de plusieurs représentants du secteur touristique.

Le ministre a qualifié l'entente de partenariat «de véritable modèle de mobilisation des acteurs de développement régionaux.» Bien au fait que la première entente du genre avait permis de concrétiser 30 projets, (un financement de 1,5 M$ pour un investissement total de

24,6 M$), le ministre a reconnu qu'elle répondait a un réel besoin des entreprises. Saisissant la balle au bond, le maire Yves Lévesque a fait remarquer au ministre, avec qui il est en très bons termes depuis son aide au Grand Prix, que lorsqu'un investissement est manifestement si profitable, il ne faut pas hésiter à le bonifier pour l'avenir. «On a prouvé qu'on a une formule qui donne des résultats et il faut encourager les gens qui obtiennent de bons résultats», a-t-il insisté.

Pour sa part, le président de la Conférence régionale des élus de la Mauricie, Gérard Bruneau, a déclaré que cette annonce ne pouvait qu'aider la région à se relever «de l'onde de choc» provoquée par la série de mauvaises nouvelles des derniers mois.

Selon les termes de la nouvelle entente, Tourisme Québec et Tourisme Mauricie investiront chacun une somme de

500 000 $ jusqu'en 2015. Les autres partenaires financiers sont la Conférence régionale des élus de la Mauricie, (140 000 $) les CLD de Mékinac (15 000 $) le CLD du Haut-Saint-Maurice (22 500$) le CLD des Chenaux (15 000$) le CLD de la MRC de Maskinongé (22 500 $), la Ville de Shawinigan (30 000 $) et Innovation et Développement économique Trois-Rivières (30 000 $).

Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin, n'a pas manqué de souligner que cette entente permettra enfin de réaliser un rêve que caresse la Mauricie depuis que le bois de flottage a quitté la rivière, soit de rendre le Saint-Maurice navigable entre La Tuque et Shawinigan. «Mais j'aimerais bien que ce soit jusqu'à Trois-Rivières, a-t-il lancé en direction du maire Lévesque, puisque la rivière est le lien qui unit toute la Mauricie.»

Réputé pour ne pas parler la langue de bois, le maire Beaudoin en a profité pour souligner le travail de Tourisme Mauricie dans ce dossier, car a-t-il déclaré, «ce n'est pas toujours facile de travailler avec Hydro-Québec».

Par la même occasion, les intervenants touristiques ont révélé six nouveaux projets soutenus dans le cadre de cette entente de partenariat régional. Ces projets se partagent une somme de 469 700 $ et représentent à eux seuls 4 448 290 $ en investissements. L'aide financière se répartit comme suit: 200 000 $ à Tourisme Mauricie pour le balisage de la rivière Saint-Maurice, du confluent de la rivière Mékinac jusqu'à la nouvelle marina de

La Tuque, 75 000 $ pour le développement d'infrastructures nautiques sur la rivière Saint-Maurice et la construction d'une marina à La Tuque, 75 000 $ à Maïkan Aventure pour la construction du pavillon d'accueil (donnant sur la rivière Saint-Maurice) et la bonification de l'offre d'activités de plein air, 50 000 $ à la Cité de l'énergie pour la modernisation et la bonification de l'exposition «Tout feu, tout flamme», 49 700 $ pour un projet d'expansion de la Ferme la Bisonnière, afin de pouvoir recevoir des groupes 12 mois par année et 20 000 $ au Comité de protection des oeuvres d'Ozias Leduc pour la modernisation du système d'éclairage. D'autres projets seront dévoilés le 8 mai prochain, a fait savoir André Nollet, directeur général de Tourisme Mauricie.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer