Place aux Jeux du Canada

L'équipe de softball du Québec sera composée en... (Courtoisie)

Agrandir

L'équipe de softball du Québec sera composée en grande partie de joueurs de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) S'il est difficile d'évaluer les chances de médailles pour nos athlètes de la Mauricie et du Centre-du-Québec, on s'attend à de grandes performances de certains d'entre eux, qui sont déjà étiquetés parmi les meilleurs de leur discipline au pays.

Le triathlète Pavlos Antoniades... (Stéphane Lessard) - image 1.0

Agrandir

Le triathlète Pavlos Antoniades

Stéphane Lessard

Antoniades, l'homme à battre?

Champion canadien des juniors, Pavlos Antoniades veut poursuivre sa séquence de succès au Manitoba. Redoutable coureur et tout aussi excellent sur le vélo, il aura fort à faire dans la portion natation du parcours, surtout face aux triathlètes de la Colombie-Britannique, réputés pour sortir de l'eau assez rapidement.

«C'est à la nage que ça risque de se jouer, convient l'entraîneur d'Antoniades au club Trimégo de Trois-Rivières, Pascal Dufresne. Pavlos est habitué de prendre part à des événements où il y a 60 à 70 personnes. À Winnipeg, ils ne seront qu'une trentaine.»

Dufresne estime que son poulain peut viser un potentiel de trois médailles: c'est-à-dire à l'individuel, au relais masculin ainsi qu'au relais mixte. Il ne sera d'ailleurs pas le seul triathlète de la région puisque son ami Félix Plourde-Couture a aussi mérité son billet. «Les gars ont fait leurs devoirs, je suis très confiant pour eux.»

L'épreuve individuelle est prévue le lundi 31 juillet. Les relais auront lieu jeudi et vendredi.

Objectif finales en athlétisme

L'athlétisme aura cours pendant la première semaine d'activités des Jeux et trois membres du club Zénix de la Mauricie figureront au sein de la programmation: William Gagnon (200 m, 400 m et relais 4 x 400 m), Marie-Frédérique Poulin (400 m haies, 4 x 400 m) ainsi que Parfaite Ségolène Moussouanga (lancers du poids et du disque).

Les trois, qui ont 17 et 18 ans, seront parmi les plus jeunes de toutes les délégations. Il ne serait toutefois pas étonnant qu'ils enregistrent de bons résultats. «C'est dur d'analyser les forces en présence, surtout chez les moins de 23 ans, explique leur entraîneur Pierre Thibodeau. Pour être conservateur, je peux affirmer qu'au moins une finale pour chacun des trois serait déjà un bon départ. William, entre autres, sera encore éligible pour les Jeux de 2021 et il a un gros horaire à Winnipeg.»

À noter que Meggie Dargis, une Trifluvienne d'origine qui s'entraîne avec McGill, est aussi inscrite aux Jeux du Canada.

Dans la catégorie des Olympiques spéciaux, Léa Provencher de Saint-Léonard-d'Aston et Guillaume Bénard de Shawinigan, des membres du club Énergie, possèdent tous les atouts pour bien paraître devant les coureurs des autres provinces.

Pas de chance pour nos volleyeuses

Gabrielle Fortin (La Tuque) et Justine Raymond (Notre-Dame-du-Bon-Conseil) ont été sélectionnées sur Équipe Québec en raison notamment de leurs performances aux tests physiques. Les deux jeunes femmes de 17 ans, qui ont joué pour les Estacades ainsi que pour l'Attaque de la Mauricie au niveau civil, ont malheureusement subi des blessures lors des entraînements en vue du tournoi des Jeux de Winnipeg.

La première a subi une entorse à une cheville et une fracture de stress à l'autre pied, ce qui la prive d'une participation au prestigieux événement. Pas plus chanceuse, Justine Raymond a repris l'entraînement dans les derniers jours après avoir subi une entorse. Son tournoi est donc aussi menacé.

Qu'à cela ne tienne, ces deux sélections prouvent encore une fois que la région continue à produire des athlètes de qualité en volleyball. Fortin et Raymond étaient parmi les plus jeunes joueuses choisies pour défendre les couleurs de la province.

La nageuse Alyson Mercure... (Courtoisie) - image 4.0

Agrandir

La nageuse Alyson Mercure

Courtoisie

Alyson Mercure, la seule nageuse

Une nageuse des Mégophias a obtenu ses standards pour participer aux Jeux du Canada. Médaillée d'or au 50 m et au 100 m libre aux derniers Jeux du Québec, Alyson Mercure sera donc la seule représentante du club de Trois-Rivières, dirigé par Charles Labrie.

«Ce sont ses deux distances de prédilection, elle pourrait aussi être une carte cachée pour l'équipe québécoise du relais», estime son entraîneur, impressionné par sa technique. «C'est une fille explosive, on peut y croire au 50 m libre. Je m'attends à de solides prestations de sa part, car elle a beaucoup de potentiel.»

Alyson Mercure sautera aussi dans la piscine pour le 50 m papillon de même que pour les épreuves de dos (50, 100 et 200 m).

Le kayakiste Olivier Courchesne... (François Gervais) - image 5.0

Agrandir

Le kayakiste Olivier Courchesne

François Gervais

Les kayakistes ont de grandes ambitions

L'équipe masculine de kayak du Québec, composée entre autres des Trifluviens Albert Lavigne, Victor Désaulniers, Vincent Jourdenais et Olivier Courchesne, risque de faire parler d'eux pour les bonnes raisons à Winnipeg. «On parle au moins d'une médaille dans chaque course, avise l'entraîneur du Club de canoë-kayak de Trois-Rivières, Mathieu Pelletier. Il y a donc possibilité d'arracher neuf médailles aux Jeux, à moins d'un bris ou d'un accident.»

La bonne nouvelle, c'est que Pelletier dirigera les kayakistes à Winnipeg. Un beau vote de confiance pour l'entraîneur.

Chez les filles, Keisha Tomasik et Caroline Lesage portent aussi les couleurs du CKTR. Une récolte d'au moins six médailles est envisageable. En canoë féminin, Anne-Sophie Lavoie-Parent, qui reviendra à peine des Mondiaux juniors et U23, s'imposera comme la tête d'affiche de son sport pour le Québec. Les compétitions de canoë-kayak démarreront dans la deuxième semaine des Jeux.

Le Centre-du-Québec est softball à Winnipeg

L'équipe de softball du Québec entreprend dès samedi matin son tournoi à la ronde aux Jeux. Elle affrontera les neuf autres équipes dans le but de se classer parmi les quatre meilleures. L'entraîneur Jean-Yves Doucet, de Saint-Léonard-d'Aston, supervisera un groupe composé de plusieurs joueurs de notre région, dont Tomy Boisvert, Marc-Antoine Demers, Gabriel Désilets, Guillaume Fournier, Isaac Lefebvre, Brandon Lemay et William Richard. Les autres membres de la sélection proviennent de Québec et de la région de Bellechasse.

Du lot, Lefebvre sera à surveiller puisqu'à 17 ans, il domine déjà par son jeu défensif. L'arrêt-court Demers est aussi un joueur clé, tout comme Boisvert au bâton, énumère Doucet, qui en sera à ses quatrièmes Jeux du Canada comme entraîneur.

Les équipes à battre pour le Québec? L'Ontario, la Saskatchewan ainsi que Terre-Neuve-et-Labrador. «Si on ne fait pas un top 4, on sera déçu. Mais on vise plus haut, c'est certain! Certains de ces joueurs ont gagné le Championnat canadien junior avec l'Express en 2016, trois d'entre eux ont gagné une médaille avec l'équipe nationale aux Mondiaux. On arrive à Winnipeg avec des objectifs clairs.»




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer