Marcel Jobin, 75 ans et toujours fringant!

Marcel Jobin a entamé sa chasse aux records... (Courtoisie)

Agrandir

Marcel Jobin a entamé sa chasse aux records canadiens dans la catégorie des maîtres en y allant d'une belle performance, en fin de semaine en Nouvelle-Angleterre.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Il y a quelques jours, quand le cycliste français Robert Marchand, 105 ans, a parcouru plus de 22 km dans un vélodrome, son exploit a été relayé dans tous les médias du monde entier. Marcel Jobin est 40 ans plus jeune que Marchand et ce qu'il a accompli, en fin de semaine à Hanover dans le New Hampshire, ne fera pas les manchettes aux quatre coins du globe. L'athlète de 75 ans de Saint-Boniface a néanmoins envoyé un signal assez fort par rapport à ses intentions dans la discipline de la marche olympique.

Fraîchement débarqué dans la catégorie des maîtres - il a soufflé 75 bougies le 3 janvier -, Jobin a épaté la galerie lors d'une importante rencontre d'athlétisme présentée en Nouvelle-Angleterre. Attaquant la distance du mile (1609 mètres), le vétéran coureur a bouclé le tracé en 9 min 3 sec. Il s'agit de la meilleure marque enregistrée au mile chez les maîtres, et ce à l'échelle nationale. 

Ce temps est d'autant plus méritoire qu'il a été enregistré à l'intérieur, donc dans des conditions moins avantageuses.

En fait, personne n'a été en mesure de faire mieux qu'un temps de 11:23 en 2016 sur la scène internationale. Jobin a donc retranché plus de deux minutes par rapport aux temps de référence des dernières années! 

Au Canada, ce chrono s'établissait jusqu'à tout récemment à 14 minutes et avait été fait à l'extérieur. C'était bien sûr avant que le Fou en pyjama de la Mauricie ne chambarde l'ordre établi!

«Marcel est de retour. On se prépare à briser plusieurs records canadiens. Pour une première compétition chez les maîtres, on peut dire qu'il a fait une entrée remarquée», sourit son ami et agent Michel Parent, qui a déjà travaillé étroitement avec Jobin alors que ce dernier faisait partie de l'équipe olympique canadienne. Ce week-end à Hanover, il estime avoir retrouvé ce jeune homme fringuant.

«Je suis impressionné par sa technique, il a une belle aisance sur la piste. Mais il devra travailler sur sa souplesse afin de prévenir les blessures. Nous avons quand même un itinéraire assez chargé pour lui dans les années à venir!»

En effet, la course de Hanover servait de rodage pour des rendez-vous beaucoup plus significatifs. Dans quelques jours à peine, Marcel Jobin se rendra à Vaudreuil-Dorion où il tentera d'abaisser la marque du 1500 m intérieur. 

«Les records ne sont pas homologués pour le mile, mais au 1500 m, ils le sont. On parle donc d'une distance de référence. Marcel est en mesure de compléter la course en un peu plus de huit minutes, alors que la marque nationale à battre est de dix minutes pour les maîtres.»

Le principal intéressé se disait heureux du dénouement de sa fin de semaine à Hanover. Il a pris le départ avec quelques autres coureurs et a terminé à l'avant-dernier rang. Vous aurez compris qu'il était le seul athlète enregistré chez les maîtres au sein du groupe.

«C'était étrange de voir tous ces jeunes me dépasser deux fois pendant la course. Il y a quelque temps, c'est moi qui étais dans cette position! Par contre, ça ne m'a pas affecté. Je visais un temps et je savais que je pouvais l'atteindre en restant dans ma bulle.»

Déjà détenteur de 10 records canadiens chez les 60 et 70 ans, Jobin a manifesté son intérêt de partir à la conquête d'autres marques, chez les 75 ans et plus. 

«J'aurais pu me qualifier pour le Mondial en Corée du Sud cette année, mais c'est trop loin. Je vais continuer à courir ici avant de

me frotter aux meilleurs au monde.»

La route est encore longue avant les Championnats mondiaux des maîtres de 2018 en Espagne, mais le coureur du club Énergie peut se rassurer: il n'est pas rouillé!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer