C.A. de baseball Mauricie: des bénévoles démissionnent en bloc

Le baseball mauricien aura besoin d'un nouveau conseil... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Le baseball mauricien aura besoin d'un nouveau conseil d'administration pour la prochaine saison.

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le baseball dans la région aura besoin de nouvelles têtes dirigeantes lors de la prochaine saison estivale. Six membres du conseil d'administration de Baseball Mauricie, dont le président Patrick Crépin, ont remis leur démission mercredi.

Patrick Crépin... (Facebook) - image 1.0

Agrandir

Patrick Crépin

Facebook

C'est ainsi que Nicolas Gauthier (vice-président baseball), Martin Gélinas (vice-président discipline et réglementation), Joyce Buckley (régie), ainsi que Céline Thiffault (vice-présidente événements spéciaux et sociaux) et Caroline Forest (secrétaire) ont aussi annoncé qu'ils quittaient l'organisation, soit six des neuf membres du conseil d'administration. Ces deux dernières sont aussi la conjointe et la belle-mère de Crépin.

Une décision qui ne s'est pas prise d'un commun accord entre les six démissionnaires. Plusieurs facteurs dérangeants dans les sphères d'opération respectives de chacun ont mené à cette finalité.

«C'est une accumulation de plusieurs problèmes qui se sont passés durant l'année. Chaque membre avait réfléchi de son côté à son avenir et tous en étaient venus à l'idée de démissionner. Mais ce n'est pas un complot», explique Crépin, qui dit avoir longuement réfléchi à sa décision et qu'elle n'a pas été facile à prendre.

«Je suis parti à regret, j'ai longuement hésité. Nous avions à mon avis fait un excellent travail et nous avions plusieurs projets en voie de se réaliser. Nous avions commencé un grand ménage. Mais depuis l'an passé nous en avons vu des vertes et des pas mûres.»

L'aspect qui aura été au coeur de cette vague de démissions semble avoir été les nombreuses insultes, reproches dont ils ont été victimes lors des deux dernières années. Selon une source, certains présidents d'associations locales menaient une fronde directe envers Crépin avec un certain acharnement, ce qui a créé plusieurs conflits. Des entraîneurs et des parents pouvaient aussi ne pas avoir la langue dans leur poche lorsque venait le temps de faire valoir leur point.

«Quand tu es bénévole, il y a une limite à se faire insulter. Si ça peut envoyer un message, c'est que les gens doivent être traités avec plus de respect. Certains pensent que nous sommes payés pour faire ça mais nous ne faisons pas un sou. La critique est facile. Il y a beaucoup de gens qui ne savent pas comment ça se passe. Mais je n'en veux pas à personne», affirme Crépin, qui compte 10 ans d'implication dans le baseball et qui était le troisième président de l'organisme en quatre ans.

Certaines critiques ont d'ailleurs été dirigées à l'endroit des membres du conseil d'administration indirectement, par l'entremise des réseaux sociaux. Baseball Québec a d'ailleurs instauré un nouveau règlement cette saison afin de protéger ses membres des sautes d'humeurs et de l'intimidation, toujours plus faciles à exprimer à l'aide d'un clavier.

«Cette année, il pouvait y avoir une sanction et je dirais qu'on sentait les gens plus réticents, puisqu'il y avait une conséquence en bout de ligne.»

Il s'agit d'une conclusion plutôt négative à ce qui avait été jusque-là une année incroyable pour Baseball Mauricie. Le cap des 1300 joueurs a été atteint, une hausse de 10 % en comparaison à 2015, et plusieurs clubs s'étaient ajoutés aux quatre coins de la région. Le baseball féminin a aussi poursuivi sa croissance. C'est sans compter les succès de la formation mauricienne aux Jeux du Québec à Montréal, grande gagnante de la compétition, en plus de ceux des Estacades, monarques du baseball midget AAA dans la province.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer