Nager en rêvant à Rio

Antoine Bujold... (Courtoisie)

Agrandir

Antoine Bujold

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Cinq nageurs rattachés à la région s'apprêtent à vivre une des semaines les plus enrichissantes et déterminantes dans leur carrière, cette semaine à Toronto, où se tiendront les essais olympiques en vue des Jeux de Rio 2016. Au programme, beaucoup d'adrénaline et de rêve ainsi qu'un brin de réalisme pour Antoine Bujold, Marie-Laurence Godin, Mary-Sophie Harvey, Maxime Landry et Caroline Lapierre-Lemire.

Antoine Bujold

21 ans

• Club de natation de Pointe-Claire

• Carabins de l'Université de Montréal

Médaillé d'argent des derniers Championnats canadiens de natation universitaires au 200 m brasse, Bujold débarque à Toronto en pleine confiance. Au cours de la dernière année, l'ancien Mégophias a également goûté à une expérience internationale, lors d'une Coupe du monde à Doha, au Qatar.

Cependant, le spécialiste de la brasse sait bien que la marche est haute entre ses meilleurs temps et le meilleur nageur au pays, Richard Funk.

«Les chances de me qualifier pour les Olympiques sont minces, mais je me rapproche, d'année en année. Tout demeure possible, car on ne sait jamais quand on va sortir un gros meilleur temps personnel. Mais il faut être réaliste aussi», mentionne l'étudiant en administration au HEC qui vise un top 10 aux épreuves de 100 m et 200 m brasse.

«Et pourquoi pas un podium, peut-être? ajoute-t-il, débordant d'enthousiasme. Les essais olympiques, c'est le big deal! C'est la compétition à laquelle tout le monde veut participer aux quatre ans.»

Marie-Laurence Godin... (Natation Canada) - image 2.0

Agrandir

Marie-Laurence Godin

Natation Canada

Marie-Laurence Godin

19 ans

• Club de natation de Pointe-Claire

À 19 ans, Marie-Laurence Godin admet viser davantage Tokyo 2020 que Rio 2016. Néanmoins, la Trifluvienne a les yeux rivés sur la finale A, question d'accéder au top 10 national. Spécialiste du 100 m brasse, elle tentera aussi sa chance au 200 m brasse. «Après avoir été blessée il y a trois ans, j'ai bien progressé depuis. J'espère pouvoir faire ma place avec l'équipe nationale d'ici deux ou trois ans. Une étape à la fois, je ne veux pas non plus me mettre trop de pression sur les épaules», souhaite l'étudiante au Cégep André-Laurendeau.

Exilée à Pointe-Claire depuis trois ans pour poursuivre son cheminement, Godin se souvient d'avoir été très impressionnée par ses premiers essais olympiques, il y a quatre ans. «L'ambiance est extraordinaire. C'est toute une expérience de côtoyer les meilleurs nageurs au pays. Si tout s'aligne bien, je peux peut-être rêver à une place avec les relais», indique la triple médaillée des derniers Championnats de l'est du Canada.

Mary-Sophie Harvey... (Neptune Natation) - image 3.0

Agrandir

Mary-Sophie Harvey

Neptune Natation

Mary-Sophie Harvey

16 ans

• Club de natation Neptune (Saint-Jérôme)

Elle n'a beau avoir que 16 ans, Mary-Sophie Harvey peut légitimement rêver au Brésil. Médaillée d'argent aux Championnats du monde junior 2015, au 200 m quatre nages, l'ancienne Mégophias tentera sa chance dans plusieurs épreuves, dont les 200 m et 400 m QNI ainsi que les relais en style libre.

Détentrice de plusieurs records canadiens dans diverses catégories d'âge, Harvey revient d'un camp d'entraînement d'un mois sous les chauds rayons de la Floride.

À l'instar de ses compatriotes aux racines mauriciennes, Harvey était également dans l'eau lors des essais olympiques en préparation de Londres 2012. Elle n'avait alors que 12 ans!

Maxime Landry... (James Hajjar) - image 4.0

Agrandir

Maxime Landry

James Hajjar

Maxime Landry

21 ans

• Mégophias de Trois-Rivières

• Carabins de l'Université de Montréal

«J'ai zéro chance de me qualifier. J'y vais pour l'expérience et le souhait de faire une finale B pour accéder au top-16 national.»

On ne peut certainement pas reprocher à Maxime Landry de manquer de franchise, lui qui débarque dans la métropole canadienne avec des attentes honnêtes.

Depuis son expérience en 2012, où il s'était classé entre les 30e et 40e rangs à ses diverses épreuves, le Trifluvien a délaissé les courses de longue distance pour se concentrer davantage sur le quatre nages individuel. À Toronto, il sera à l'oeuvre aux 200 m et 400 m QNI.

Tout comme son coéquipier Bujold des Carabins, Landry a connu une bonne progression au cours de la dernière année. Aux championnats canadiens universitaires, il s'est offert cinq meilleurs temps en autant de courses. «Je me sens bien sur l'eau présentement. Ça va être les courses les plus relevées de ma vie!», s'enthousiasme-t-il.

Caroline Lapierre-Lemire... (Patriotes de l'UQTR) - image 5.0

Agrandir

Caroline Lapierre-Lemire

Patriotes de l'UQTR

Caroline Lapierre-Lemire

25 ans

• Club de natation de Pointe-Claire

• Ex-Mégophias et Ex-Patriotes

L'Abitibienne d'origine est certainement la nageuse comptant la plus vaste expérience internationale du lot, dont des présences aux Universiades et en Coupe du monde. Spécialiste de 50 m et 100 m style libre, elle appartient au top-10 national de ces disciplines. En 2015, Lapierre-Lemire a obtenu le quatrième meilleur temps parmi les nageuses au pays, avec un 50 m de 25,40 secondes.

Au cours de la dernière année, l'ancienne nageuse-étoile des Mégophias et des Patriotes de l'UQTR a participé à deux Coupes du monde, récoltant notamment une 9e place au 50 m libre et une 10e place au 100 m libre.

* Pour empocher leur billet pour le Brésil, les nageurs doivent remporter leur épreuve ou encore terminer deuxième et réaliser le standard international A.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer