Volleyball collégial: des efforts récompensés

Les protégés de Francis Bibeau ont de nouveau... (Diablos de Trois-Rivières)

Agrandir

Les protégés de Francis Bibeau ont de nouveau connu une belle saison, en volleyball masculin division 2.

Diablos de Trois-Rivières

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Si le recrutement représente le cheval de bataille principal pour assurer la pérennité d'un programme sportif, les Diablos du Cégep de Trois-Rivières nagent complètement à contre-courant en volleyball collégial masculin division 2. Dans un bassin de relève pratiquement inexistant, Francis Bibeau et sa bande réussissent néanmoins des petits miracles, année après année, en redoublant d'imagination pour dénicher du talent sur les bancs d'école.

L'automne dernier, l'entraîneur des Diablos a réuni quelques-uns de ses vétérans à l'occasion de la traditionnelle journée de récupération des horaires. L'objectif était bien simple: ils devaient repérer tous les étudiants plus grand qu'eux et les inviter au camp de leur formation collégiale de volleyball!

Force est à d'admettre que la stratégie a été fructueuse puisque 25 joueurs se sont présentés à l'entraîneur, plusieurs d'entre eux n'ayant même jamais joué un match. «Contrairement aux autres équipes, on n'a pas de gars de 6pi 4po. On avait même trois joueurs de centre qui n'avaient jamais joué. C'est une position pourtant névralgique en volleyball. Ça prend au moins un an et demi pour former un joueur de centre, mais les gars sont dévoués et veulent très fort. Ça donne de bons résultats!», mentionne Francis Bibeau, dont l'équipe participera au Championnat provincial pour une septième fois en 11 ans sous sa gouverne, ce week-end à Drummondville.

Deuxièmes en saison régulière, avec un dossier de 18-6, les Trifluviens ont remporté les séries éliminatoires du réseau du Centre-du-Québec avant de prendre le quatrième rang du championnat de conférence nord-est, menés par des vétérans tels que Gabriel Aucoin et Yohan Morin.

D'entrée de jeu, la commande sera de taille pour les Diablos qui seront confrontés aux Cheminots du Cégep de Saint-Jérôme, champions de la conférence sud-ouest. «J'ai hâte de voir le calibre des équipes du sud-ouest. Le tournoi va certainement être très relevé, mais tout peut arriver si les gars travaillent ensemble. Tout le monde est en santé, donc un top 4 est réalisable», mentionne l'entraîneur dont la moitié de l'équipe complétera son parcours collégial au printemps.

Ces départs signifient donc que, comme le veut maintenant la coutume, Bibeau ne chômera pas dans ses recherches de nouveaux joueurs pour la prochaine édition des Rouges.

Des nageurs dominants

Pendant que les volleyeurs tenteront de continuer de causer des surprises, les championnats de fin de saison battront également leur plein en natation et basketball division 2, toujours du côté de Drummondville.

Les Diablos ont connu une excellente saison à la piscine, se permettant même de rafler les trois bannières de la conférence nord-est (masculin, féminin et mixte).

Du groupe, Louis-Alexandre Anastasiou a notamment braqué les projecteurs vers lui cet automne en réalisant un record collégial provincial au 100 m papillon.

Pour le Championnat provincial, la compétition s'annonce toutefois féroce avec les nageurs des Islanders du Collège John Abbott et les Vikings du Collège Maisonneuve, les meneurs de la conférence sud-ouest.

Un défi géant

Enfin, en basketball féminin division 2, la bande à Stéphanie La Barre a rendez-vous vendredi avec les Géants de Saint-Jean-sur-Richelieu, championnes du sud-ouest.

Après avoir complété la saison au deuxième rang du Centre-du-Québec, avec une fiche de 12-2, les Diablos ont accédé au rendez-vous provincial grâce à une quatrième position dans la conférence nord-est.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer