Voler le marbre... et l'or!

L'équipe de baseball de la Mauricie a réussi... (Courtoisie)

Agrandir

L'équipe de baseball de la Mauricie a réussi ce qu'aucune délégation de la région n'avait accompli auparavant: remporter la médaille d'or aux Jeux du Québec.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Antoine Massicotte était le dernier réserviste disponible dans l'abri. En début de septième manche, son entraîneur Steeve Ager n'a pas hésité à l'envoyer sur le terrain. Massicotte l'a remercié de la plus belle des façons pour ce vote de confiance: il a volé le marbre et marqué le point victorieux pour la Mauricie, qui a remporté sa première médaille d'or en baseball aux Jeux du Québec.

Cette conquête a permis à la région de boucler cette 51e finale tenue à Montréal avec 68 podiums. Et la cerise sur le sundae aura été la fin de rencontre tout à fait incroyable de son équipe de baseball.

Tel un lièvre, Massicotte est parti du troisième but et a effectué une glissade parfaite sur le marbre pour inscrire le cinquième point des Mauriciens. Leurs adversaires, les représentants de Lanaudière, n'ont pas été en mesure de répliquer à ce jeu spectaculaire, si bien que la troupe de Ager s'est imposée 5-4 au terme d'une semaine fertile en émotions.

«Son niveau de confiance était au maximum. On a déjà volé le marbre auparavant, mais jamais dans un match d'une telle ampleur», expliquait l'entraîneur-chef, encore sur un nuage plusieurs heures après le sacre. «Je n'ai plus de voix, ça fait deux jours que je crie!»

Ça sentait pourtant la médaille d'argent pour les Mauriciens en début de septième manche. Acculés au pied du mur et en retard 4-3, ils ont profité d'un double opportun de William Verville pour créer l'égalité. Avec des coureurs au troisième et au deuxième but, Ager savait que son club devait se montrer agressif.

«Ça nous prenait la victoire car notre réserve de lanceurs de relève diminuait. On visait le cinquième point et on avait confiance en notre défensive pour la suite.»

Le pari aura été audacieux, mais ô combien payant! Qui plus est, Massicotte a volé le marbre contre un lanceur droitier, qui le voyait donc très bien dans son champ de vision. La condition du terrain jouait aussi en défaveur du jeune homme.

«C'était sablonneux et rempli d'eau. Les équipes ont accumulé les mauvais bonds pendant une bonne partie de la journée et ce n'était pas plus évident pour les coureurs. Je dois donc lever mon chapeau à toute mon équipe. Nous sommes fiers d'avoir utilisé nos 15 joueurs.»

Des joueurs provenant des Aigles bantam AA de la Mauricie et des Estacades midget AAA, âgés de 14 ou 15 ans. Des jeunes qui se rappelleront longtemps de cette journée pluvieuse du 25 juillet. «Je leur ai dit avant le match que c'était deux heures d'efforts pour passer à l'histoire. Ils ont compris le message!»

L'équipe de baseball termine les Jeux avec une fiche de 5-1 et la plus belle des médailles pour illustrer un parcours de rêve. Ils ont aussi vengé leur seul échec subi en ronde préliminaire face aux Lanaudois.

L'ancien entraîneur-chef des Aigles juniors Rémi Doucet, Hugo Beaudin et Mike Lachance étaient les adjoints de Ager. Le capitaine de l'équipe, William Grondin, a eu l'honneur de porter le drapeau de la Mauricie lors de la cérémonie de fermeture.

Les filles de softball du Centre-du-Québec, qui proviennent... (Courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Les filles de softball du Centre-du-Québec, qui proviennent des régions de Bécancour et Nicolet, étaient fières de quitter Montréal avec la médaille d'argent.

Courtoisie

Mieux qu'en 2014

La Mauricie a donc clôturé les Jeux de Montréal avec 68 médailles, derrière des ténors comme la Rive-Sud (99), la Capitale-Nationale (95) et le Lac-St-Louis (91). L'athlétisme aura été particulièrement bon pour la région avec 31 médailles, loin devant les 23 espérées.

La cadette Jade Custeau a notamment bonifié sa récolte de trois à cinq podiums lundi. Elle revendique quatre médailles d'or à Montréal. Incommodée par un claquage, Marie-Frédéric Poulin n'a pu l'imiter chez les juvéniles, mais l'équipe du relais medley a néanmoins mérité le bronze malgré son absence. La région a terminé cette portion des Jeux en troisième position.

Au total, quatre records des Jeux ont été brisés grâce aux efforts de Custeau (800 m), Poulin (400 m haies), Vincent Gélinas (natation, 100 m papillon) et Lisa Provencher (400 m, Olympiques spéciaux).

Les épreuves de tir à l'arc ont également été fructueuses. Les archers de la Mauricie ont conclu les Jeux au deuxième rang des régions, entre autres grâce aux médailles d'or de Jérémie Aubé, Olivier Marchand et Rose Thibault.

En basketball féminin, nos représentantes ont échappé le bronze, s'inclinant 38-36 devant le Richelieu.

En ce qui a trait à la délégation du Centre-du-Québec, elle a vu l'équipe de softball féminin remporter la médaille d'argent. Les filles de cette sélection proviennent des régions de Bécancour et Nicolet.

Conditions difficiles

L'agente de communication de la Mauricie aux Jeux, Hélène Houde, se disait ravie de la prestation de toute l'équipe. La région a effectivement réussi sa meilleure performance aux Jeux du Québec, et ce, dans des conditions difficiles.

Les sites de compétitions se trouvaient souvent à une heure de voiture des zones d'hébergement. Le transport en commun et les conditions météorologiques ont parfois constitué de gros défis pour toutes les délégations. Au bout du compte, le talent des jeunes d'ici aura néanmoins fait la différence. «Nous avons eu du plaisir à Montréal! Nous n'avons pas le même bassin de population que les trois régions devant nous et pourtant, nous ne sommes pas si loin d'eux. Les jeunes peuvent être très fiers d'eux.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer