La Mauricie en redemande

Les volleyeuses de la Mauricie, dirigées par Myrianne... (Courtoisie)

Agrandir

Les volleyeuses de la Mauricie, dirigées par Myrianne Courteau et Mathieu Guillemette, ont remporté la médaille de bronze face aux joueuses de Lanaudière.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Après trois jours où bon nombre d'athlètes ont su tirer leur épingle du jeu, la quatrième journée a été plus tranquille pour la Mauricie, jeudi lors de la 51e Finale des Jeux du Québec, alors qu'une seule médaille de bronze a été gagnée par nos athlètes. Par contre, tout porte à croire que le deuxième bloc de compétitions, qui s'amorce vendredi, sera encore plus profitable que le premier.

La région a conclu le bloc un avec sept médailles d'or, quatre d'argent et trois de bronze pour un total de 14 podiums, ce qui la place au 10e rang provisoire. Parmi les médaillés, le nageur Vincent Gélinas a certainement représenté l'athlète le plus prolifique.

Le garçon de Saint-Barnabé-Nord a battu un record des Jeux au 100 m papillon, mérité la victoire au 200 m papillon en plus de prendre part à la conquête du bronze au relais 4 x 50 m libre, seule médaille gagnée par les Mauriciens jeudi.

L'agente d'information de l'équipe de la Mauricie, Hélène Houde, se disait fière du travail accompli par ses petits athlètes au terme de cette première moitié des Jeux. «Cette récolte se compare au nombre de médailles accumulées normalement après le premier bloc», souligne-t-elle, en promettant d'autres heureux moments pour les jeunes de la région d'ici lundi.

«Les jeunes du premier bloc sont moins âgés que ceux du deuxième et nous avons d'excellentes chances de bien figurer. Nous sommes très forts dans plusieurs disciplines.»

À commencer par l'athlétisme, où Jade Custeau, Marie-Frédérique Poulin et William Gagnon devraient briller dans leur catégorie respective. Gagnon, qui en sera à sa troisième et dernière présence aux Jeux, voudra assurément laisser sa marque. Idem pour Jean-Sébastien Auger (Olympiques spéciaux Québec) qui, à 21 ans, complétera son ultime tour de piste aux finales provinciales.

«En parlant avec les entraîneurs, nous croyons pouvoir aller chercher 25 ou 26 podiums et finir deuxième ou troisième au général en athlétisme. Ce sera très dur de passer devant le Lac-St-Louis, mais normalement, l'athlétisme, c'est notre force.»

Comme chaque année, le tir à l'arc devrait aussi s'avérer fructueux pour la Mauricie, à l'instar du canoë-kayak, une discipline formant plusieurs excellents athlètes et qui parviennent souvent à se qualifier, plus vieux, à des compétitions internationales. Les exemples dans la région sont nombreux et ce depuis quelques décennies.

Par contre, dans quelques sports d'équipes, on peut s'attendre à certaines surprises. C'est le cas en baseball et en basketball, a appris Hélène Houde, surprise que les entraîneurs mandatés lui fassent de telles confessions!

«Ils semblent très optimistes et j'en suis ravie, mais nous n'avons pas nécessairement une tradition gagnante dans ces sports. J'espère qu'ils auront raison d'être aussi confiants! Mais ils connaissent bien leurs jeunes. En baseball, ils ont amorcé leur préparation assez tôt et le recrutement a été efficace.»

Une première depuis 1995

Ça faisait longtemps que les filles de volleyball de la Mauricie n'avaient pas remporté de médaille aux Jeux du Québec. La dernière fois, les représentantes de l'édition actuelle n'étaient même pas nées!

La troupe dirigée par Myrianne Courteau et Mathieu Guillemette a mis la main sur la médaille de bronze, mercredi, pour mettre un terme à une séquence de 21 ans sans podium. «Nous avons d'excellentes athlètes, racontait Myrianne Courteau, visiblement fière. Nos filles des Estacades, de La Tuque et de Keranna ont joué un tournoi inspirant, nos attaquantes ont été impressionnantes.»

Léo Roy et Fabrice Arguin terminent les Jeux... (Courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Léo Roy et Fabrice Arguin terminent les Jeux du Québec avec trois médailles chacun en triathlon. Ils sont accompagnés, sur cette photo, de Catherine Schoettner et Arielle Poulin-Desjardins. 

Courtoisie

Centre-du-Québec: encore le triathlon

Les Nicolétains Léo Roy et Fabrice Arguin, déjà médaillés à l'épreuve du triathlon masculin, ont remis ça jeudi en remportant le bronze au relais mixte par équipe des Jeux du Québec.

Roy et Arguin devaient, à l'instar de leurs deux coéquipières Catherine Schoettner et Arielle Poulin-Desjardins, compléter 200 m de nage, 5 km de vélo et 1,5 km de course à pied.

Grâce à un chrono cumulé de 1 h 14 min 53,851 s, le quatuor a récolté les 96 points bons pour le troisième rang. La Mauricie a quant à elle été disqualifiée de la compétition.

Lors de l'épreuve individuelle plus tôt cette semaine, Roy avait raté la victoire par quelques millièmes de secondes devant un rival de l'Outaouais. La photo de l'arrivée était tellement spectaculaire que la fédération internationale l'avait partagée sur son compte Twitter. Arguin avait pour sa part terminé troisième. Ils ont aussi obtenu ce même résultat lors du contre-la-montre individuel mercredi.

Le Centre-du-Québec termine donc le premier bloc d'activités avec 17 médailles et au septième échelon du classement général. Seules quatre régions ont été en mesure de récolter davantage de médailles d'or (7).

Au cours de la journée de jeudi, le nageur en paranatation Benjamin Désilets a obtenu sa quatrième médaille des Jeux, sa troisième d'or, au 100 m libre. Il a de plus battu un record de la compétition.

En soccer, les filles ont perdu leur dernier match en division 2 qui leur a permis de mettre la main sur la médaille qu'aucune équipe ne souhaite obtenir dans quelconque rendez-vous, soit l'argent. La formation de tennis a aussi terminé au deuxième rang.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer