Jeux du Québec: la Mauricie totalise 12 podiums après deux jours

Les quatre médailles amassées par Valérie Pelletier et... (Photo: Vincent Gauthier, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les quatre médailles amassées par Valérie Pelletier et Lydia Magny en fin de semaine constituent une nouvelle marque pour la Mauricie en gymnastique.

Photo: Vincent Gauthier, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Drummondville) Alors que les attentes n'étaient pas trop grandes en gymnastique, les protégées de Kathleen Rudisel ont volé le spectacle au Complexe sportif de Drummondville, samedi, avec des doublés sur le podium dans les épreuves au sol et au saut.

Les quatre médailles amassées par Lydia Magny et Valérie Pelletier constituent d'ailleurs une nouvelle marque pour la Mauricie dans cette discipline aux Jeux du Québec.

Avec des récoltes identiques, il n'y aura donc pas de jalousie entre ces deux amies de tous les jours! «On est pas mal toujours ensemble et on est toujours contentes l'une pour l'autre, peu importe les résultats! Mais de finir première et deuxième dans deux épreuves, c'est très gros!», sourit Magny, qui a raflé l'épreuve au sol cette année après avoir décroché l'or au saut en 2013.

Samedi soir, les deux comparses avaient d'ailleurs peine à respecter le couvre-feu qui avait été fixé à 21 h. La raison était fort simple: elles ne connaissaient toujours pas leurs résultats finaux.

C'est finalement leur entraîneure qui leur a transmis l'heureuse nouvelle... quelques secondes avant 21 h. «Ça m'a pris pas mal de temps avant de réussir à m'endormir. J'étais tellement énervée, je ne m'attendais pas à d'aussi bons résultats. Je n'avais plus le goût de dormir du tout après ça», jubile Pelletier, qui a ainsi amélioré sa deuxième place acquise au sol aux derniers Jeux.

Pour leur entraîneure, cette récolte s'inscrit dans la progression observée en 2013. «On a eu trois médailles en 2013, mais avant on avait été longtemps sans avoir de grosses récoltes», note Rudisel.

Au trampoline, samedi, les Mauriciennes ont également obtenu un doublé - d'argent et bronze - grâce aux prestations respectives de Sara-Jade Berthiaume et Audrey St-Arnaud. De plus, une médaille de bronze a été ajoutée à la compétition par équipe, hier.

Agréables surprises

Les karatékas n'ont pas été en reste au cours du week-end. Fraîchement médaillé de bronze des plus récents championnats canadiens, Alexandre Lemarier s'est notamment distingué avec l'or en kata chez les -38 kg en plus d'arracher l'argent à l'épreuve de combat.

«C'est sûr qu'on s'attendait à une médaille, on ne savait pas laquelle. Il a livré la marchandise», a commenté son entraîneur, Guy Mony, après sa victoire samedi.

Son coéquipier Gabriel Roger a aussi causé une belle surprise chez les -38 kg avec une médaille de bronze en kata.

À la piscine, une autre agréable surprise s'est ajoutée hier en fin d'après-midi à ce week-end faste pour la Mauricie alors que la formation U-17 de nage synchronisée a terminé la journée sur la plus haute marche du podium, un résultat qui était loin d'être attendu.

Sicard surpris en demi-finale

En tennis de table, Luc Sicard n'a pas été en mesure d'ajouter une médaille d'or des Jeux du Québec à son tableau de chasse. Médaillé d'argent aux éditions de 2011 et 2013, le poulain de Martin Marcotte a baissé pavillon en demi-finale contre Vincent Sieu. Ce même adversaire, qu'il connaît très bien, lui avait déjà fait le même coup en finale, il y a quatre ans.

Sicard s'est repris par la suite en décrochant la médaille de bronze.

Chez les 11 ans et moins, Fannie Massicotte - fille du cofondateur du club Ping-O-Max Dominic Massicotte - s'est bien débrouillée en terminant au pied du podium. Quant à Charlie Biard, elle a remporté, à huit ans, la finale consolation dans cette même tranche d'âge.

Avec la collaboration de Nicolas Ducharme

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer