De retour dans la course!

Tout le monde a contribué à la victoire... (Olivier Croteau)

Agrandir

Tout le monde a contribué à la victoire sur le plan offensif chez le Blizzard, même le dur à cuire Martin Larivière, auteur de deux points.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le relâchement du Blizzard en troisième période, vendredi à Sorel-Tracy, n'a pas transparu sur la patinoire du Colisée dimanche. Au contraire, les hommes de Sébastien Vouligny ont disputé leur meilleure partie de la saison, en route vers un gain sans appel de 11-0 sur les Prédateurs de Laval, l'équipe qu'ils tentent de rejoindre dans la lutte pour une place en séries.

«Quand tes meilleurs joueurs sont les plus dominants sur la glace, ça donne généralement de bons résultats», s'exclamait Vouligny, qui a distribué les fleurs à ses protégés au terme de la rencontre. «Je n'ai rien à redire sur le travail des gars sur les deux premiers trios. Devant le filet, Marco Cousineau a probablement tiré sa meilleure performance cette année. Il a donné confiance à tout le monde.»

Pendant que Cousineau se signalait avec 35 arrêts et récoltait son cinquième blanchissage en carrière avec Trois-Rivières, Nicolas Corbeil se chargeait de l'attaque avec trois buts et deux passes. Mathieu Guertin (un but, quatre passes) a aussi terminé le match avec cinq points, suivi de près par Yann Joseph (1-3) et Jonathan Bellemare (1-2). 

Six joueurs du Blizzard ont obtenu deux points dans la victoire, qui permet au groupe de se rapprocher à six points des Prédateurs et du septième et dernier rang donnant accès aux éliminatoires dans la Ligue nord-américaine de hockey.

Même le dur à cuire Martin Larivière a participé au festin offensif avec un but et une mention d'aide! Il a d'ailleurs tenté de compléter son truc du chapeau à la Gordie Howe en fin de partie, mais il a finalement écopé d'une pénalité pour avoir provoqué l'adversaire.

«Larry a eu la chance de se faire valoir puisque le pointage nous avantageait en troisième, souriait Vouligny. Sa passe sur le but d'Antoine Houde-Caron ressemblait à une pièce de jeu préparée par Mike Ribeiro!»

Près de 800 personnes ont assisté à la rencontre. Pour un dimanche après-midi, il s'agit de l'une des bonnes foules enregistrées au parc de l'Exposition.

Les deux équipes se retrouveront vendredi, à Laval, pour une deuxième rencontre consécutive. Vouligny s'attend à voir les Prédateurs redoubler d'ardeur devant leurs partisans. «Ce ne sera sans doute pas la même équipe», prévient l'entraîneur, qui a félicité son vis-à-vis Éric Haley au terme du duel de dimanche.

«Il n'y a eu aucun débordement malgré la grande frustration de leur côté. Ils auraient pu décider de faire des niaiseries en troisième, mais Éric a choisi de déléguer ses hommes forts aux bons moments.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer