Refroidi par un gardien au sommet de son art

Le gardien des Prédateurs Adam Russo a été... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Le gardien des Prédateurs Adam Russo a été la vedette de la soirée face au Blizzard avec 39 arrêts.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Photo: Francois Gervais14/09/16. TR, Journal. Bloc photo Felix St-Aubin
Félix St-Aubin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le nouvel entraîneur-chef du Blizzard de Trois-Rivières Sébastien Vouligny avait promis que la confrontation de vendredi face aux Prédateurs de Laval serait «le rendez-vous le plus hot de l'année». Malheureusement pour lui, la fête n'a pas levé comme il le souhaitait, ses protégés baissant pavillon 5-2 devant leur public.

Un total de 953 partisans se sont déplacés pour cette rencontre d'une grande importance. Il s'agit d'une augmentation notable comparativement au dernier match à domicile ou moins de 600 personnes avaient franchi les tourniquets.

Malgré tout, le Blizzard a encaissé une 10e défaite en autant de confrontations au Colisée de Trois-Rivières, de quoi refroidir les ardeurs des plus fervents supporteurs.

Le brio du portier Adam Russo, auteur d'une performance de

39 arrêts et nommé première étoile de la soirée, est la principale raison de cette énième défaite. L'inefficacité des unités spéciales, principalement l'avantage numérique qui a été tenu au silence à neuf reprises, n'ont certes pas aidé non plus.

«C'est décevant de finir comme ça, c'est 41-25 pour nous au chapitre des lancers. De mon côté, j'aurais aimé être un peu plus alerte, j'ai manqué des calls. Je m'en veux sur certaines choses. Mais on a vu de très bonnes choses, il faut regarder en avant», a indiqué Vouligny.

Le pilote trifluvien avait énoncé le souhait, plus tôt cette semaine, de gâter les spectateurs présents, faisant référence à un affrontement empli de robustesse.

Tôt en première période, quelques secondes après avoir vu Francis Wathier ouvrir la marque pour les Prédateurs, le colosse Martin Trempe a fait plaisir à son instructeur en jetant les gants devant le redoutable Joël Thériault, à l'avantage de celui que l'on surnomme l'animal.

Cette altercation a cependant été la seule de la rencontre, n'en déplaise à ceux qui espéraient voir un peu plus de brouhaha.

Les partisans du Blizzard ont eu une deuxième occasion de sourire plus tard au premier vingt lorsque le franc-tireur Nicolas Corbeil a engrangé son 16e filet de la saison, provoquant une pluie de toutous sur la surface glacée. À noter que ceux-ci seront éventuellement acheminés aux Artisans de la Paix.

Corbeil s'est du coup approché à un maigre but du sommet des marqueurs de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH), détenu par le vétéran Marco Charpentier, porte-couleurs des Éperviers de Sorel-Tracy.

La réussite du prolifique attaquant des locaux a tôt fait d'être reléguée aux oubliettes, les Prédateurs faisant vibrer les mailles du filet à deux reprises avant le milieu du second engagement. Pierre-Luc O'Brien, en infériorité numérique, et Martin Gascon ont tour à tour trouvé la faille dans le jeu du gardien Marco Cousineau pour se donner une priorité de 3-1.

Chacune des formations a ajouté un but au tableau indicateur avant de rentrer au vestiaire, Marc-André Huot faisant mouche pour le Blizzard et Dominic Léveillé assurant la réplique pour le camp adverse.

La priorité de deux filets des Lavallois a suffi, et ceux-ci ont confortablement vogué vers leur septième victoire de la campagne, une quatrième à leurs sept dernières sorties.

Le réveil de la troupe d'Éric Haley est bien la dernière chose que l'organisation trifluvienne souhaitait, elle qui sera bientôt engagée dans une course contre la montre avec la mi-saison qui se pointe le bout du nez.

D'ailleurs, ce gain a creusé le gouffre qui sépare les deux clubs à sept points. Les représentants de la Mauricie se réjouiront toutefois du revers subi par les 3L de Rivière-du-Loup, également en action vendredi.

«Le temps est un petit peu contre nous autres en ce moment. Il faut tirer avantage de ça. Somme toute, ça a été un bel effort collectif et on recommence demain», soutient Vouligny.

Le Blizzard prendra effectivement la route de Saint-Georges, samedi, afin de se mesurer au Cool FM, détenteur du 3e meilleur rendement du circuit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer