Patriotes: une victoire aux États-Unis

Alexandre Bélanger a affronté les Saints de St.... (St. Lawrence Saints)

Agrandir

Alexandre Bélanger a affronté les Saints de St. Lawrence lors du match de dimanche.

St. Lawrence Saints

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les Patriotes de l'UQTR ont bien paru ce week-end de l'autre côté de la frontière américaine. Face à deux équipes du top 25 de la division 1 de la NCAA, ils ont été en mesure d'aller chercher une victoire.

C'est samedi soir que les hommes de Marc-Étienne Hubert l'ont emporté face aux Golden Knights de l'Université Clarkson. Pierre-Olivier Morin et Jérémy Beaudry ont réduit au silence les 2793 partisans en marquant dans les dernières minutes du match pour permettre aux Trifluviens de l'emporter 4-3.

«Dans l'histoire des Patriotes, il n'y en a pas eu beaucoup de victoires contre les équipes de la NCAA. Peut-être une et un match nul. Les Pats n'ont pas brillé fort. Je suis heureux de l'attitude qu'avaient nos joueurs.»

Puis dimanche, face aux Saints de St. Lawrence, le manque d'effectifs est venu coûter cher aux Trifluviens, qui ont finalement plié l'échine 4-1. Les Patriotes devaient se débrouiller sans Martin Lefebvre et Mathieu Lemay, blessés. Quant à Guillaume Asselin, il n'avait pas fait le voyage, opéré d'urgence... afin de lui retirer ses dents de sagesse. Et comme si ce n'était pas assez, Élie Bérubé et Gabriel Slight ont tous les deux été suspendus après le premier match pour mise en échec par derrière et combat, respectivement, alors que Raphaël Boudreau a été blessé lors de la première période du deuxième match.

«On devait partir avec 23 joueurs, mais finalement, il ne nous en restait que 18 à la fin de la deuxième partie. Je suis donc content de la façon que les gars ont compétitionné. Ils ont bien fait dans le but de gagner», a souligné Hubert.

Ce dernier s'est dit impressionné par le calibre de jeux des équipes américaines, qui comptaient à leur bord des joueurs repêchés dans la LNH et des Européens, mais il a aussi eu droit à des félicitations de ses adversaires.

«L'entraîneur de Clarkson est venu nous dire qu'il était content du niveau d'adversité du match. Nous sommes déjà en pourparlers pour l'an prochain. Ils avaient déjà affronté des équipes de l'OUA [Ligue de hockey universitaire de l'Ontario] et n'avaient pas eu beaucoup d'opposition. On est très ouverts à y retourner.»

D'ailleurs, le fait que les Patriotes aient été en mesure de tenir le coup face à des équipes de la division 1 pourrait leur permettre d'obtenir des invitations de la part de programmes encore plus prestigieux qui veulent soumettre leurs joueurs à un défi de qualité avant le début de la saison.

Un point aux Dragons

Les Dragons du Collège Laflèche n'ont pas été en mesure de protéger une avance d'un but en fin de match dimanche après-midi. Résultat, les équipiers de Kevin Desrochers ont dû se contenter d'un seul point face aux Cougars du Collège Champlain de Lennoxville, qui l'ont emporté 4-3 en prolongation.

Deux buts de Guillaume Coulombe en deuxième période avaient permis aux Trifluviens de prendre les devants 3-2 au cours de ce duel, une avance qui n'aura malheureusement pas tenu deux minutes. Rapidement, les Cougars ont créé l'égalité, avant que Tristan Lamothe ne départage les deux clubs en prolongation. 

La fiche des Dragons depuis le début de la saison s'établit maintenant à 1-4-3.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer