C'est reparti pour la LHSAM

Le Big Foot perdra un atout important avec... (Nicolas Ducharme)

Agrandir

Le Big Foot perdra un atout important avec le départ de Marc-André Laroche, mais le gardien Vincent Lamontagne assurera la défense des buts.

Nicolas Ducharme

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La 13e campagne de la Ligue de hockey senior A de la Mauricie se met en branle ce vendredi soir avec des matchs à Saint-Léonard-d'Aston, Saint-Cyrille-de-Wendover, La Tuque et Lac-Mégantic. Les dix formations batailleront jusqu'à la fin janvier et disputeront un total de 22 parties chacune avant d'attaquer les séries éliminatoires.

Champion du dernier printemps, le Big Foot de Saint-Léonard tentera de défendre son titre, mais la lutte s'annonce féroce. Si l'on se fie au classement final de la saison 2015-16 - seulement huit points séparaient alors les équipes installées en première et en huitième position -, la parité devrait de nouveau être à l'honneur dans le circuit présidé par Alain Beauchamp.

Le Nouvelliste vous propose un aperçu des forces en présence, en portant une attention aux quatre équipes qui se retrouvent sur son territoire: le Big Foot Familiprix de Saint-Léonard, le Climatisation Cloutier de Cap-de-la-Madeleine, le Bellemare de Louiseville et les nouveaux venus dans la LHSAM, les Loups de La Tuque.

Le Big Foot attendu de pied ferme

Depuis cinq ans, le Big Foot de Saint-Léonard-d'Aston a célébré trois conquêtes de championnat en quatre finales. Le succès colle à la peau de cette organisation, l'une des plus respectées du hockey senior. La bande à André Alie peut-elle défendre son titre, alors que tous les clubs l'attendent de pied ferme?

«Si on réussit à inculquer la culture du Big Foot aux nouveaux venus, j'ai confiance qu'on lutte encore pour la tête», répond Alie, qui devra quand même se passer de quelques guerriers, dont Pierre-Alexandre Joncas et Marc-André Laroche. «Nous n'avons pas encore remplacé ces deux gars-là. Joncas, il était très polyvalent tandis que pour Laroche, on parle d'un attaquant de puissance.» Maxime Thibodeau, Luc Paquin et Jesse Lebreton ont aussi fait leur valise.

Heureusement, il n'y a pas que des mauvaises nouvelles!

Dans les buts, Vincent Lamontagne, que Alie considère comme le meilleur de sa profession dans la LHSAM, gardera de nouveau le fort pour le Big Foot. Jason Pitt, «qui vaut à lui seul le prix d'entrée pour les matchs», de même que le franc-tireur Maxime Charette porteront également l'uniforme des champions en titre. «Des marqueurs de 20 buts, il n'y en a pas une tonne dans la ligue», mentionne Alie, en vantant Charette.

Sinon, le Big Foot a pigé au Saguenay-Lac-St-Jean (Simon Gervais et Simon-Claude Blackburn) ainsi que dans le Bas-St-Laurent (Olivier Perreault et Mathieu Loiselle) pour compléter sa formation. «On a deux bons trios et un autre davantage axé sur l'intensité et le jeu défensif. En plus, nos quatre défenseurs bougent bien la rondelle.»

Alie voudra cependant éviter un passage à vide comme celui de 2015-16. Avant les Fêtes, Saint-Léonard a dû négocier avec une séquence houleuse d'un gain en dix sorties.

Champions du calendrier régulier en 2015-16, les Maroons... (La Voix de l'Est) - image 3.0

Agrandir

Champions du calendrier régulier en 2015-16, les Maroons de Waterloo ont dû s'avouer vaincus en finale face au Big Foot.

La Voix de l'Est

Encore de chaudes luttes à prévoir sur tout le territoire

Sept des dix clubs de la LHSAM ont pignon sur rue à l'extérieur de la Mauricie et six d'entre eux évoluent dans un marché non couvert par Le Nouvelliste. Qu'à cela ne tienne, les prestations des équipes de Donnacona, Joliette, Lac-Mégantic, Saint-Cyrille, Waterloo et Windsor auront un impact sur le déroulement des saisons respectives de nos formations régionales. Voici un portrait, en quelques lignes, des forces en présence à l'extérieur de la Mauricie.

Les Maroons confiants

Le réaménagement du calendrier et la réalité géographique de la ligue ne plaisent pas à tous les vétérans du côté de Waterloo. Les Maroons 2.0 ont tout de même gagné le championnat de la saison régulière 2015-16, avant de plier l'échine en finale devant le Big Foot. 

«Il y a plusieurs impondérables, note le pilote Michel Deschamps. Je surveille les signatures et les transactions de près dans la ligue et je peux dire que tout le monde s'est amélioré car le calibre a augmenté.»

Kevin Asselin et Alexandre Gauthier, des piliers à Waterloo, demeurent des cas incertains.

De grands espoirs à Joliette

Le nouvel entraîneur-chef des Sportifs, Dany Leblond, devra apprivoiser la LHSAM dans les premières semaines du calendrier, mais plusieurs observateurs estiment que Joliette mise sur un alignement de qualité pour ainsi prétendre au championnat. Seule formation invaincue du calendrier préparatoire, les Sportifs devraient bénéficier d'une défensive fiable tandis que le noyau reste sensiblement le même. À 40 ans, le vétéran Paul Shantz, qui n'a plus besoin de présentations dans le monde du hoceky senior, revêtira l'uniforme joliettain.

Donnacona veut faire mieux

L'élimination dès le tour initial a fait mal à l'organisation du Mécanarc. Question d'amener de l'expérience dans le vestiaire, les défenseurs Hugo Lévesque et Bradley Denis ont été appelés en renfort par Luc Thibault. Idem pour Jimmy Grondin. «On a aussi déniché trois jeunes d'à peine 20 ans, explique Thibault. Le joueur local Julien Proulx, le gardien Samuel Tanguay et le défenseur Jean-Philippe Lebrasseur vont aussi rejoindre le Mécanarc. En gros, nous sommes allés chercher trois gars de 20 ans et trois autres de 35 ans!»

Le dur à cuire Proulx, originaire de Pont-Rouge, devrait se faire beaucoup d'amis dans la région de Portneuf!

Défensive revampée à Saint-Cyrille

Les acquisitions de deux excellents défenseurs, Jonathan Gauthier et Samuel Normandeau, feront sans doute des Condors l'une des équipes parmi les plus étanches du circuit. «Avec la présence de Dany Roch, je pense qu'on se rapproche du meilleur top 3 en défensive. Ça tombe bien, nous avions des lacunes à l'arrière», analyse l'entraîneur-chef Gaby Roch.

«On a eu un lent départ il y a un an, ce sera différent cette fois-ci car on se connaît un peu plus.»

Nouvelle cuvée à Windsor

Le Wild de Pierre Cliche fera peau neuve cet automne alors que l'entraîneur-chef a été plutôt actif au cours de la pause estivale pour regarnir son alignement. Neuvièmes au classement général, les Estriens ne se contenteront pas du bas du classement. Alexandre Carignan a marqué huit points en quatre matchs préparatoires. On s'attend à plus de punch offensif à Windsor.

Lac-Mégantic a appris

Le Turmel a vécu une difficile entrée en matière dans le circuit mauricien, malgré un parcours intéressant lors des séries éliminatoires (le club a éliminé Donnacona). La blessure au gardien Kevin Lachance n'a certainement pas aidé les troupiers de Marc Pouliot. «C'est certain que cela a joué dans la tête des gars. Nous avons perdu plusieurs matchs par un but. On revient dans la ligue mieux préparés et je crois qu'on peut finir dans les six premiers.»

Joël Quirion défendra de nouveau la cage du... (Sandra Charette) - image 4.0

Agrandir

Joël Quirion défendra de nouveau la cage du Bellemare.

Sandra Charette

Louiseville: le nouveau défi de Michel Croteau

Il n'a pas dirigé une équipe depuis la fin des années 2000, mais Michel Croteau promet qu'il ne sera pas trop rouillé derrière le banc du Bellemare de Louiseville.

Celui qui mise sur une vaste expérience dans le hockey semi professionnel débarque dans la capitale du sarrasin avec de grandes ambitions, conscient que le club a déçu ses partisans l'an dernier. 

«Ça n'a pas été un classement extraordinaire, c'est vrai. À l'externe, certaines personnes me disaient que l'équipe était meilleure que sa fiche ne l'indiquait. On va tenter de renverser la vapeur.»

Pour cela, Croteau proposera un système de jeu rigoureux. «Si tu accordes trois buts ou moins dans cette ligue, tu vas gagner 90 % de tes matchs. Nous avons bien joué durant le calendrier préparatoire, il faut répéter cette recette.»

Nelson Vargas-Dias devrait de nouveau constituer un des piliers de l'équipe, lui qui compte 232 points en 145 matchs avec le Bellemare depuis la saison 2011-12. Pierre-Olivier Marcoux, Julien Houle, Alexandre Lemieux et Charles Lachance font aussi partie des indispensables, à l'instar du gardien Joël Quirion, l'un des bons du circuit année après année.

«Présentement, notre alignement est complété à 85 ou 90 %, donc nous sommes là où nous voulions être quand j'ai été engagé. Ça augure bien.»

Croteau a reçu un appel de Dean Lygitsakos il y a quelques semaines pour tâter son intérêt à piloter le Bellemare. Il n'y a pas si longtemps, il figurait parmi les candidats pour devenir entraîneur-chef des Prédateurs de Laval dans la LNAH, mais le club lui a plutôt préféré le Trifluvien Éric Haley. «J'ai été longtemps parti du coaching, peut-être que ça inquiète certaines personnes. Mais je me sens prêt pour relever ce défi dans la LHSAM et je suis fier d'avoir mérité la confiance du Bellemare.»

Après avoir évolué à La Tuque dans le... (Audrey Tremblay) - image 6.0

Agrandir

Après avoir évolué à La Tuque dans le junior AAA, Jérémy Plourde renouera avec les partisans du Colisée municipal, cette fois dans l'uniforme d'un club senior.

Audrey Tremblay

La Tuque: de grandes attentes

Les amateurs de hockey en Haute-Mauricie devraient être gâtés, côté spectacle, pour le grand et attendu retour des Loups de La Tuque. Parole de l'entraîneur-chef Tommy Gauthier.

«En ce moment, je mise sur trois premiers trios», avance l'homme de confiance du président Gilles Veillette.

Vrai que les Latuquois déploieront une attaque dévastatrice. Vincent Marcoux a mis un terme à son association avec le Blizzard de Trois-Rivières de la Ligue nord-américaine de hockey pour rejoindre les Loups. Simon Nadeau, qui cumulait un point par match dans la LNAH il y a quelques saisons, s'est également laissé tenter par l'aventure des Loups, tout comme Marc-André Therrien et Michaël Gagnon, fraîchement revenus de l'Europe.

Sur le plan des joueurs locaux, Tommy Tremblay et Mathieu Boulianne devraient noircir la feuille de pointage à plusieurs reprises tout au long de la saison. «On a du punch, c'est évident!»

Lors d'un match préparatoire plus tôt ce mois-ci, plus de 450 personnes ont épié les faits et gestes de leurs favoris au Colisée municipal. La réponse des amateurs semble positive depuis que l'équipe a déménagé ses pénates de Sainte-Anne-de-la-Pérade vers la ville de Félix Leclerc.

«Nous sommes tristes de quitter Sainte-Anne, mais honnêtement, je pense qu'on aura un meilleur appui à La Tuque. Les gens assistent aux pratiques! L'ambiance sera électrique, tout le monde a hâte de voir le produit. Et nous avons un propriétaire en or, ce qui nous aide à héberger les joueurs en ville.»

Les Loups attendent donc ce premier match à domicile, vendredi soir contre Joliette, avec une bonne dose de fébrilité. Reste à voir comment cette équipe se débrouillera en défensive. «J'ai été incapable d'engager un gros défenseur robuste, c'est très difficile à dénicher. Mais nous avons quand même de bonnes ressources.»

Francis Turbide aura un impact dans le vestiaire... (Stéphane Lessard) - image 8.0

Agrandir

Francis Turbide aura un impact dans le vestiaire du Climatisation Cloutier.

Stéphane Lessard

Cap-de-la-Madeleine: courant d'air frais chez le Climatisation Cloutier

Nouveaux proprios, nouveau commanditaire majeur, nouvelle image... et bien sûr, des nouveaux joueurs. L'équipe senior de Cap-de-la-Madeleine fera peau neuve en 2016-17 avec l'arrivée de nouveaux investisseurs, d'où le changement de nom. Il faudra oublier les Barons et désormais parler du Climatisation Cloutier.

Derrière le banc, l'entraîneur Patrick Lampron ne cache pas son enthousiasme à l'approche du début des hostilités. Contrairement à l'an passé, il n'aura pas à recommencer à zéro. «À pareille date l'année dernière, je retrouvais seulement deux gars de la saison précédente», se souvient le grand manitou, heureux de renouer avec ses principaux meneurs, de qui il attend beaucoup.

Le leadership dans la chambre reposera sur des gars comme Derek Morrissette, Olivier Tardif, Joël Coulombe, Marc-André Carré et le capitaine Nicola Lévesque. Le Trifluvien Francis Turbide, qui a pris part à deux finales de la Coupe du président avec le Drakkar de Baie-Comeau, viendra épauler tout ce beau monde, à l'instar du défenseur Guillaume Gélinas et du gardien Vincent Gervais, qui affiche un C.V. épatant dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec.

«On a engagé des gagnants, des gars qui savent comment se rendre jusqu'au bout d'une saison», se réjouit Lampron, qui prédit une formation «à l'image de nos joueurs, des battants.»

L'entraîneur entrevoit l'avenir du hockey senior dans l'est de Trois-Rivières avec optimisme, encouragé par les récents ajouts à la table des actionnaires. «Je crois que nous serons mieux structurés, mieux organisés. Chaque match local représentera un happening en soi.»

L'équipe du Cap attirait déjà de bonnes foules par le passé, se classant souvent dans le top 2 ou le top 3 à ce chapitre dans le circuit. «Il n'y a rien qui me laisse penser que ce sera différent cette année. Nous avons le club pour aller jusqu'au bout.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer