Les Estacades brisent la glace

Frédéric Lavoie... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Frédéric Lavoie

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Toujours à la recherche d'un premier gain cette saison, les Estacades de Trois-Rivières ont atteint leur objectif samedi au Complexe sportif Alphonse-Desjardins. Les protégés de Frédéric Lavoie n'ont pas manqué leur coup, signant un blanchissage de 4-0 contre les Forestiers d'Amos.

Dominant la colonne des tirs avec 43 contre 11, les Trifluviens se sont inscrits à la marque à la 13e minute de la première période, l'oeuvre d'Alexandre Cossette. Au deuxième engagement, Cédrick Desruisseaux a triplé l'avance des siens avec deux filets. 

«Cédrick s'est comporté en leader. Il a plus de 10 tirs dans le match et avec sa vitesse, il a donné le goût aux autres de suivre», a expliqué l'entraîneur-chef Frédéric Lavoie.

Finalement, alors qu'il ne restait que trois secondes à faire au match, William Vadnais a obtenu son deuxième point du match en battant le gardien Cédric Larivière. Son vis-à-vis, William Grimard, a obtenu la victoire.

Même s'il avait hâte que son équipe soit au sommet au terme d'une partie, Lavoie garde un oeil sur un objectif plus grand.

«Les gars ont bien fait ça, ils ont joué un match constant durant les trois périodes. C'était beaucoup mieux avec la rondelle et pour la protéger. Nous sommes dans une ligue où chaque équipe s'améliore de semaine en semaine. Comme tout le monde fait les séries, c'est important de se concentrer sur la performance. Les points, c'est le résultat, mais ce qui est important, c'est le processus.»

Une troisième période fatale pour les Dragons

Après s'être échangé l'avance en première et deuxième période, les Dragons du Collège Laflèche n'ont pas été en mesure de tenir le coup face aux Patriotes du Cégep de Saint-Laurent. Ils se sont inclinés par la marque de 6-2.

L'entraîneur Kevin Desrochers estime toutefois que le pointage n'indique pas l'allure de la rencontre. Tirant de l'arrière 4-2 avec moins de six minutes à faire, les Dragons ont retiré leur gardien pour tenter de profiter d'un avantage numérique à six contre quatre. Ce sont toutefois les Patriotes qui en ont profité pour faire 5-2. Le même scénario s'est de nouveau reproduit trois minutes plus tard pour permettre aux visiteurs de repartir de Trois-Rivières avec une victoire de 6-2.

«Nous tirions de l'arrière par deux, il fallait y aller. On n'était pas ici pour bunter. En plus, les Patriotes nous mettaient beaucoup de pression, ça nous prenait un support de plus», a expliqué Desrochers, qui n'a visiblement pas aimé le travail des hommes à rayures dimanche.

«L'arbitrage était très ordinaire. Nous avons écopé d'une mauvaise décision qui leur a permis de marquer leur troisième but, en avantage numérique.»

Nathan Todd et Matthew Martin ont été les deux marqueurs pour les locaux. Desrochers avoue que son équipe aurait dû être plus efficace et mature dans son jeu offensif. 

«C'était une partie serrée et notre gardien Mathieu Marquis a bien fait. Mais nous avons bousillé cinq ou six chances de marquer et ça nous a fait mal.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer