Un Slovène chez les Cataractes

Jan Drozg... (Fédération de hockey sur glace de hockey slovéne)

Agrandir

Jan Drozg

Fédération de hockey sur glace de hockey slovéne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les Cataractes ont pigé en Slovénie pour combler l'un des deux casiers européens disponibles dans leur vestiaire. Mercredi midi, au 41e rang du repêchage de la Ligue canadienne de hockey, le directeur-gérant Martin Mondou a réclamé les droits de Jan Drozg, qui s'alignait l'an dernier dans une formation junior en Suède.

Drozg a amassé 54 points, dont 22 buts, en 39 matchs la saison dernière. Les Penguins de Pittsburgh l'ont sélectionné en cinquième ronde au repêchage de la LNH samedi dernier. Mondou est confiant que Drozg puisse avoir un impact immédiat. «On perd de gros morceaux à l'attaque, on avait besoin d'un attaquant avec des habiletés offensives prêt à nous aider immédiatement. Drozg est ce type de joueur qui peut contribuer immédiatement. Les rapports que nous avons sur lui sont très élogieux.»

Drozg avait été choisi l'an dernier par les Huskies à l'encan européen, mais il ne s'était pas présenté à Rouyn-Noranda et ses droits avaient été libérés lorsque l'équipe avait fait l'acquisition de Manuel Wiederer la saison dernière. Mondou a obtenu la certitude qu'il allait se pointer le museau en Mauricie. 

«Il a le même agent que Dennis Yan (Paul Theofanous), avec qui nous avons une bonne relation. Il sait que nous disposons de l'environnement pour bien l'encadrer. Nous avons obtenu la confirmation qu'il allait porter notre gilet.»

Une surprise en deuxième ronde

En deuxième ronde, les Cataractes ont pris un pari russe. Danil Roganov, qui fêtait son 17e anniversaire de naissance mercredi, a une stature imposante à 6 pi 4 po. Personne chez les Cataractes n'a vu jouer en personne ce défenseur gaucher qui s'alignait avec le Dynamo de Moscou chez les moins de 17 ans. C'est un autre client de Theofanous, qui a vendu son poulain à Mondou. «C'est un gros bonhomme capable de jouer avec la rondelle. On voulait ajouter un élément plus jeune en défensive, puisque nous misons déjà sur plusieurs vétérans. Pour nous, Roganov est un projet, avec qui nous sommes prêts à travailler pour bien le développer. Comme Drogz, il s'en vient chez nous.»

Olivier à Nashville

Par ailleurs, un deuxième joueur des Cataractes a obtenu une invitation pour participer à un camp professionnel. Après Simon Benoît avec les Kings de Los Angeles, c'est au tour de Mathieu Olivier d'obtenir une chance de se faire valoir, avec les Predators de Nashville. Olivier ne sera pas trop dépaysé au camp des recrues des Predators, puisqu'il avait bénéficié de la même opportunité l'an dernier. Olivier, 20 ans, devrait en principe disputer une dernière campagne chez les juniors à Shawinigan l'an prochain.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer