Désastre évité: les Cataractes rebondissent

Xavier Pouliot (81) a marqué le 3e but... (Olivier Croteau)

Agrandir

Xavier Pouliot (81) a marqué le 3e but des Cataractes et son premier dans la LHJMQ.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Battus d'entrée de jeu vendredi soir, les Cataractes devaient rebondir samedi après-midi face aux Foreurs pour éviter de prendre la route de Val-d'Or en déficit de deux matchs. Les équipiers de Claude Bouchard ont bien saisi l'urgence de la situation, et ils ont servi une performance inspirée à leurs 2900 fans, ce qui a produit une victoire de 3-0.

Auteur de 26 arrêts, Mikhail Denisov a mis la main sur un premier blanchissage printanier en séries dans la LHJMQ. Son vis-à-vis Étienne Montpetit n'a rien à se reprocher lui non plus, bombardé 45 fois. Battu à courte distance par Mathieu Olivier en première, Montpetit a offert 20 arrêts à son club durant l'engagement initial pour lui permettre de rester dans le match malgré une forte tempête shawiniganaise. Cette marque de 1-0 était encore valide après 40 minutes, ce qui permettait aux visiteurs de croire en leurs chances même s'ils étaient dominés.

Samuel Guilbault leur a toutefois fait mal en milieu de troisième avec un tir parfait qui n'a laissé aucune chance au portier étoile adverse. Puis Xavier Pouliot a concrétisé la victoire avec un plomb de la bleue qui s'est frayé un chemin jusqu'aux cordages pendant un avantage numérique. Armé d'une telle avance, Denisov a alors navigué vers son jeu blanc sans être trop inquiété, à part dans les deux dernières minutes de jeu.

«On avait vécu ce genre de situation l'an dernier, les gars savaient comment réagir. Je n'ai pas senti de panique ce matin à l'aréna, l'état d'esprit était bon. On a certainement travaillé plus fort. Il y avait moins de passagers», analysait Claude Bouchard, dont les changements de trio ont porté fruit, tout comme les joueurs insérés dans l'alignement. 

«Quand tu fais des changements, tu espères toujours que ça fonctionne. Ce n'est pas toujours comme ça que ça fonctionne! Alors quand ça marche, on peut être content. Malgré tout, le match a été serré pendant un bon bout. J'ai aimé l'attitude des gars, ils n'ont pas essayé de tricher. Ils ont continué à respecter le plan et ils ont été récompensés.»

Mathieu Olivier était lui aussi radieux au terme du match. Le gros attaquant a marqué un but important, en plus d'aider l'unité de désavantage numérique à blanchir l'attaque massive des Foreurs. «On ne voulait pas aller à Val-d'Or à 0-2. On avait un message à passer et je pense que nous l'avons bien fait.»

Réuni à Alexis D'Aoust et Brandon Gignac, Guilbault a pour sa part justifié la décision de l'entraîneur avec le but d'assurance tant recherché. «Ça fait du bien de marquer, c'est sûr. Tout le monde a contribué aujourd'hui, on a respecté notre identité. C'est positif.»

Quant à Pouliot, l'autre buteur des gagnants, il se permettait quelques instants pour savourer le moment, lui qui a vu bien peu d'action depuis son arrivée avec l'équipe aux Fêtes. «Je le savais en arrivant que ça allait se passer comme ça, j'étais ici pour appuyer les gars. Je suis quand même content d'avoir ma chance, je pense que je peux apporter une contribution. Je suis très heureux de mon match. En plus c'est une victoire très importante. On a tous très bien joué.»

Dans l'autre camp, Mario Durocher demandait à ses hommes de quitter la Mauricie la tête haute. 

«On a vu les vrais Cataractes en première, ils nous ont mangé de vitesse. Mais nous sommes revenus dans le match en deuxième et après 40 minutes, nous étions en bonne position. Malheureusement, en troisième, on a perdu notre focus au banc après avoir raté quelques chances. Mais bon, ça ne change rien au fait que notre objectif a été atteint avec une victoire ici. Ça en prenait une sur la route pour gagner la série. On la détient, et on s'en va à la maison où nous jouons du bon hockey depuis les Fêtes. On se doit de garder la tête haute», racontait Durocher. 

«Notre destin est entre nos mains. On sait qu'on est capable de jouer avec les Cataractes, si nous sommes prêts.»

Les deux clubs se retrouvent mardi et mercredi à Val-d'Or pour les troisième et quatrième duels de cette série. Le cinquième match sera présenté vendredi prochain au centre Gervais Auto.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer