Six dossiers à surveiller dans la LHJMQ

Deux vétérans de 20 ans ont signé un... (Andréanne Lemire)

Agrandir

Deux vétérans de 20 ans ont signé un contrat de la LNH à titre de joueur autonome au cours des derniers jours. Alexis D'Aoust sera-t-il le prochain?

Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) CHRONIQUE // Dans deux semaines, la saison 2016-17 sera mûre pour entrer dans le grand livre des records de la LHJMQ.

D'ici là par contre, bien des dossiers doivent être réglés! Coup d'oeil sur les principaux enjeux d'une fin de saison qui s'annonce enlevante. 

Lutte à finir entre Boland et Abramov

Ça fait des lunes que Tyler Boland fait cavalier seul au sommet des marqueurs du circuit Courteau. Mais dans le dernier mois, grâce à une production de 22 points en 10 matchs, Vitalii Abramov s'est installé dans son rétroviseur. Le petit magicien des Olympiques accuse encore cinq points de retard sur le leader de l'Océanic, mais c'est un écart qui peut se combler avec six matchs à écouler. C'est Conor Garland qui a été champion marqueur de la LHJMQ ces deux dernières saisons, avec des récoltes de 128 et 129 points. Boland et Abramov seront loin de ce standard, mais leur lutte reste néanmoins palpitante.

Ça brasse dans les Maritimes et dans l'Ouest

En cinq décennies, jamais la LHJMQ n'a été témoin d'un classement général aussi serré. C'est vrai au sommet, au milieu et en queue de peloton, ce qui assure déjà un dernier week-end d'activités spectaculaire! La seule exception est le championnat de la division Est, dans la poche des Cataractes depuis un bon moment. Même après la période des transactions où les Saguenéens ont fait le plein de vétérans élites, jamais ils n'ont réussi à s'approcher des Cataractes pour les menacer sérieusement. Par contre, dans les deux autres divisions, ça brasse! Même s'ils roulent à ,742 de moyenne, les Sea Dogs sont défiés par les Islanders de Charlottetown, qui n'accusent que trois points de retard sur les meneurs dans les Maritimes. Dans l'Ouest, cinq points séparent les Huskies de Rouyn-Noranda et l'Armada de Blainville-Boisbriand. Comme les meneurs de division sont assurés de l'une des trois premières places au classement général, les titres de section sont très importants pour le positionnement en séries. 

Un gardien auxiliaire comme lauréat du trophée Jacques-Plante?

La LHJMQ va peut-être changer sa méthode pour décerner le trophée Jacques-Plante à partir de l'an prochain. Après la controverse de l'an dernier, alors que Gilles Bouchard avait retiré Chase Marchand en plein match pour lui permettre de devancer Mathieu Bellemare, voilà qu'un gardien auxiliaire est en position de rafler le trophée. Francis Leclerc, valet de Samuel Montembeault, détient en effet la meilleure moyenne de buts accordée, à 2,29. Il devance Mikhail Denisov, des Cataractes, qui montre un moyenne de 2,49. Montembeault, de Bécancour, est l'autre plus sérieux prétendant à la couronne, à 2,48. Étonnant que ce trophée voulant récompenser le meilleur gardien de la ligue ne soit pas décerné via un vote des hommes de hockey des 18 marchés.

Girard sera-t-il détrôné?

Défenseur le plus productif au sein de la Ligue canadienne à 17 ans, Samuel Girard pourrait perdre son titre cette année! Avec 69 points au compteur, la Tornade de Roberval détient une confortable avance de sept points sur Carl Neill, des Islanders de Charlottetown. Par contre, il accuse présentement six points de retard sur Connor Hobbs, un arrière des Pats de Regina dont les droits professionnels appartiennent aux Capitals de Washington. Darren Raddysh, des Otters d'Erie, est lui aussi dans ses pattes avec 74 points. Remarquez, ne sortez pas trop vite Girard de l'équation. Rappelez-vous de l'an dernier, alors qu'il avait amassé cinq points au tout dernier match du calendrier régulier afin de coiffer Ivan Provorov au fil d'arrivée. Ce Provorov, en passant, connaît actuellement une excellente saison comme recrue... avec les Flyers de Philadelphie!

Des joueurs autonomes sous la loupe

Une bonne dernière campagne à 20 ans peut ouvrir les portes du hockey professionnel. La semaine dernière, Matthew Highmore, des Sea Dogs de Saint-John, a mérité le privilège de parapher un contrat avec les Blackhawks de Chicago. Zach MacEwen, des Olympiques de Gatineau, a imité Highmore en s'entendant avec les Canucks de Vancouver. D'autres vétérans pourraient recevoir pareil traitement au cours des prochaines semaines, notamment Giovanni Fiore et Alexis D'Aoust. Ce dernier, rappelons-le, a tourné le dos à un contrat de la Ligue américaine en début de saison, car il visait de meilleures conditions pour son entrée chez les pros. Il a toutefois été ralenti par des pépins de santé et ne produit pas comme l'an dernier. Ça complique certainement le travail de son agent Stéphane Fiset...

Un cadeau du ciel pour les Cataractes?

Même si tout indique qu'Anthony Beauvillier est à New York pour y rester, les Cataractes entretiennent encore un mince espoir que leur ex-capitaine débarque juste avant les séries. Techniquement, les Islanders ont jusqu'au 23 mars pour le rétrograder. 

Ils ont fait graduer Josh Ho-Sang la semaine dernière, qui sait si les plans des Islanders ne changeront pas si jamais ce surdoué arrivait à saisir cette opportunité. Malade, Beauvillier a raté un match la semaine dernière. Si jamais les Islanders arrivaient à la conclusion que le développement de Beauvillier serait mieux servi par un rôle de leader au sein d'une équipe qui vise la coupe du Président, ça changerait complètement les données au sein des Cataractes. 

Avec Beauvillier à bord, les Cataractes seraient soudainement élevés au même niveau que les Sea Dogs, au-dessus des six autres équipes qui ont des aspirations logiques de mériter le laisser-passer pour le tournoi de la Coupe Memorial.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer