Des Cataractes démunis reçoivent les puissants Sea Dogs

Le dernier duel entre les Sea Dogs et... (Archives, Olivier Croteau)

Agrandir

Le dernier duel entre les Sea Dogs et les Cataractes remonte aux demi-finales de la LHJMQ au printemps dernier.

Archives, Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En raison des circonstances, le match de jeudi soir opposant les Cataractes aux Sea Dogs a perdu un peu de sa saveur.

Ce devait être un duel baromètre pour ces deux meneurs de division, qui ont croisé les casques la dernière fois en demi-finale de la LHJMQ. Le hic, c'est que les Cataractes vont recevoir leurs puissants rivaux sans les services de cinq réguliers.

Pire, l'équipe tente toujours de se remettre de cet éreintant périple dans les Maritimes qui s'est conclu lundi plutôt que dimanche, chamboulant l'horaire des joueurs de Claude Bouchard qui n'auront tenu qu'une seule séance d'entraînement avant de se lancer face aux équipiers de Danny Flynn.

Bouchard n'essaie pas de faire pitié ni de concéder la victoire d'avance, mais il prévient que le choc n'est pas celui souhaité.

«Non, le contexte n'est pas idéal. Pour un match comme celui-là, tu veux avoir tout ton monde. Ça nous aurait permis de nous évaluer. Mais là, sans D'Aoust, Bucek-Fitzgerald, Sylvestre et Senez, les alignements ne sont pas équivalents. Surtout qu'il nous manque déjà Beauvillier et Gagné! On va devoir jouer intelligemment...»

Bouchard ne le cache pas, il s'attend à affronter une tempête. Les Sea Dogs débarquent en Mauricie invaincus en temps réglementaire depuis huit matchs, et ils se souviennent très certainement du dernier printemps. De plus, leurs unités spéciales fonctionnent à plein régime, ce qui n'est pas le cas de leurs hôtes.

«Ils vont arriver ici avec l'intention de mettre un baume sur leur élimination l'an passé, c'est la nature humaine. C'est clair qu'ils vont avoir faim. De notre côté par contre, on doit faire abstraction de ça et se concentrer sur notre préparation. Car c'est clair qu'on ne peut pas y aller talent contre talent contre eux demain soir. Si on fait ça, on va se faire planter!»

Il ne faut quand même pas s'attendre à voir les Cataractes attendre les Sea Dogs à cinq à leur ligne bleue. Ce sont les détails défensifs qui seront précieux pour permettre aux Shawiniganais de compétitionner, selon leur expérimenté pilote.

«Le message, c'est que ça prend tout le monde à bord demain. Que le plan doit être respecté à la lettre. Notre orientation sera un peu plus défensive qu'à l'habitude, mais on ne changera pas tout non plus. C'est juste qu'il faut comprendre que nous n'avons pas de marge de manoeuvre. Dès qu'on va tricher en repli, ou en échec-avant, par exemple, ça va faire mal.»

C'est Mikhail Denisov qui aura le mandat de défendre le filet des locaux mercredi. Bouchard dit s'attendre à voir son gardien numéro un rebondir après un voyage difficile.

«On n'a rien à reprocher à nos gardiens depuis le début de la saison. Ceci dit, le voyage dans les Maritimes a été plus difficile pour l'équipe, incluant les gardiens. Ce n'est pas un secret pour personne, on va avoir besoin d'une bonne performance de Denisov face aux Sea Dogs.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer