Équipe Canada junior: Girard sur les rangs

Samuel Girard tentera de mériter un poste au... (Archives, La Presse)

Agrandir

Samuel Girard tentera de mériter un poste au sein de la défensive d'Équipe Canada junior.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte, La Presse Canadienne
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Comme prévu, Samuel Girard fait partie des 32 joueurs qui tenteront de gagner une des 22 places disponibles avec Équipe Canada junior 2017.

Les dirigeants du programme national ont annoncé mardi que trois gardiens de buts, 10 défenseurs et 19 attaquants ont obtenu le privilège de se rapporter à l'entraîneur-chef Dominique Ducharme le 11 décembre prochain à Boisbriand pour le déclenchement du camp final.

Girard, 18 ans, est au nombre des neuf joueurs de la LHJMQ retenus pour cette phase ultime, ce qui représente une excellente cuvée pour le circuit Courteau.

Les autres sont Thomas Chabot (Saint-John), Julien Gauthier (Val-d'Or), Jérémy Lauzon (Rouyn-Noranda), Philippe Myers (Rouyn-Noranda), Guillaume Brisebois (Charlottetown), Pierre-Luc Dubois (Cap-Breton), Mathieu Joseph (Saint-John) et Nicolas Roy (Chicoutimi) complètent la liste des joueurs retenus.

Chabot et Gauthier ont fait partie de l'équipe l'an dernier, qui avait déçu avec une sixième place. La LHJMQ a autant de joueurs invités que la Ligue de l'Ontario, et trois de moins que la Ligue de l'Ouest. 

Anthony Beauvillier (Shawinigan) pourrait s'ajouter à ce groupe sélect en cours de route si jamais les Islanders décident de prêter ses services à l'équipe nationale junior. 

Équipe Canada junior disputera trois rencontres préparatoires les 19, 21 et 23 décembre à Montréal, Ottawa et Toronto. Le tournoi va s'amorcer le 26 décembre.

«La ligne est mince»

Dominique Ducharme a tiré des leçons de l'expérience malheureuse d'Équipe Canada au championnat du monde de hockey junior l'an dernier. Et celui qui sera à la barre de la formation le mois prochain a l'intention de mettre tout en oeuvre pour concrétiser l'objectif de reconquérir la médaille d'or, surtout que le tournoi est présenté au pays.

«La ligne est mince entre une victoire et une défaite compte tenu de la qualité de l'opposition dans ce type de tournoi», a reconnu Ducharme, mardi.

Celui qui était l'adjoint de Dave Lowry à Helsinki l'an passé a donc l'intention de faire appel à une formation qui réunira toutes les qualités nécessaires pour racheter la déconvenue de l'an dernier, quand le Canada a été éliminé dès les quarts de finale par la Finlande, éventuelle championne. C'était la première fois depuis 1998 que le Canada n'était pas de la ronde des médailles.

«Dès le premier jour, nous avons dit que nous voulions former une équipe spéciale, composée d'individus qui peuvent faire une différence, a ajouté l'actuel directeur-général et entraîneur-chef des Voltigeurs de Drummondville. Nous avons donc sélectionné les meilleurs joueurs disponibles.»

La philosophie du personnel de direction d'Équipe Canada junior cette année est donc d'y aller avec les meilleurs éléments à chaque position et de s'adapter ensuite pour les mettre dans les meilleures conditions possible pour réussir.

«Nous voulons être complets, miser sur une équipe qui allie rapidité et créativité, qui se montre responsable avec la rondelle, disciplinée. Il faut créer des chances de marquer lorsque nous sommes en possession de la rondelle, mais être aussi capable de se défendre et d'enlever de l'espace de manoeuvre aux meilleurs joueurs adverses. Nous avons également besoin de solides performances devant les buts. Un tournoi comme celui-là ne se gagne pas en misant sur une seule facette du jeu.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer