Acheteur ou vendeur?

Julio Billia... (Michel Tremblay)

Agrandir

Julio Billia

Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE/Avec décembre qui se pointe, il ne reste plus que deux semaines avant la prochaine période de transactions dans la LHJMQ.

Difficile en ce moment de prédire ce qui nous attend dans ce segment qui va donner le ton à la fin de la saison et aux séries, puisque seulement neuf points séparent le cinquième rang du 16e au classement général.

Chose certaine, le choix de certains clubs de se ranger dans le camp des acheteurs ou des vendeurs influencera grandement le marché. Coup d'oeil sur les clubs qui ont une grosse décision à prendre dans les prochains jours.

Saguenéens de Chicoutimi

Le dilemme à Chicoutimi doit être assez fort. L'équipe nage au milieu du classement général, avec un rendement légèrement supérieur à ,500. L'équipe a évidemment souffert du séjour prolongé à l'infirmerie de son gardien vedette Julio Billia. 

Elle fait beaucoup mieux depuis trois semaines, avec une seule défaite à ses 10 derniers matchs. Yanick Jean doit être tenté d'entourer son trio dominant (Billia-Nicolas Roy-Frédéric Allard) et de foncer afin d'offrir un printemps excitant aux partisans qui ont dû s'armer de patience depuis quelques années.

Vrai qu'avec quelques ajouts de qualité, les Saguenéens peuvent rêver à une Coupe du Président. En revanche, Jean pourrait faire sauter la banque en monnayant son trio. Il doit choisir entre le court terme et le futur...

Chez les Olympiques, Alex Dostie (au centre) et... (Le Droit) - image 3.0

Agrandir

Chez les Olympiques, Alex Dostie (au centre) et Yakov Trenin sont susceptibles de changer d'adresse.

Le Droit

Olympiques de Gatineau

Bien sûr que cette équipe est meilleure que sa position au classement. Le début de saison catastrophique des Olympiques sous Mario Duhamel oblige toutefois Marcel Patenaude à réfléchir, même si les choses se replacent depuis un mois. 

C'est que Patenaude a hérité d'un club avec une banque de choix bien démunie. Avant de lever les feutres vers la Ligue américaine, Benoît Groulx a dépensé sans compter dans les dernières années, sans réussir à mériter un quatrième billet pour le tournoi de la Coupe Memorial. 

Les prochaines années s'annoncent difficiles alors qu'aux guichets, la chute d'assistance est déjà spectaculaire. Patenaude pourrait donc être tenté de foncer et d'espérer un petit miracle. S'il opte pour un plan plus logique de liquider ses meilleurs éléments, les Meloche, Dostie, Abramov et Trenin vont renflouer les coffres du secteur hockey. On chuchote d'ailleurs en coulisses que Trenin a déjà un patin à Rouyn-Noranda...

Anthony Beauvillier... (Associated Press) - image 4.0

Agrandir

Anthony Beauvillier

Associated Press

Cataractes de Shawinigan

Le départ prématuré d'Anthony Beauvillier change les données à Shawinigan, qu'on le veuille ou non. Il était le meilleur joueur de la ligue, et le meneur incontesté du vestiaire de Claude Bouchard. Sa perte, et la graduation de Gabriel Gagné dans les rangs mineurs professionnels amenuisent grandement le pouvoir offensif de l'équipe. 

Or Martin Mondou a beaucoup dépensé l'an dernier, il n'a pas la même marge de manoeuvre pour se magasiner du renfort. Et de toute façon, Beauviliier est irremplaçable. Mondou va-t-il basculer dans le camp des vendeurs pour autant? Ce serait extrêmement surprenant.

Mais la situation actuelle peut certainement l'inciter à plus de prudence qu'à l'habitude. Même sans ajout, les Cataractes vont terminer au sommet de leur division, ce qui leur octroie l'un des trois premiers échelons au classement général. Une telle position pavera une route plus facile vers le carré d'as. Et rendu là, tout peut arriver.

Placer les droits de leur capitaine Simon Bourque... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste) - image 5.0

Agrandir

Placer les droits de leur capitaine Simon Bourque aux enchères pourrait s'avérer très payant à moyen terme pour l'Océanic.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Océanic de Rimouski

L'excellent début de saison de l'Océanic est chose du passé. L'équipe gagne avec moins de régularité depuis quelque temps, ce qui l'a fait débouler dans ce classement serré. Une ou deux acquisitions peut permettre à Serge Beausoleil de s'amuser à brouiller les cartes ce printemps. 

En revanche, placer les droits du capitaine Simon Bourque aux enchères pourrait s'avérer très payant à moyen terme. Rencontré il y a quelques semaines à Shawinigan, Beausoleil a refusé de répondre aux questions concernant l'avenir immédiat de l'espoir du Canadien, utilisant son ricochet vers Martin Mondou! Facile de croire, dans les circonstances, que les deux clubs ont eu des pourparlers au sujet de Bourque. Reste à voir s'ils sont toujours actifs!

Tigres de Victoriaville

Éprouvés par les blessures, les Tigres sont moins performants que prévu. Ça complique le travail du nouveau directeur-gérant Kevin Cloutier, qui avait annoncé ses couleurs avant le début de la saison en sortant Jérémie Beaudin à fort prix de Rimouski. Considérant que l'équipe arrivera à maturité l'an prochain, les Tigres vont peut-être opter pour un plan de match conservateur. 

Cloutier pourrait même être tenté de sacrifier des éléments qui ne seront pas de retour en 2017-18, question d'obtenir plus de punch pour la grosse saison attendue depuis un bon bout de temps dans les Bois-Francs.

Alexis D'Aoust... (Archives Le Nouvelliste) - image 7.0

Agrandir

Alexis D'Aoust

Archives Le Nouvelliste

D'Aoust sur le carreau pour deux semaines

L'éreintant périple des Cataractes dans les Maritimes s'est allongé d'une journée en raison des conditions météorologiques au Cap-Breton, qui ont forcé l'équipe à remettre leur départ à lundi matin plutôt que dimanche après-midi.

Dès qu'il s'est pointé en Mauricie, Alexis D'Aoust a remisé son équipement, auquel il ne retouchera pas avant une dizaine de jours.

D'Aoust doit passer sous le bistouri pour se faire enlever les amygdales, une procédure qui doit le garder à l'extérieur de l'alignement pour les deux prochaines semaines.

Voilà une bien mauvaise nouvelle pour Claude Bouchard, qui doit maintenant préparer sa troupe pour la visite des Sea Dogs de Saint-John jeudi au Centre Gervais Auto. 

Depuis son retour d'Utica, où niche le club-école des Canucks dans la Ligue américaine, D'Aoust avait amassé 21 points (13-8) en 17 matchs, même si ce pépin de santé l'a embêté au cours des dernières semaines. 

Cette absence de deux semaines explique d'ailleurs en partie pourquoi Martin Mondou a récemment fait l'acquisition de William Gignac, un autre vétéran attaquant de 20 ans. Depuis son arrivée à Shawinigan, le frère aîné de Brandon a accumulé huit points (1-7) en 10 matchs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer