Denisov et Girard sauvent les Cataractes

Samuel Girard (94) s'est fait complice de trois... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Samuel Girard (94) s'est fait complice de trois buts des siens dans la victoire des Cataractes 5-4 en fusillade.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Photo: Francois Gervais14/09/16. TR, Journal. Bloc photo Felix St-Aubin
Félix St-Aubin
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Un profond creux de vague au deuxième engagement aurait bien pu gâcher les retours à Shawinigan de Samuel Girard, Dennis Yan et Brandon Gignac, vendredi. Les Cataractes ont cependant démontré du caractère au cours du vingt ultime pour ensuite défaire le Titan d'Acadie-Bathurst au compte de 5-4 en fusillade.

Quatre buts en près de 14 minutes lors de la période médiane ont failli anéantir les chances des Cataractes d'enregistrer une cinquième victoire d'affilée, mais les hommes de Claude Bouchard ont retroussé leurs manches pour combler un retard de 4-2 au dernier tiers.

La tenue de Mikhail Denisov, entre les deux poteaux pour une troisième rencontre de suite, y est également pour quelque chose. Le portier moscovite, nommé première étoile du match, a réservé quelques bijoux à ses rivaux, qui se sont grattés la tête d'incrédulité tout au long de la soirée.

Denisov a fait face à un barrage de 46 tirs. N'eût été de son brio, les Cataractes auraient une mine basse à la suite d'une performance en dents de scie.

«C'est le gros point positif quand tu analyses notre performance d'aujourd'hui. On lui doit beaucoup sur les quatre derniers points qu'on a amassés. Ça fait deux matchs qu'on accorde une vingtaine de chances de marquer. C'est plaisant de le voir garder les buts comme ça», note Bouchard.

Le vis-à-vis de Bouchard, Mario Pouliot, a emboîté le pas à son homologue concernant la prestation de Denisov.

«Je pense qu'après deux périodes, le match aurait dû être dans la poche. Je suis vraiment content de la façon dont nous nous sommes comportés. Je vais me répéter, mais si c'était pas de Denisov, je pense que ça aurait été une toute autre histoire.» 

Dominés 22-4 au chapitre des lancers au deuxième engagement, les Cataractes sont rentrés au vestiaire la tête basse et avec le sentiment qu'ils venaient de boucler leur pire période de la saison. Leur force de caractère leur a toutefois permis de redresser la barque.

«La panique est moins présente ici depuis un certain moment. On se rassure et on sait qu'on est capables de remonter au pointage», soulève Girard.

Sans surprise, le public a réservé son accueil le plus chaleureux à son arrière étoile Samuel Girard lors de la présentation d'avant-match. 

Celui-ci lui a donné une autre raison d'applaudir à tout rompre dans les premiers instants de l'affrontement lorsqu'il s'est fait complice du but de Cavan Fitzgerald.

La fierté de Roberval a ajouté deux mentions d'aide au compteur pour célébrer son retour dans le circuit Courteau avec une récolte de trois points.

Le prolifique défenseur est bien heureux de sa première sortie de la campagne dans la LHJMQ, qui s'est conclue par un gain inespéré.

«Au début, il y a eu un peu d'adaptation, mais ça s'est bien passé. Claude Bouchard et Steve Larouche ne nous mettent pas de la pression même si on perd. Ils sont là pour nous rassurer», indique-t-il.

À noter que le joueur de centre du Titan Antoine Morand a tiré son épingle du jeu dans la défaite. L'assistant au capitaine a effectivement fait bouger les cordages à deux reprises, en plus d'amasser des aides sur les buts de ses coéquipiers.

Les troupiers de Bouchard tenteront d'engranger un sixième triomphe d'affilée, dimanche, alors qu'ils seront les hôtes des Foreurs de Val-d'Or.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer