L'optimisme règne chez les Flames

«J'ai confiance en nos chances de faire les... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

«J'ai confiance en nos chances de faire les séries», soutient l'entraîneur-chef des Flames, Pierre Grandmaison.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Nouveaux membres de la Ligue de hockey junior AAA du Québec l'an dernier, les Flames de Gatineau ont rapidement compris qu'ils n'étaient plus dans le junior B, là où ils avaient l'habitude d'exceller.

La marche était haute entre les deux calibres de jeu et les Flames ont peiné en 2015-16. Ils ont remporté seulement sept de leurs 55 matches pour terminer dans la cave du classement. L'équipe sera encore dirigée par Pierre Grandmaison cette saison, mais ce dernier se dit persuadé de pouvoir faire un grand pas vers l'avant.

Les Flames ont perdu leurs deux premiers matches de la saison par des marges serrées, mais c'était sur la route. Vendredi soir, ils feront leur entrée locale au Centre sportif de Buckingham en accueillant les Panthères de St-Jérôme.

«C'est sûr que nous allons gagner plus de matches cette année! J'ai confiance en nos chances de faire les séries. La défensive que nous avons ne se compare pas avec celle de l'an dernier où mes deux meilleurs défenseurs seraient probablement sur ma troisième paire cette année. Nous avons aussi une très bonne attaque. Je pense que Joey Brennan, Philippe Pelletier-Leblanc et William Blackburn formeront un des meilleurs trios de la ligue.»

De plus, les Flames ont reçu deux nouvelles inattendues en début de saison quand les Gatinois Nicolas Patry-Gingras et Philippe Pelletier-Leblanc ont été retranchés par les Voltigeurs de Drummondville. Ils étaient des vétérans de la LHJMQ.

Sur papier, l'équipe gatinoise est largement supérieure à celle de l'an dernier. Après Patry-Gingras, il y a aussi Marc-André Gauvreau et Benoît Villeneuve qui se sont greffés à la brigade défensive. Les trois anciens de l'Intrépide midget AAA ont de l'expérience de la LHJMQ. Blessé à une épaule, Jean-Christophe Gagné, un choix des Huskies de Rouyn-Noranda, devrait venir compléter le top-4 de la défense d'ici peu. Le capitaine Mathieu Boily et le vétéran Pier-Olivier Gingras ne seront pas de retour à la ligne bleue cette année. Le premier est rendu à 21 ans et le deuxième est passé à autre chose.

En attaque, le trio explosif de Pelletier-Leblanc, Brennan et Blackburn sera appuyé par trois autres anciens de l'Intrépide: Patrice Charbonneau, Mathieu Jones et Joel Driscoll. Blessé à une cheville, le troisième meilleur marqueur du club l'an dernier, Xavier Marengère, n'est pas attendu avant le mois de janvier. Éric Martel et Kevin Flamand seront les deux seuls attaquants de l'extérieur de la région pour l'instant.

Meneur du club avec 75 points l'an dernier, Joey Brennan s'est vu confier le rôle de capitaine. Il a cependant perdu son principal complice, Hugo Petit, qui évolue maintenant dans la NCAA.

Perte devant le filet

C'est devant le filet que les Flames ont encaissé leur plus grosse perte. Le vétéran Francis Léonard-Mayer a limité les dégâts l'an dernier en faisant souvent face à des barrages de 50 tirs et plus. Deux recrues locales ont été désignées pour le remplacer. Charles-Olivier Rancourt et Sébastien Sabourin se partageront le filet quoique l'espoir de la LHJMQ, Sandro Silvestre, aura droit à un essai la semaine prochaine. Le gardien de 18 ans a mené les Lions du Lac St-Louis au championnat de la ligue midget AAA l'an dernier.

En tout, ce sont 18 joueurs locaux qui font partie de la formation de départ des Flames cette année, dont 11 qui ont déjà porté les couleurs de l'Intrépide midget AAA.

«Nous aurons plus de profondeur, c'est évident. En plus je suis aidé par un entraîneur très technique cette année avec l'arrivée de Jean-François Lavergne. Il est vraiment bon», a assuré Grandmaison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer