Cinq dossiers à surveiller à Charlottetown

Guillaume Brisebois... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Guillaume Brisebois

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Charlottetown) 1. Guillaume Brisebois exaucé?

Ce n'est pas d'aujourd'hui que Guillaume Brisebois souhaite quitter le Titan d'Acadie-Bathurst. Il y a eu bien des rumeurs à son sujet à Noël l'an dernier. Le clan du capitaine du Titan s'est impatienté il y a quelques semaines en publicisant le voeu du jeune homme, ce qui a appliqué de la pression sur Sylvain Couturier.

Le directeur-gérant du Titan se dit ouvert à l'idée de contenter Brisebois, à condition d'y trouver son compte. Brisebois sera l'un des meilleurs arrières dans la ligue l'an prochain, normal que Couturier fixe un prix important. La question est de savoir s'il trouvera preneur...

Callum Booth... (Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Callum Booth

Le Soleil

2. Callum Booth sacrifié?

Si Philippe Boucher veut repêcher en première ronde samedi, son meilleur appât est Callum Booth. La valeur du gardien de 19 ans a sûrement chuté un peu ces derniers mois. Ça fait deux ans que Booth est ignoré par les dirigeants de Hockey Canada.

Mais dans une ligue où les portiers établis sont rares, Booth reste un nom attrayant. Avec le brio d'Evgeny Kiselev en deuxième moitié de saison, le patron des Remparts va certainement tester le marché.

On dit que l'espoir des Hurricanes contrôle un peu sa destinée, qu'il aurait une clause de non-échange en poche. Si c'est le cas, ce sera plus difficile pour Boucher de faire grimper les enchères.

Steve Ahern ... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie) - image 3.0

Agrandir

Steve Ahern 

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

3. Le Drakkar va-t-il marchander le deuxième choix?

Les Sea Dogs et les Mooseheads multiplient les appels à Steve Ahern depuis quelques jours. Ils reluquent tous deux le deuxième choix de la séance de sélection.

Le patron du Drakkar a promis il y a un mois de repêcher Jared McIsaac si les Mooseheads sélectionnaient Benoît-Olivier Groulx au tout premier rang. Ahern n'est pas du genre à bluffer, mais il se laissera peut-être amadouer par une offre hostile.

Les Mooseheads ont beaucoup de choix à leur disposition, dont le septième au total, pour concocter une offre du genre.

4. Où aboutira Shane Bowers?

Bowers s'imaginait devenir le tout premier choix de l'encan 2015. Les Sea Dogs l'ont courtisé sauf qu'ils ont changé leur fusil d'épaule quand Joseph Veleno a obtenu le statut d'exceptionnel à quelques heures seulement de la séance de sélection.

Le jeu de dominos l'a fait chuter au quatrième échelon et même s'il a endossé le maillot des Screaming Eagles, il ne s'est pas présenté à leur camp d'entraînement.

Douze mois plus tard, les Screaming Eagles ont décidé d'abandonner ses droits pour mettre la main sur un choix compensatoire, alors Bowers se retrouve à nouveau au repêchage.

Un joueur de sa trempe a peu de chances de traverser la première ronde, même s'il se fait tirer l'oreille pour venir dans la ligue. Surveillez les Mooseheads au septième rang, et les Sea Dogs au 11e rang dans ce dossier.

Éric Veilleux ... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 5.0

Agrandir

Éric Veilleux 

Le Soleil, Erick Labbé

Dominique Ducharme... (Photo archives Le Soleil) - image 5.1

Agrandir

Dominique Ducharme

Photo archives Le Soleil

5. Quatre nouveaux joueurs à la table de poker

Quatre nouveaux directeurs généraux s'amèneront sur le parquet du Eastlink Centre samedi, soit Éric Veilleux (Tigres), Jim Hulton (Islanders), Dominique Ducharme (Voltigeurs) et Marcel Patenaude (Olympiques). Ils seront tous à surveiller, pour des raisons différentes!

Veilleux entame deux saisons où les Tigres veulent aspirer aux grands honneurs, alors il va sûrement se magasiner des vétérans.

Ducharme amorce de son côté un virage jeunesse, il pourrait marchander des patineurs de 20 ans.

Hulton fera ses premiers pas devant ses partisans et on chuchote qu'il tente de ficeler un coup d'éclat.

Finalement, Patenaude devra être créatif s'il veut permettre à ses dépisteurs de parler à quelques reprises dans les premières rondes. Celui qu'il remplace, Benoît Groulx, a dilapidé la banque de choix avant de mettre les voiles vers la Ligue américaine!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer