Les cols bleus font la vie dure aux Islanders

Des cols bleus comme Mathieu Olivier ont apporté... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Des cols bleus comme Mathieu Olivier ont apporté une contribution significative aux succès des Cataractes lors des matchs présentés à Charlottetown.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Charlottetown) Après trois matchs à Charlottetown, les Cataractes reviennent devant leurs partisans dimanche après-midi avec l'intention d'en finir avec les coriaces Islanders. Les hommes de Claude Bouchard se présenteront sur la glace du Centre Gervais Auto en position d'accéder au carré d'as, un privilège mérité grâce à deux victoires arrachées dans le château fort des Islanders. Ces derniers n'avaient perdu que deux matchs devant leurs partisans depuis janvier, ce qui donne une idée du bon travail réalisé par les Shawiniganais en territoire ennemi.

Cette avance de 3-2 dans la série quatre de sept a été confectionnée grâce à un véritable effort collectif. Les vedettes du club ont fait leur part. Les cols bleus ont été tout aussi performants.

C'est le cas notamment de Mathieu Olivier, auteur d'un but et une passe jeudi dans le gain de 6-4. Sa contribution ne se résume évidemment pas à la feuille de pointage. Le gros attaquant fait partie de ceux qui ont remis l'infériorité numérique de l'équipe sur les rails, et il a aussi livré un combat pour hommes à Oliver Cooper mardi soir. «Je suis content d'avoir marqué contre les Islanders. À mes deux saisons précédentes, je n'avais pas marqué en séries. J'avais eu des chances face au Phoenix en première ronde, je n'avais pas été en mesure de les saisir. Alors ça fait du bien de briser la glace face aux Islanders», note l'athlète de 18 ans, en ramenant rapidement tout ça aux succès collectifs. «Mettre la rondelle dans le filet, tu l'apprécies dans une victoire. C'est tout ce qui compte à ce stade-ci de l'année.»

Vous comprenez donc qu'Olivier est très heureux d'avoir quitté l'Île-du-Prince-Édouard avec l'avance dans cette série. «On savait que les Islanders voulaient arriver à Shawinigan en avance dans la série. C'est normal, ce n'est pas facile jouer à Shawinigan. J'ai déjà été de l'autre bord je peux confirmer que c'est vrai! C'est nous qui la détenons, cette avance, et il faut en profiter. On a deux matchs pour terminer le travail, mais on va essayer de ne pas gaspiller de cartouches. Quand tu as la chance de tirer, tu essaies de viser dans le mille! On a hâte de revenir devant nos fans, ç'a été une longue semaine», poursuivait-il.

L'une des clés pour expédier les Islanders en vacances, ce sera le travail en infériorité numérique. Jusqu'ici, les Cataractes n'ont accordé que trois buts aux Islanders sur cette facette du jeu, en 24 essais. Résultat, Daniel Sprong, Samuel Blais et Alexis Vanier ont un total combiné de trois buts en cinq matchs. «Il y a eu beaucoup de changements en désavantage numérique cette année, ce n'était pas facile à assimiler. À chaque match, on essayait de s'adapter à nos rivaux. On a fini par faire notre système, avec quelques petites modifications en lien avec nos rivaux. Ça va bien contre Charlottetown, faut ça continue!», lance Olivier, qui a bloqué six tirs depuis le début de la série.

À ce chapitre, c'est Samuel Blier qui est le leader incontesté, avec 12 tirs bloqués en cinq matchs. La majorité de ces rondelles sont venues de Sprong et de Vanier, qui sont capables de transformer leur bâton en canon! Ça prend du courage pour, soir après soir, s'offrir comme bouclier. Blier est tiré de ce moule. Il n'est pas le seul, Gabriel Sylvestre, Cavan Fitzgerald, Jonathan Deschamps et Matthew Klebanskyj absorbent eux aussi leur part de caoutchouc. La différence avec les autres, c'est que Blier en a fait sa principale spécialité. «C'est un rôle que je fais depuis longtemps, et que j'ai toujours aimé remplir. Je sais que c'est important, d'une certaine manière, pour l'équipe», sourit l'ex-joueur des Estacades midget AAA, obtenu des Saguenéens de Chicoutimi aux Fêtes en retour d'un choix de quatrième ronde.

La ténacité de Blier incite d'ailleurs Bouchard à lui faire de plus en plus de place sur son échiquier offensif. Il l'a remercié jeudi avec un superbe but inscrit en désavantage numérique. «C'est bon pour l'estime de soi, marquer de temps en temps. Je n'avais pas réussi à le faire depuis mon arrivée ici. C'est vrai que j'ai un peu plus de glace depuis quelques matchs, je le prends comme une belle marque de confiance de la part de mes entraîneurs.»

Les Islanders devront se méfier des Beauvillier, Timashov, D'Aoust, Girard, Moynihan et Gagné dimanche s'ils veulent provoquer un septième et ultime duel mardi soir. Mais leurs meilleurs éléments devront trouver aussi une façon d'échapper à la couverture des joueurs comme Olivier et Blier. Jusqu'ici, ces derniers ont le dessus...

Les Huskies achèvent l'Armada

Alexandre Fortin a inscrit deux buts, Chase Marchand a stoppé 16 tirs avant de céder sa place en troisième période et les Huskies de Rouyn-Noranda ont éliminé l'Armada de Blainville-Boisbriand en remportant le cinquième match de leur série quart-de-finale de la Ligue de hockey junior majeur du Québec par la marque de 5-1, vendredi.

Martins Dzierkals et Nikolas Brouillard ont récolté un but et une aide chacun, tandis que Julien Nantel a aussi touché la cible pour les Huskies.

La victoire des Huskies a été assombrie par un accident inquiétant en première période, quand le défenseur Jérémy Lauzon a été atteint au cou par le patin d'un rival après avoir chuté. Les Huskies ont indiqué qu'il avait été transporté d'urgence dans un hôpital et qu'il avait été placé sous anesthésie dans un état stable, en attendant de l'opérer pour réparer les tissus touchés par la coupure.

Le médecin des Huskies Michel Parayre a ajouté sur la page Facebook de l'équipe qu'aucune artère n'a été touchée.

Ailleurs dans la LHJMQ, Giovanni Fiore a touché la cible après 7:25 de jeu en prolongation et les Screaming Eagles du Cap-Breton l'ont emporté 4-3 face aux Sea Dogs pour prendre l'avance 3-2 dans la série.

Puis, à Moncton, Manuel Wiederer a marqué trois buts lors de la poussée de cinq buts des siens en troisième période et les Wildcats ont vaincu les Olympiques de Gatineau 6-4 pour prendre les devants 3-2 dans leur série.

Avec la collaboration de La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer