D'Aoust veut faire une différence

Samuel Girard et Alexis D'Aoust seront en nomination... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Samuel Girard et Alexis D'Aoust seront en nomination deux fois plutôt qu'une au Gala des Rondelles d'Or, ce soir à Montréal.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) S'il a été un des attaquants parmi les plus constants de son équipe cette année, Alexis D'Aoust a connu autant de succès sur les bancs d'école. Le joueur des Cataractes originaire de Saint-Louis-de-France sera en nomination, mercredi soir au Gala des Rondelles d'Or à Montréal, pour l'obtention du trophée Marcel-Robert, remis au joueur-étudiant par excellence dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Impressionné par son parcours sur la glace et à l'extérieur de celle-ci, le comité qui devait se pencher sur les candidatures des 18 clubs du circuit a choisi D'Aoust et deux autres joueurs, soit Callum Booth (Québec) et Frédéric Aubé (Drummondville).

«C'est un bel honneur. Juste de figurer parmi les trois finalistes, je pense que c'est une belle marque de reconnaissance. On a eu une bonne saison et quand je regarde ma progression depuis deux ou trois ans, je suis heureux du chemin parcouru», souligne l'étudiant de troisième année en sciences de la nature au Collège Shawinigan.

D'Aoust se retrouve aussi en nomination pour le titre du joueur le plus gentilhomme et efficace, aux côtés de son coéquipier Samuel Girard et de l'attaquant Alex Dostie (Gatineau).

Il aurait probablement été un bon candidat pour le trophée humanitaire et d'implication communautaire. C'est que le patineur qui a soufflé 20 bougies dimanche attire également l'attention depuis quelques mois, grâce à un programme mis en place avec le monde du hockey mineur.

L'initiative de D'Aoust dépasse les simples séances d'entraînement avec les hockeyeurs novices ou pee-wees. Le projet du numéro 37 vise en fait à accompagner les jeunes vivant des embûches. Là aussi, on dépasse les frontières du hockey.

«Un ami qui dirige une équipe pee-wee à Trois-Rivières voulait que je rencontre un de ses joueurs qui vivait des difficultés sur la patinoire, mais aussi à l'école. Je suis allé le voir à sa pratique et j'ai eu l'idée de former un programme de parrainage avec d'autres joueurs.»

Le joueur rencontré par D'Aoust a été diagnostiqué TDAH (trouble de l'apprentissage avec déficit d'attention). Le Trifluvien ne pouvait intervenir à ce niveau, mais il a néanmoins été en mesure de prodiguer des conseils au garçon. «Parfois, entendre le même message d'une personne différente que son entraîneurs ou ses parents, ça change la donne.»

Et comment! Aux yeux du jeune joueur, D'Aoust est devenu un ami. Il l'a même invité à souper chez lui! Quelques-uns des coéquipiers de D'Aoust chez les Cataractes parrainent eux aussi des hockeyeurs mineurs dans la région. L'objectif consiste à dénicher un joueur qui a vécu sensiblement le même parcours qu'eux.

«Nous avons toujours beaucoup de demandes du hockey mineur pour des activités, mais on cherchait un moyen pour encadrer de façon plus précise le développement de certains d'entre eux. Je pense qu'Alexis a découvert une formule très intéressante», soutient le directeur marketing des Cataractes Tommy Tremblay, lui-même un ancien Cataractes.

Pendant ses rencontres, D'Aoust a pu constater les principales préoccupations des jeunes. «Ils se mettent beaucoup de pression dès que ça commence à aller moins bien. S'ils ne gagnent pas assez de matchs à leur goût, ça peut devenir très difficile à encaisser. Je suis passé par là au début de ma carrière junior avec les Cataractes, notamment dans la séquence de 11 défaites. Mais on a grandi dans l'adversité et c'est ce que je tente de transmettre aux jeunes.»

Carnet de notes

Les Cataractes seront bien représentés au gala de mercredi soir. À l'instar de D'Aoust, Samuel Girard est en nomination dans deux catégories (joueur le plus gentilhomme et meilleur défenseur). Dans cette dernière, la Tornade de Roberval fera face à Thomas Chabot (Saint-John) et Philippe Myers (Rouyn-Noranda). Girard avait remporté le titre de recrue défensive en 2014-15 et il y a de fortes chances qu'il soit de nouveau l'heureux élu pour le meilleur défenseur de la ligue...

Le Shawiniganais Mathieu Bellemare (Gatineau) a quant à lui été sélectionné pour la recrue de l'année, avec son coéquipier Vitalii Abramov. L'ancien pilote des Estacades Gilles Bouchard (entraîneur de l'année et directeur général de l'année avec Rouyn-Noranda) de même que l'ex-capitaine de la formation midget AAA Guillaume Beaudoin (trophée humanitaire) sont les autres représentants de la région au gala.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer