Ce sera les Islanders!

Depuis son retour dans la LHJMQ après avoir... (La Presse)

Agrandir

Depuis son retour dans la LHJMQ après avoir disputé 18 matchs avec les Penguins de Pittsburgh, Daniel Sprong compte 46 points en 33 matchs avec les Islanders.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Ce sont les Islanders de Charlottetown qui vont se dresser sur la route des Cataractes en deuxième ronde des séries dans la LHJMQ. Avec la surprise causée par l'Armada de Blainville-Boisbriand au premier tour, les Shawiniganais évitent les Screaming Eagles, tombeurs des Saguenéens lundi. Mais le défi sera tout de même grand face aux Islanders, une équipe transformée depuis le retour de Daniel Sprong, qui avait amorcé la saison avec les Penguins de Pittsburgh.

Depuis la fin de la période des transactions, les Islanders (19-6-2) roulent en effet à ,741 de moyenne. Seuls les Huskies, qui ont coiffé le classement général, ont mieux fait avec ,879. Les Cataractes, eux, pointent à ,690 (19-8-2) durant ce dernier segment de saison régulière où toutes les équipes avaient leur alignement complet. «Nous sommes parfaitement conscients que nous n'affrontons pas un vrai club de 10e place. Cette équipe est transformée depuis le retour de Sprong. C'est une équipe très offensive, avec un des gardiens d'Équipe Canada junior. C'est un très gros défi», plaidait Claude Bouchard, qui a retrouvé ses équipiers lundi, après deux journées de congé à la suite du triomphe au premier tour face au Phoenix. «Plus tu avances, plus c'est difficile. Il reste huit bonnes équipes en lice. Face au Phoenix, il y a eu beaucoup de positif sur lequel on peut bâtir. Mais ce qui est certain, c'est qu'il faudra être meilleurs.»

Facile de deviner où Claude Bouchard souhaite apporter les bons ajustements. Dominants à forces égales face au Phoenix, les Cataractes ont été pas mal moins convaincants sur les unités spéciales. «C'est sûr qu'il faut faire mieux. En désavantage numérique, j'ai vu une amélioration à nos deux derniers matchs. Il faut continuer dans la même voie. Il faut aussi être plus disciplinés. On va être dans le trouble si on donne 5-6 jeux de puissance par match aux Islanders», prévient-il.

Les Islanders ont une identité plus guerrière que le Phoenix, avec des joueurs qui affectionnent le jeu rude. Bouchard ne croit pas pour autant que son club va être intimidé. «C'est une équipe lourde. Peut-être la plus lourde de toute la ligue. Ceci dit, on a joué contre les Islanders (les Cataractes ont gagné 7-3 et 3-1) en fin de saison et ce n'est pas quelque chose qui nous a dérangés.»

La série s'amorcera jeudi et vendredi au Centre Gervais Auto. Elle se transportera ensuite à l'Île-du-Prince-Édouard pour les matchs trois à cinq lundi, mardi et jeudi prochain. S'ils sont nécessaires, les duels six et sept ont été programmés le dimanche et le mardi suivant à Shawinigan. Il s'agit donc d'une série au format 2-3-2, qui place rapidement l'équipe favorite sur les talons si elle perd l'un des deux premiers matchs à la maison. «Le format de la série, ce n'est pas quelque chose qu'on contrôle, alors ça ne donne rien de s'en préoccuper. De toute façon, on y va match par match.»

Les Islanders ont eu moins de temps pour se préparer, eux qui ont éliminé l'Océanic dimanche soir et qui doivent voyager en Mauricie d'ici à jeudi. Bouchard ne croit pas que son club soit favorisé pour autant. «J'ai déjà gagné une série après avoir gagné en sept lors de la série précédente. Rendu ici, ce n'est pas un facteur déterminant. Les cadrans seront à zéro pour les deux équipes quand la rondelle va tomber au centre de la glace jeudi.»

Outre le choc Cataractes-Islanders, les amateurs de hockey junior auront droit à des séries Rouyn-Noranda-Blainville-Boisbriand, Saint John-Cap-Breton et Gatineau-Moncton en quarts de finale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer