Les gros canons des Cataractes se fâchent!

Les Cataractes ont remporté leur duel face au Phoenix.... (La Tribune)

Agrandir

Les Cataractes ont remporté leur duel face au Phoenix.

La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Ça leur prend du temps. Mais quand ils se fâchent, les gros canons des Cataractes sont beaux à voir! Tirant de l'arrière 3-0 en début de deuxième, les hommes de Claude Bouchard ont mis sur pied une irrésistible poussée de six buts en un peu moins de 11 minutes pour se diriger vers un spectaculaire gain de 8-3, devant moins de 1900 amateurs médusés au Palais des Sports de Sherbrooke.

Le Phoenix va se réveiller mercredi matin avec un sérieux mal de bloc, tirant de l'arrière 2-1 dans cette série quatre de sept. Tout baignait pour les locaux après 20 minutes, grâce à deux buts inscrits en avantage numérique. Guillaume Gauthier a ensuite porté la marque à 3-0 en début de deuxième, un but qui aurait pu briser les reins des visiteurs tellement rien ne fonctionnait.

L'ouragan s'est alors levé. Immédiatement après un surnombre à trois contre deux bousillé par Daniel Audette, dont le tir dirigé à contre-courant a raté le but, offrant donc une sortie de zone facile aux visiteurs, ceux-ci ont brisé la glace quand Dennis Yan a récupéré un tir de Nicholas Welsh, qu'il a fait disparaître sous les cordages. 

Douze secondes plus tard, c'était au tour de Gabriel Gagné d'ébranler Fitzpatrick, avec un tir des poignets qui est passé entre son épaule droite et la barre horizontale. Cavan Fitgzgerald a ensuite créé l'égalité, puis Anthony Beauvillier (2) et Alex Pawelczyk ont terminé le travail de démolition en portant la marque à 6-3.

Fitzpatrick aux douches

Pas rassasiés, les visiteurs ont continué d'attaquer en troisième. Ils ont envoyé Fitzpatrick aux douches dès la deuxième minute avec un filet de Danny Moynihan. La débandade du Phoenix s'est conclue par le deuxième filet de la soirée de Fitzgerald.

«On est contents du match. Même en première, on jouait bien à cinq contre cinq et en avantage numérique. On a juste eu des petits pépins encore une fois en désavantage numérique mais on avait des chances de marquer. Je retiens qu'à 3-0, on n'a pas lâché. Ça dénote du caractère. Ça a fini par rentrer, et ce déblocage offensif c'est bon pour la confiance», a lancé Claude Bouchard aux journalistes après le match... sans avoir reçu une seule question! 

Le coloré pilote a enchaîné avec un appel au calme. «Nos émotions ne doivent pas être trop hautes dans la victoire. Ou trop basses dans la défaite. C'est important de commencer à penser au prochain match tout de suite.»

Blessé en première période, Brandon Gignac a dû abdiquer au premier entracte, forçant Bouchard à remanier ses trios. Les nouvelles combinaisons ont complètement changé les données! 

«Ce n'était pas volontaire, on a été obligés de faire des changements. On a eu la main heureuse, il faut croire. Timashov, ça fonctionné avec Beauvillier et D'Aoust. Les deux autres trios aussi ont fonctionné. D'autres détails m'ont plu, notamment notre avantage numérique. On avait des gars qui n'avaient pas encore marqué, et qui se nourrissent des chances qu'ils ont et des buts qu'ils réussissent. Ce match va leur faire du bien.»

En tête de liste il y a le capitaine Anthony Beauvillier, blanchi lors des deux premiers matchs. L'espoir des Islanders de New York s'est déchargé de plusieurs livres de pression sur son dos en faisant briller la petite lumière à deux reprises. «On lui a parlé dimanche, on lui a dit de simplement rester focus et de s'amuser. C'est ce qu'il a fait ce soir, et il a été récompensé», confiait Bouchard.

«Je peux gérer la pression extérieure, j'ai plus de mal avec celle que je m'impose moi-même. Je pense que ça paraissait lors des deux matchs à Shawinigan. Ce soir, j'ai simplifié les choses, et ça m'a fait du bien d'aller chercher deux buts. Malgré le déficit de trois buts, la clé a été de continuer à croire en nous. Si on s'apitoyait sur notre sort, c'était terminé. C'est une belle victoire de caractère», soulignait le choix de première ronde des Islanders, qui ne croit pas que le Phoenix est ébranlé pour autant. 

«Tout est à recommencer, le cadran sera à zéro demain soir. Je pense que le Phoenix va tout donner pour rebondir.»

C'est aussi l'avis de Dennis Yan, dont le filet a sonné l'heure du ralliement. «Le Phoenix va revenir en force demain, c'est prévisible. Il faudra être prêts», prévient l'Américain de 18 ans, qui avait également marqué un but important samedi. «J'ai élevé mon jeu d'un cran depuis le début des séries. C'est mon travail d'aller chercher ce genre de but. Mais c'est une bonne performance de toute l'équipe.»

Dans l'autre vestiaire, Stéphane Julien accusait son club d'avoir cru que la victoire était déjà en poche. «On n'a pas respecté l'adversaire ce soir. À 3-0, au lieu d'être disciplinés, mes joueurs ont écopé de nombreuses pénalités et cela a coûté la victoire à notre équipe.»

«Il sera important d'oublier rapidement cette défaite, a pour sa part rappelé le capitaine Carl Neill. La série peut encore se rendre en sept parties malgré tout et on a perdu la troisième tout simplement. C'est seulement 2-1 dans la série. J'espère que tous nos joueurs reviendront au Palais des sports avec une attitude positive mercredi afin d'amener ça à 2-2.»

«On devra se battre demain (mercredi) et faire ce que nous avons fait en première période, a quant à lui ajouté Fitzpatrick. Ce sera une nouvelle partie. Nous avons gagné la première rencontre à l'étranger et les Cataractes ont fait pareil. On travaillera encore plus fort, et ce, sans prendre l'adversaire à la légère si on possède une avance.»

Carnet de notes

Le nom de Kay Schweri doit être ajouté au tableau des miracles de la médecine en séries dans l'histoire de la LHJMQ. Pas plus tard que samedi, Stéphane Julien excluait tout renfort pour les matchs 3 et 4 à Sherbrooke. Or, Schweri était sur la glace pour la mise en jeu initiale aux côtés de Daniel Audette!... La blessure de Brandon Gignac ne semble pas trop sérieuse. Le rapide attaquant des Cataractes a pris part aux étirements avec ses coéquipiers après le match... Le quatrième match de la série est programmé pour mercredi à 19 h au Palais des Sports Léopold-Drolet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer