LHJMQ: quatre enjeux, un week-end

Mathieu Bellemare se bat pour le trophée Jacques-Plante...

Agrandir

Mathieu Bellemare se bat pour le trophée Jacques-Plante en fin de semaine.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La belle parité constatée tout au long de la saison dans la LHJMQ fait en sorte qu'il reste encore beaucoup de saveur aux derniers matchs de la saison régulière. Voici les principaux enjeux à surveiller d'ici à dimanche.

La bagarre de la deuxième place

Le championnat de la saison régulière est dans la poche des Huskies. Parce qu'ils évoluent dans la même division que les équipiers de Gilles Bouchard, Foreurs et Olympiques sont condamnés aux 4e et 5e rangs.

Entre les deux, il y a toute une bagarre pour le deuxième échelon du classement général entre les Cataractes et les Sea Dogs. Un enjeu important puisqu'il garantit l'avantage de la glace au moins jusqu'en finale. 

Présentement, ce sont les Cataractes qui détiennent cette position privilégiée, tout juste devant les Sea Dogs. Les deux équipes totalisent le même nombre de points (90) mais les Cataractes sont favorisés parce qu'ils ont gagné plus de matchs.

Côté horaire, les Sea Dogs terminent par une série aller-retour face aux Screaming Eagles du Cap-Breton, une formation qui a le vent dans les voiles depuis un mois. L'agenda des Cataractes semble plus facile, avec deux matchs à domicile face au Phoenix et à l'Armada.

De toute façon, les Cataractes sont maîtres de leur destinée. Deux victoires, et ils n'auront pas besoin de regarder ce qui se passe dans les Maritimes...

Une première en 47 ans?

Le plateau magique des 50 buts a toujours été atteint par au moins un joueur depuis la naissance de la LHJMQ, il y a 47 ans. Une séquence qui est en danger, puisque Michael Carcone (Voltigeurs) et Nicolas Roy (Saguenéens) sont les plus près à 47 filets.

Avec deux matchs à disputer, c'est loin d'être dans la poche! Michael Joly (Screaming Eagles) est l'autre joueur en mesure de réaliser l'exploit... s'il connaît un week-end extraordinaire. Le vétéran de 20 ans est campé actuellement à 45 buts. 

Ayant enfilé l'aiguille sept fois à ses six derniers matchs, Roy semble le mieux positionné des trois pour s'offrir une telle marque et sauver l'honneur de la cuvée 2015-16.

Trois gardiens en lice pour le Jacques-Plante

C'est un peu étonnant que la LHJMQ n'ait jamais créé un trophée pour récompenser le meilleur gardien, à l'image du Vézina dans la LNH. On se contente d'un prix pour la meilleure moyenne de buts accordés, ce qui est un peu réducteur!

Mais bon, avec ce paramètre bien précis, trois gardiens sont en mesure de s'approprier le Jacques-Plante, soit le vétéran de 20 ans Chase Marchand (Huskies), et les deux recrues des Olympiques Mark Grametbauer et Mathieu Bellemare. 

C'est Grametbauer qui mène la parade à 2,43. Marchand, actuellement blessé, est à 2,45 alors que le Shawiniganais Bellemare se situe à 2,46. Il sera intéressant de voir comment Benoît Groulx va utiliser ses gardiens de buts en fin de semaine.

Girard toujours dans la course

Même s'il n'est âgé que de 17 ans, Samuel Girard est toujours dans la course pour le titre de défenseur le plus prolifique dans la Ligue canadienne de hockey.

La Tornade de Roberval affiche 67 points au compteur, soit cinq de moins qu'Ivan Provorov, des Wheat Kings de Brandon.

Son coéquipier Macoy Erkamps est aussi dans la course à 70 points, de même qu'Andrew Nielsen des Hurricanes de Lethbridge, qui à 69 points.

Ce dernier, choix de 3e ronde des Maple Leafs, est âgé de 19 ans. Provorov, choix de première ronde des Flyers, est âgé de 18 ans tandis que Erkamps est en à sa dernière année d'éligibilité dans le junior. Ça donne une idée de la valeur de la saison de Girard, l'un des Québécois les plus attrayants en vue du prochain repêchage de la LNH malgré ses 5'8''.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer