Quand l'herbe est plus verte chez le voisin!

L'acquisition de Matt Murphy a aidé les Sea... (Le Soleil)

Agrandir

L'acquisition de Matt Murphy a aidé les Sea Dogs à prendre leur envol.

Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Un mois s'est écoulé depuis la fin de la période des transactions. Pas moins de 72 échanges ont été bouclés depuis le début de la saison et, du lot, certains joueurs en ont profité pour donner un nouvel élan à leur saison. Coup d'oeil sur les joueurs qui font particulièrement bien paraître leurs nouveaux employeurs!

Jake Coughler, Islanders

Grant Sonier a refilé un modeste choix de cinquième tour aux Olympiques pour mettre la main sur ce patineur ontarien. Il est l'aubaine de l'année jusqu'à maintenant, puisqu'il a marqué 12 buts à ses 14 premiers matchs dans son nouvel uniforme. Coughler n'avait que cinq buts au compteur en 28 matchs sous les ordres de Benoît Groulx, qui doit bien se demander comment son ancien protégé a pu se transformer aussi rapidement en tireur d'élite!

Matt Murphy, Sea Dogs

C'est le joueur qui a le plus d'impact dans sa nouvelle équipe. Les Sea Dogs ont amassé 31 points sur une possibilité de 38 depuis que l'ex-capitaine des Remparts s'est amené au Nouveau-Brunswick. Murphy produit un peu plus qu'à Québec, mais son apport ne se résume pas seulement au plan statistiques. Son leadership, son expérience et sa maturité aident grandement la cause de la troupe à Danny Flynn.

François Beauchemin, Foreurs

Les succès offensifs des Foreurs sont peut-être contagieux! Depuis qu'il évolue sous leurs couleurs, ce vétéran fait briller la petite lumière rouge beaucoup plus souvent! Neuf buts en 16 matchs pour Beauchemin dans son nouveau maillot, alors qu'il en avait marqué trois en 32 matchs à Rimouski. Un choix de troisième ronde payant!

Alexandre Goulet, Tigres

Après un début de saison difficile à Charlottetown, Goulet a repris son rythme de croisière habituel à Victoriaville. Au grand plaisir de son pilote Bruce Richardson, qui devrait pouvoir compter sur lui encore l'an prochain. Remarquez, les Tigres ont expédié Samuel Blais à Charlottetown pour se payer Goulet, et Blais connaît lui aussi de bons moments dans l'équipe de Daniel Sprong.

Timo Meier, Huskies

Il s'ennuyait de Nikolaj Ehlers dans les premiers mois du calendrier à Halifax mais depuis son transfert à Rouyn-Noranda où il est mieux entouré, Meier a retrouvé son côté corrosif pour les défensives ennemies. Ce qui plaît sûrement à Gilles Bouchard, qui a acquitté une grosse facture pour l'amener en Abitibi... et aux Sharks de San Jose, qui en ont fait leur choix de première ronde au dernier repêchage de la LNH en juin dernier.

Antoine Samuel, Drakkar

Comment un gardien s'alignant avec la pire défensive de la ligue peut montrer un meilleur pourcentage d'efficacité et une meilleure moyenne de buts accordés qu'au cours des premiers mois du calendrier, où il défendait la cage des meneurs de la division Est? Samuel vous répondra qu'il sent la confiance de ses patrons à Baie-Comeau, et que Marco Pietroniro ne joue pas à la chaise musicale avec ses gardiens! Philippe Cadorette répond aux attentes à Shawinigan, mais Samuel est en train de solidifier son statut de meilleur espoir de la LHJMQ chez les gardiens en vue du prochain encan de la LNH.

Michaël Joly, Screaming Eagles

Marc-André Dumont a dû peser sur le crayon pour convaincre Serge Beausoleil de sacrifier Michaël Joly cet automne, dans ce qui fut le premier véritable coup d'éclat de la période de transactions. Le rendement de Joly lui donne raison, puisque le vétéran de 20 ans flirte avec une moyenne d'un but par match avec les Screaming Eagles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer