Les Cataractes surpris par l'Armada

L'entraîneur Martin Bernard des Cataractes a qualifié la... (Olivier Croteau)

Agrandir

L'entraîneur Martin Bernard des Cataractes a qualifié la performance de son équipe d'«inacceptable», vendredi soir à Blainville, à la suite d'un revers de 4-2 devant l'Armada.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Blainville-Boisbriand) Martin Bernard disait vouloir garder la cassette du match de jeudi face aux Olympiques pour préparer ses Cataractes aux séries. Celle de vendredi face à l'Armada de Blainville-Boisbriand devrait aussi être conservée... et envoyée dans un festival de films d'horreur, où elle aurait des chances de rafler un prix! Ce sont des Cataractes sans émotion qui ont récolté ce qu'ils ont semé sur la surface de jeu de l'Armada, c'est-à-dire un gênant revers de 4-2 face à un club qui se bat pour une place lors de la grande danse du printemps.

Voguant sur un nuage avec six victoires d'affilée, dont trois acquises après la date limite des transactions où ils ont fait le plein de vedettes, les Cataractes ont pris une méchante débarque! L'Armada n'avait ni le talent, ni la maturité de ses visiteurs, mais elle a décidé dès la première mise en jeu de s'armer de courage et de fougue. Face à un club bourré de joueurs intéressés à faire les jeux de la semaine à la télé, ce fut nettement suffisant pour empocher les deux points à l'enjeu.

Les Cataractes ont couru après les locaux durant toute la soirée au tableau indicateur. Courir dans le sens qu'ils étaient dans le rétroviseur ennemi, pas dans le sens de pourchasser car c'était fait avec le minimum d'effort et de concentration. Le deuxième but du match de Tyler Hylland, inscrit en début de troisième et qui portait la marque à 3-1, a fait un peu réagir les Shawiniganais. Ils ont alors réduit l'écart à 3-2 grâce à un tir dévié par Danny Moynihan. Mais l'Armada n'a jamais arrêté de travailler et a obtenu le but d'assurance qui a découragé leurs puissants visiteurs... et forcé Martin Bernard à affronter les journalistes avec une humeur massacrante. «On a vu ce que ça donnait quand le talent rencontre une éthique de travail hors pair. C'est un mauvais match dans le système, on savait que ça allait arriver. On a produit peu d'offensive, car on faisait trop de jeux individuels», énumérait le pilote des vaincus, privé un deuxième soir de suite de son capitaine Anthony Beauvillier. «On a manqué d'émotions, on ne récupérait pas les rondelles libres. On voulait être trop cute, trop fancy. C'est une performance inacceptable, qui doit nous servir dans notre processus nous menant aux séries.»

Brandon Gignac était encore plus direct. «On a pris l'Armada à la légère, c'est pas plus compliqué que ça. Et on a été ridiculisés ce soir. Avec le talent à notre disposition, ça devrait être le contraire! On est l'équipe à battre, alors il faut s'attendre à ce que les autres équipes travaillent très fort. Faut se reprendre rapidement. En fait dès notre prochain match. Sinon, ça n'ira pas bien dans le vestiaire», avertissait le rapide attaquant de 18 ans, probablement le seul de son camp qui a produit des étincelles avec Cavan Fitzgerald en territoire ennemi.

Dans l'autre camp, Joël Bouchard jouait la carte de la modestie. «Ça fait du bien. Mais j'ai dit aux joueurs que ce n'était pas qu'un match, qu'il ne fallait pas trop s'emballer et qu'on n'allait certainement pas organiser une parade. J'ai déjà été dans les souliers des Cataractes, ça arrive ce genre de match. Mais de notre côté, on a travaillé très fort et on a réussi à générer bien des chances de marquer.»

Philippe Cadorette, qui a fait face à 29 tirs, a subi son premier échec dans le plus vieux maillot de la LHJMQ. Ses coéquipiers n'ont défié Samuel Montembeault que 19 fois. Outre Moynihan, Alex Pawelczyk a lui aussi déjoué le Mauricien de 19 ans. «Nous sommes contents. Ce match-là, c'était un test pour nous. Tout le monde a fait sa part, alors tout le monde repart avec le sourire aux lèvres», expliquait l'espoir des Panthers de la Floride.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer