Les Cataractes transformés

Mondou termine cette session de travail éprouvante avec... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Mondou termine cette session de travail éprouvante avec 13 transactions, impliquant 18 joueurs et 18 choix au repêchage.

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Matinée tranquille chez les Cataractes, alors que la fermeture du marché des transactions avait été fixée à midi mercredi.

Martin Mondou et Martin Bernard se retrouvent maintenant... (Sylvain Mayer) - image 1.0

Agrandir

Martin Mondou et Martin Bernard se retrouvent maintenant à la barre d'une équipe métamorphosée, mais qui, sur papier, est parmi les favorites pour remporter la Coupe du Président.

Sylvain Mayer

Un petit troc pour obtenir une police d'assurance entre les poteaux (Sandro Sylvestre) en retour d'un choix de 10e ronde, puis un dernier geste pour raffermir la défensive avec l'arrivée du Trifluvien Jonathan Deschamps, qui a coûté les services de l'attaquant Giovanni Fiore.

Et il y a eu la confirmation de l'arrivée de Dmytro Timashov, le secret le plus mal gardé sur la planète LHJMQ.

Si Martin Mondou a été discret, c'est que l'essentiel de ses achats avait déjà été complété. Mondou termine cette session de travail éprouvante avec 13 transactions, impliquant 18 joueurs et 18 choix au repêchage!

En plus de Deschamps et Timashov, Cavan Fitzgerald, Gabriel Gagné, Samuel Blier, Matthew Klebanskyj, Philippe Cadorette et Danny Moynihan sont de nouveaux pensionnaires dans le vestiaire contrôlé par Martin Bernard. Faites le calcul, c'est le tiers de l'équipe!

«En neuf ans, ce fut ma période d'échanges la plus occupée. J'avais challengé mon équipe il y a quelques semaines. Même si j'aimais mon noyau, je revenais parfois déçu à la maison les soirs de match, on manquait de constance. J'ai évalué la situation et je me suis aperçu que le travail de mes entraîneurs était bien fait, que le message passé était le bon, alors on a commencé à regarder pour améliorer l'équipe pour changer un peu l'ADN de notre équipe.»

La priorité était de solidifier la ligne bleue. Le directeur-gérant des Cataractes a donc amorcé les hostilités avec l'ajout de Fitzgerald.

Mais c'est l'acquisition par la suite de Timashov qui a déclenché une impressionnante série de mouvements, qui a fini par injecter autant de vétérans de qualité. Même si le clan Timashov n'a donné son accord officiel que mercredi, Mondou n'a jamais douté qu'il finirait par se rapporter dans la ville de l'électricité.

«Son agent est un gars très strict, honnête, qui donne l'heure juste. Quand il m'a dit que tout serait correct, je savais que je pouvais continuer à avancer. On a hâte de voir Timashov, l'un des meilleurs passeurs de la ligue, alimenter Anthony Beauvillier, l'un des meilleurs marqueurs! Il y avait une fenêtre d'opportunité qui s'ouvrait. On l'a saisie car on ne voulait pas avoir de regret. Qui sait ce qui peut se produire la saison prochaine?

De la façon dont il joue, il doit y avoir pas loin de 30 clubs de la LNH qui s'intéressent actuellement à Alexis D'Aoust. Qui peut assurer qu'il sera de retour? C'est un questionnement qui s'applique aussi à d'autres joueurs dans notre alignement. Dans ces conditions, on se devait de foncer.»

Trop de joueurs de talent au sein d'un même alignement peut devenir problématique. Comment satisfaire tout le monde? Bernard ne semble pas trop inquiet de ce côté.

«Les gars qui s'en viennent sont très heureux de se joindre à nous. On va prendre le temps de les connaître, de voir comment on doit travailler avec chacun d'eux. C'est un défi différent mais ma méthode ne changera pas, je suis un entraîneur qui communique beaucoup avec ses joueurs», rappelle le pilote des Cataractes.

Mondou ne se berce toutefois pas d'illusion. Il sait plus que quiconque qu'un championnat ne s'achète pas. «Ça ne se gagne pas sur papier, ça se gagne sur la glace. On aime l'équilibre de notre équipe, on a ajouté du millage, de la robustesse et du talent à chacune des positions. Mais tout ça ne garantit rien. Le titre de directeur-gérant de l'année, il ne se gagne pas aujourd'hui, ni en avril (aux Rondelles d'Or). C'est en mai, quand on voit qui gagne le dernier match de l'année, qu'on est en mesure de voir qui a fait le meilleur job.»

D'ici là, Mondou et Bernard doivent rebâtir une chimie, une tâche délicate. «Comme organisation, on a appris de 2012. On a eu de la misère cette année-là à amener les joueurs à accepter leur rôle, et on a vu ce qui s'est passé. On va mettre sur pied un bon meeting, et on va partir de là. Il y a 7-8 clubs qui peuvent espérer aller jusqu'au bout, on s'est donné les moyens de faire partie de ce groupe. Il faut maintenant travailler tous ensemble pour exploiter au maximum notre équipe.»

Les transactions des Cataractes

Halifax: Jocktan Chainey (D) + 3e ronde 2016 (SHA)

Shawinigan: Cavan Fitzgerald (D)

Victoriaville: James Phelan (A) + 3e ronde 2016 (BAC) 

Shawinigan: Gabriel Gagné (A) 

Baie-Comeau: Alexandre Dufour (A) 

Shawinigan: Derek Hamelin (D) 

Moncton: 6e ronde 2016 (R-N)

Shawinigan: Matthew Klebanskyj (D)

Drummondville: Frederic Foulem (G) + Gabriel Slight (A)

Shawinigan: 3e ronde 2016 + 3e ronde 2017 

Baie-Comeau: Antoine Samuel (G) + 2e ronde 2016 (MON) 

Shawinigan: Philippe Cadorette (G) 

Chicoutimi: 4e ronde 2016 (BAC)

Shawinigan: Samuel Blier (A)

Halifax: Zachary Taylor (D) + 1e ronde 2016 (SHA)

Shawinigan: Danny Moynihan (A) + 3e ronde 2016 (QUÉ)

Québec: Choix de 1e ronde 2017 (SHA) et choix de 3e ronde en 2017 (SHA) et 2018 (QUÉ)

Shawinigan: Dmytro Timashov (A)

Cap-Breton: Giovanni Fiore (A)

Shawinigan: Jonathan Deschamps (D)

Québec: Choix 10e ronde 2018 (SHA)

Shawinigan: Sandro Silvestre (G)

Partager

À lire aussi

  • Du renfort à saveur locale en défensive

    Hockey junior

    Du renfort à saveur locale en défensive

    Jonathan Deschamps s'est levé mercredi matin en souhaitant une transaction qui le ramènerait au Québec, où il serait plus facile pour lui d'étudier.... »

  • <em>Un gâteau à faire lever</em>

    Hockey junior

    Un gâteau à faire lever

    La liste des ingrédients sur la table de Martin Bernard est impressionnante. Il a tout ce dont il pouvait rêver. Il a plus de ressources que... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer