L'Océanic coule les Cataractes

Le gardien Charles-Antoine Poirier-Turcot a eu le dessus... (Rémi Sénéchal)

Agrandir

Le gardien Charles-Antoine Poirier-Turcot a eu le dessus sur l'offensive des Cataractes, mardi soir à Rimouski.

Rémi Sénéchal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) Moins de 24 heures après avoir été littéralement dévoré par les Tigres à Victoriaville, mardi soir, l'Océanic a su rebondir en démontrant beaucoup de caractère et en travaillant avec acharnement contre les Cataractes, au Colisée Financière Sun Life de Rimouski. Shawinigan s'est accroché jusqu'à la fin avant de céder la victoire à leurs hôtes par la marque de 4-3.

«Après le match de lundi, on n'était pas satisfaits personne», a admis l'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, en affichant une mine satisfaite. «Je suis très fier des gars. On a joué contre une machine de hockey! On a donné plus de chances de marquer, mais on a travaillé fort tout le match.»

De l'autre côté, l'entraîneur-chef des Cataractes était visiblement déçu. «Ça a été un match serré d'un bout à l'autre, avec pas beaucoup d'espace sur la patinoire», a analysé Martin Bernard. «On a eu une première période où ça a patiné énormément des deux côtés. Puis, en troisième, l'Océanic a été plus opportuniste que nous... On a eu nos chances, mais le gardien a fait un bon travail de l'autre côté.»

Beausoleil avait placé Charles-Antoine Poirier-Turcot devant le filet de Rimouski. Le jeune portier a été très solide. «Il se bat devant le filet», a observé le pilote des Bleus. «Il est combatif et c'est ce qu'on lui demande! Il travaille très fort dans les entraînements; il progresse beaucoup. C'est une grosse victoire et il la mérite. C'est pas techniquement parfait, mais s'il arrête les pucks, puisqu'il se bat. C'est ce qu'on veut voir de notre gardien et c'est ce qu'il nous a démontré.»

Le match

La première période s'est déroulée sur les chapeaux de roue. Dès les premières minutes de l'engagement, les Cataractes ont passé bien près d'ouvrir la marque en poussant la rondelle derrière Poirier-Turcot, mais l'arbitre avait déjà sifflé. Les visiteurs se sont repris à la septième minute, alors que Charles-Édouard D'Astous a échappé la rondelle, permettant à Brandon Gignac de la faufiler faiblement entre les jambières du gardien de l'Océanic.

Le nouveau venu à Rimouski, le jeune Alexandre Grisé, a immédiatement répliqué en sautant sur un retour de lancer, marquant ainsi son premier but en carrière dans la LHJMQ et en créant l'égalité 1-1.

À 14:49 de la deuxième période, l'Océanic a pris les devants 2-1 avec un but de Samuel Laberge en avantage numérique. Puis, à 26 secondes à faire, Alex Pawelczyk a nivelé la marque en supériorité numérique.

À 5:58 du troisième vingt, Dennis Yan a complété la montée de Samuel Girard pour donner les devants 3-2 aux Cats. Toutefois, l'Océanic n'a pas tardé à prendre les commandes. Tyler Boland a récupéré la rondelle au pied d'Antoine Samuel pour créer l'égalité. À son tour, Dylan Montcalm a ensuite dénoué l'impasse en déjouant le cerbère de Shawinigan.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer