Qui s'offrira Meloche?

Nicolas Meloche constitue l'un des points de mire... (Le Soleil)

Agrandir

Nicolas Meloche constitue l'un des points de mire de la prochaine période des transactions.

Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir fait le tour des Européens et des vétérans de 20 ans disponibles sur le marché la semaine dernière, voilà un tour d'horizon des autres solides patineurs qui pourraient changer d'adresse à partir de samedi prochain.

Avec une dizaine d'acheteurs potentiels, certains d'entre eux risquent de faire sauter la banque!

1-Nicolas Meloche, Drakkar

Rares, très rares sont les joueurs de pointe de 18 ans qui sont disponibles. Pourtant, le Drakkar a averti toutes les équipes qu'il est prêt à transiger l'espoir de l'Avalanche si ça lui permet d'accélérer sa reconstruction. Vous n'avez pas assez de vos doigts pour calculer le nombre de formations intéressées à Meloche!

Normal, un défenseur droitier robuste, avec une bonne garnotte, qui affronte les meilleurs éléments ennemis depuis deux ans, c'est unique sur le marché. Comme Meloche en a encore pour deux ans dans la LHJMQ, bien des directeurs généraux le convoitent. Reste à voir qui poussera le plus de jetons sur la table...

Parmi les valeurs qui intéressent le Drakkar, le directeur-gérant Steve Ahern ne détesterait pas mettre la main sur un jeune gardien... En revanche, Meloche possède une clause de non-échange, alors il est un peu maître de sa prochaine destination. Ça complique le travail d'Ahern!

Julio Billia fait saliver les clubs de tête.... (Le Quotidien) - image 3.0

Agrandir

Julio Billia fait saliver les clubs de tête.

Le Quotidien

2- Julio Billia, Saguenéens

Sa valeur est énorme. Billia appartient aux meilleurs gardiens de la LHJMQ et en principe, il reviendra dans la ligue comme vétéran de 20 ans l'an prochain. Dans un univers où les portiers établis sont bien peu nombreux, il est logique de croire que Yanick Jean ne pourra résister à la tentation de monnayer les droits de sa vedette. Tous les clubs dans le haut du classement sont susceptibles de convoiter un gars comme Billia. Du nombre, ce sont les Huskies qui sont les plus agressifs au moment d'écrire ses lignes.

Gilles Bouchard possède des valeurs - notamment Samuel Harvey, natif du Saguenay - qui pourraient séduire Jean. Le nouveau directeur général adjoint des Saguenéens, Dany Corneau, était d'ailleurs à l'emploi des Huskies depuis bon nombre d'années avant d'accepter ce nouveau défi à l'aube des camps d'entraînement.

Samuel Montembeault... (Stéphane Lessard) - image 4.0

Agrandir

Samuel Montembeault

Stéphane Lessard

3- Samuel Montembeault, Armada

Il est identifié avec Mason McDonald comme l'un des deux meilleurs gardiens de la ligue. L'espoir des Panthers ne connaît pas une grande saison  mais ses capacités athlétiques sont indéniables. Facile pour un homme de hockey de croire que mieux appuyé, Montembeault peut avoir un impact plus grand.

Joël Bouchard n'a pas l'habitude de sortir ses habits de vendeur à cette période de l'année mais comme l'Armada n'arrive pas à gagner sur une base régulière avec une infirmerie qui déborde, la pente est abrupte au classement. Dans ce contexte, il vaut peut-être mieux se servir des derniers mois de Montembeault dans le junior pour donner plus de tonus à l'avenir de l'équipe.

Les attaquants de puissance comme Gabriel Gagné sont... (La Tribune) - image 5.0

Agrandir

Les attaquants de puissance comme Gabriel Gagné sont rares dans la LHJMQ.

La Tribune

4- Gabriel Gagné, Tigres

Blessé à une cuisse, Gagné est revenu au jeu trop rapidement il y a quelques semaines, et il a dû retourner à la clinique. Il n'a pas encore réussi à sortir de là, ce qui complique le dossier pour le directeur-gérant Daniel Fréchette.

Le gros attaquant dont les droits pros appartiennent aux Sénateurs alimente néanmoins les discussions, car peu de joueurs possèdent ses qualités dans le circuit Courteau. Les attaquants de puissance ne courent pas les rues, personne ne peut le nier! À partir du moment. Gagné doit reprendre sa place dans l'alignement cette semaine et à partir de là, Fréchette pourra certainement faire monter les enchères!

Samuel Blais... (Photothèque Le Soleil) - image 6.0

Agrandir

Samuel Blais

Photothèque Le Soleil

5- Samuel Blais, Tigres

Blais est l'un des bons manieurs de rondelle dans le circuit. Il ne connaît toutefois la saison planifiée dans les Bois-Francs. Bruce Richardson a même senti le besoin de le rabrouer publiquement il y a un mois.

Celui qui a signé un contrat pro avec les Blues de St.Louis (ce qui rend improbable un retour l'an prochain à 20 ans) se veut une belle option pour les équipes qui cherchent du punch offensif. Les Tigres, de leur côté, vont chercher à bâtir autour de Pascal Laberge et Maxime Comtois, les deux jeunes surdoués de l'organisation.

Alexandre Goulet... (Archives La Tribune, Maxime Picard) - image 7.0

Agrandir

Alexandre Goulet

Archives La Tribune, Maxime Picard

6- Alexandre Goulet, Islanders

Vendeurs ou acheteurs, les Islanders? Ça va essentiellement dépendre... des Penguins de Pittsburgh! Si ces derniers renvoient Daniel Sprong chez les juniors, Grant Sonier ne devrait pas regarder passer la parade. En revanche, sans Sprong, les Islanders vont vraisemblablement préparer l'avenir. Et si le deuxième scénario se matérialise, alors Goulet deviendra disponible.

Avec 70 buts en deux saisons et demie, voilà un attaquant en mesure de devenir un excellent complément à un noyau déjà en place. Si Grant Sonier se transforme en vendeur, il faut aussi croire que son portier vedette Mason McDonald va se retrouver sur le marché. Si c'est le cas, les Islanders pourraient mettre la main sur un joli magot.

Yanick Jean... (Le Quotidien) - image 8.0

Agrandir

Yanick Jean

Le Quotidien

Marc-André Dumont... (Le Soleil) - image 8.1

Agrandir

Marc-André Dumont

Le Soleil

Les citations de la semaine

Qui aura raison?

Yanick Jean, Saguenéens

«Ce sera un marché de vendeurs. C'est toujours un marché de vendeurs! Il y a pas mal de parité, donc ça ouvre la porte à beaucoup de discussions. Et une transaction peut en faire débouler d'autres. Avec une telle équation, les vendeurs trouvent toujours leur compte.»

Marc-André Dumont, Screaming Eagles

«La ligue a tellement de parité, c'est dur de savoir ce qui va se passer. Pour cette raison, je m'attends à ce que ça soit gagnant-gagnant sur le marché des transactions. Je ne crois pas qu'il y aura de hold-up de la part d'un vendeur. Quand tu vois qu'il y a une dizaine d'équipes qui ont des chances d'aller jusqu'au bout, normalement, c'est de nature à calmer les acheteurs...»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer