Mondou se dit encore en réflexion à l'approche de la période des transactions

Martin Mondou attend un signal de ses leaders,... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Martin Mondou attend un signal de ses leaders, dont fait évidemment partie Anthony Beauvillier.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Les Cataractes reprennent le boulot mercredi soir avec la visite de l'Océanic de Rimouski au Centre Gervais Auto. Un petit match de semaine, dans un marathon de 68?

Pas pour le directeur-gérant de l'équipe Martin Mondou, qui se dit encore en réflexion sur l'orientation à donner à la prochaine période de transactions. 

Identifiés depuis le jour un comme les favoris, les Cataractes campent au deuxième rang au classement général. Malgré cette position avantageuse, les équipiers de Martin Bernard se font surtout remarquer par leur manque de constance depuis un mois. Or si les joueurs dans le vestiaire veulent du renfort, ils doivent en mettre plus sur la table. Mondou veut du donnant-donnant. 

«Pour prendre des risques, ça prend des résultats. Ce n'est pas une menace, c'est un fait. Notre équipe est encore jeune, nous sommes à la troisième année d'un cycle de quatre ans. Si le noyau n'est pas prêt, il n'est pas prêt», lance le directeur-gérant, qui ne cache pas avoir eu plusieurs discussions préliminaires avec ses homologues.

«Présentement, les demandes sont énormes autour de la ligue. Et on ne veut pas affecter la qualité de l'équipe l'an prochain. On doit analyser plusieurs choses avant de bouger. Et parmi les choses à analyser, ce qui vient en tête de liste, c'est la façon dont se comportent nos joueurs.»

Mondou a vu les Screaming Eagles ramasser l'une des pièces les plus attrayantes du marché il y a quelques jours, refilant un choix de première ronde et deux sélections de deuxième tour pour mettre la main sur les services de Michaël Joly, de l'Océanic. «Joly a 20 ans, c'est payé très cher pour quelques mois de hockey. Chaque dossier est différent, on va tout regarder. Mais c'est certain qu'à nos yeux, c'est moins tentant d'aller dans cette direction.»

Bernier rappelé

En attendant que le marché des transactions s'ouvre samedi le 19 décembre, les Cataractes poursuivent leurs auditions à l'interne. Mercredi soir, Justin Bernier aura la chance de démontrer ce qu'il peut faire dans le junior majeur après avoir été rappelé il y a quelques jours.

«On cherche à générer plus d'attaque à forces égales. Il a fait des points partout où il est passé, on veut bien l'évaluer. On s'apprête à prendre des décisions importantes pour le futur de l'organisation, on se doit d'avoir la meilleure lecture possible sur nos effectifs.»

Avec un personnel en santé à l'attaque, reste à savoir qui va écoper sur l'échiquier offensif de Martin Bernard...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer