L'attaque massive sort les Cataractes du gouffre

Samuel Girard... (François Gervais)

Agrandir

Samuel Girard

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Vaincu à leurs quatre dernières sorties, les Cataractes ont été sortis du gouffre par leur attaque massive dimanche après-midi à Rimouski. Tous les buts de l'équipe à Martin Bernard ont été produits alors que l'Océanic avait un homme au cachot, dans une victoire de 3-2 signée en prolongation.

C'est Samuel Girard qui a départagé les deux clubs avec un tir de la pointe. Une fin logique, puisque Girard doit avoir été utilisé pendant 30 minutes! En plus d'inscrire le filet gagnant avec sa cinquième réussite de la saison, Girard a muselé l'excellent Michaël Joly dans le camp de l'Océanic. «C'est vrai qu'il n'a pas manqué de glace. En revanche, je n'ai pas aimé sa sélection de jeu sur le 2e but de l'Océanic. Mais il s'est bien repris en prolongation», soulignait Bernard, évidemment soulagé de voir sa troupe mettre fin à sa première disette de la saison.

«Ce fut un match en montagnes russes. On a connu un bon départ, puis on a perdu le momentum. En troisième je pense que nous avons eu un petit avantage. L'important, c'était de mettre fin à cette séquence, et nous y sommes parvenus. Maintenant, je vais bâtir sur le positif de la fin de semaine. On a demandé certaines choses aux joueurs, elles ont été livrées. On a vu une meilleure implication physique, on s'est davantage battu le long des rampes. Rien n'est parfait, mais ce sont des bons signes.»

Autre bon signe, Antoine Samuel a poursuivi sur sa lancée des dernières semaines. Ce gain porte définitivement son empreinte, avec 36 arrêts. «Il a été très bon. Il a même été excellent. Il a gagné son match, il a fait les gros arrêts. Je peux déjà te dire qu'il sera devant le filet vendredi soir prochain», confiait Bernard.

Outre Girard, Gabriel Slight et Alexis D'Aoust ont également percé Louis-Philippe Guindon, qui a bloqué 34 rondelles.

Une compensation pour Scott

Par ailleurs, Evan Scott a raté le rendez-vous d'hier face à ses anciens coéquipiers. Le robuste défenseur de 19 ans est de retour à l'infirmerie, et il pourrait même rater le reste de la saison puisque son épaule opérée durant la saison morte est de nouveau en compote.

Le directeur-gérant Serge Beausoleil a porté plainte à la LHJMQ et il exige une compensation de la part des Cataractes, à qui il a refilé un choix de troisième ronde en 2016 pour ses services. Beausoleil a toutefois indiqué vouloir s'entendre à l'amiable avec Martin Mondou. Ce dernier assure qu'il n'a rien à se reprocher. «Nous avons remis tous les documents nécessaires aux autorités. Nous ne sommes pas fermés à une compensation, mais on ne s'entend pas pour le moment sur la nature de celle-ci.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer