Les Huskies, surprenants meneurs!

Gilles Bouchard fait un boulot remarquable à la... (Émilie O'Connor)

Agrandir

Gilles Bouchard fait un boulot remarquable à la tête des Huskies.

Émilie O'Connor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Bref coup d'oeil sur l'état des forces, alors que le quart de la saison est déjà dans les livres.

1. Huskies de Rouyn-Noranda

Deux défaites en temps réglementaire! L'addition de Martin Dzierkals à l'encan européen fut un coup de maître. Un club meurtrier en échec-avant, bien servi par une brigade défensive sous-estimée. Gilles Bouchard fait de l'excellent boulot à la barre de l'équipe.

2. Cataractes de Shawinigan

L'équipe favorite manque de constance mais jusqu'à maintenant, le talent limite les dégâts! Début de saison fantastique de Samuel Girard et Dennis Yan. Antoine Samuel prend de plus en plus de place entre les poteaux.

3. Olympiques de Gatineau

La retraite surprise d'Alex Bureau devait plonger les Olympiques dans l'incertitude entre les poteaux. Or la recrue Mathieu Bellemare, obtenu pour une bouchée de pain via transaction, a pris le relais avec brio! Devant lui, Benoît Groulx déploie une équipe affamée et mature.

4. Wildcats de Moncton

Conor Garland est de retour parmi les meilleurs marqueurs. Les jumeaux Klima n'ont pas raté leurs débuts dans la LHJMQ. Et le retour des rangs pros de Jacob Sweeney a stabilisé la ligne bleue. Résultat, les Wildcats roulent à plein régime, malgré des pépins entre les poteaux! Il faudra surveiller Roger Shannon à la prochaine période de transactions.

5. Foreurs de Val-d'Or

Les Foreurs ont conservé leur recette. Ils marquent beaucoup, et ils sont également généreux dans leur territoire! Avec le départ d'Alexandre Rouleau, devenu dépisteur pour les Blackhawks de Chicago, Mario Durocher est le seul maître à bord maintenant. Selon les rumeurs, il s'intéresse beaucoup à Nikolas Brouillard, des Remparts.

6. Sea Dogs de Saint-John

Danny Flynn a hérité d'une jeune mais très talentueuse formation. Le rendement de l'équipe serait plus intéressant si l'attaque massive produisait à un rythme décent. Les Sea Dogs présentent le pire avantage numérique de la ligue, ce qui est inexplicable compte tenu des ressources disponibles.

7. Tigres de Victoriaville

Malgré deux blessés sur les deux trios offensifs de Bruce Richardson, les Tigres ont rivalisé avec tous les clubs du plateau depuis le début de la saison. À 16 ans, Maxime Comtois est employé à profusion et son absence depuis deux semaines a eu une incidence directe sur les performances de l'équipe. Pascal Laberge, 17 ans, affiche une belle progression. C'est autour d'eux que le directeur-gérant Daniel Fréchette va bâtir.

8. Screaming Eagles du Cap-Breton

Début de saison bien tiède pour l'un des clubs les plus talentueux de la ligue. La moitié de la formation affiche un différentiel négatif. Vétéran de 20 ans, Alexandre Bélanger doit en donner un peu plus devant le filet. Marc-André Dumont est-il en danger?

9. Océanic de Rimouski

Les champions en titre ne sont pas une proie facile! L'expérience des Guindon, Joly, Bourque et Chapados permet à l'Océanic d'obtenir des résultats très intéressants. Et donne des munitions attrayantes à Serge Beausoleil en vue de la prochaine période des transactions!

10. Phoenix de Sherbrooke

Faux départ en Estrie. Le meilleur marqueur de la ligue, Guillaume Gauthier, a 30 points au compteur... et un différentiel de -9. D'autres gros canons de l'équipe comme Jérémy Roy, Julien Bahl, Julien Pelletier et Alexis Vanier sont aussi dans le négatif. Devant le filet, il était peut-être trop tôt pour confier le poste de titulaire à Evan Fitzpatrick, 17 ans. Fait inusité, le Phoenix a meilleure mine depuis la blessure de son meneur offensif Daniel Audette.

11. Voltigeurs de Drummondville

Grâce à une éthique de travail irréprochable, les Voltigeurs ont surpris la planète LHJMQ lors du premier mois. Ils sont maintenant attendus de pied ferme, et les victoires s'amassent pas mal moins rapidement. Reste que cette jeune équipe a beaucoup progressé en l'espace de quelques mois.

12. Remparts de Québec

Les Remparts ont meilleure mine depuis le retour au jeu de Nikolas Brouillard. Les Remparts ressentent néanmoins, comme prévu, les effets des transactions réalisées l'an dernier afin de se préparer au rôle d'hôtes du tournoi de la Coupe Memorial. Un casse-tête qui manque de munitions à l'attaque.

13. Islanders de Charlottetown

Les Islanders doivent apprendre à manoeuvrer sans Daniel Sprong, qui a créé une surprise en se taillant une place avec les Penguins de Pittsburgh. Reviendra-t-il? Peut-être. En attendant d'être fixé sur son sort, c'est en comité que les Islanders tentent de remplacer sa production. Une tâche ardue!

14. Saguenéens de Chicoutimi

Début de saison cauchemardesque avec neuf revers consécutifs, suivi d'une séquence de sept victoires de suite. Avec une équipe aussi jeune, les montagnes russes ne sont sûrement pas terminées. Le vétéran de 19 ans Julio Bilia est la clé du succès des Saguenéens, qui font notamment confiance à trois arrières de 16 ans.

15. Mooseheads d'Halifax

La transition sans Nikolaj Ehlers n'est pas évidente. Choix de premier tour des Sharks, Timo Meier n'a compté que quatre buts jusqu'ici sans le magicien danois à ses côtés. En revanche, la progression de Maxime Fortier se veut un point positif.

16. Armada de Blainville-Boisbriand

Les blessures ont miné le rendement de l'Armada. Mais, elles n'expliquent pas tout. Joël Bouchard a senti le besoin d'une sainte colère il y a deux semaines, insatisfait du comportement de ses équipiers. Pour la première fois depuis son arrivée à la barre de l'équipe, l'Armada ne déjoue pas à la hausse les prévisions des experts.

17. Titan d'Acadie-Bathurst

La reconstruction du Titan est lente. Très lente. Les recrues Antoine Morand et Vladimir Kuznetsov font du bon boulot mais autour d'eux, les vétérans n'arrivent pas à s'affirmer. Le nom de Guillaume Brisebois a commencé à circuler dans les rumeurs de transaction...

18. Drakkar de Baie-Comeau

Déjà, le Drakkar semble loin d'une place en séries. Le directeur-gérant Steve Ahern teste d'ailleurs en ce moment la valeur de ses vétérans. Y compris celle de Nicolas Meloche, l'élément le plus attrayant de la formation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer